Aller au contenu

Aller à la table des matières

 CHAPITRE 13

Toutes les fêtes plaisent-​elles à Dieu ?

Toutes les fêtes plaisent-​elles à Dieu ?

« Continuez à vérifier ce qui plaît au Seigneur » (ÉPHÉSIENS 5:10).

1. Que devons-​nous faire pour être sûrs que notre culte plaît à Jéhovah, et pourquoi ?

JÉSUS a dit : « Les vrais adorateurs adoreront le Père avec l’esprit et la vérité ; le Père, en effet, cherche ce genre de personnes pour l’adorer » (Jean 4:23 ; 6:44). Chacun de nous doit ‘continuer à vérifier ce qui plaît au Seigneur’ (Éphésiens 5:10). Ce n’est pas toujours facile. Satan essaie de nous tromper pour que nous fassions des choses qui ne plaisent pas à Jéhovah (Révélation 12:9).

2. Explique ce qui est arrivé à côté du mont Sinaï.

2 Comment Satan essaie-​t-​il de nous tromper ? Il cherche par exemple à nous embrouiller pour que nous ne sachions plus ce qui est bien et ce qui est mal. Rappelle-​toi ce qui est arrivé aux Israélites quand ils campaient à côté du mont Sinaï. Moïse était monté dans la montagne et les Israélites attendaient qu’il revienne au camp. Finalement, ils en ont eu assez d’attendre et ils ont demandé à Aaron de leur faire un dieu. Aaron a fabriqué une idole en or en forme de veau. Les Israélites ont alors fait une fête. Ils ont dansé autour du veau et ils se sont mis à genoux devant lui. Ils croyaient qu’en se mettant à genoux devant le veau, ils adoraient Jéhovah. Mais ce n’est pas parce qu’ils disaient que cette fête était une « fête pour Jéhovah  » qu’elle lui plaisait. Pour Jéhovah, c’était de l’idolâtrie. Et pour cette raison, beaucoup d’Israélites sont morts (Exode 32:1-6, 10, 28). Quelle est la leçon à retenir ? Ne te laisse pas tromper par Satan. ‘Ne touche rien d’impur’, c’est-à-dire n’aie rien à faire avec la fausse religion. Et laisse Jéhovah t’enseigner ce qui est bien et ce qui est mal (Isaïe 52:11 ; Ézéchiel 44:23 ; Galates 5:9).

3, 4. Pourquoi est-​ce bien d’examiner les origines des fêtes populaires ?

3 Quand Jésus était sur la terre, il a formé ses apôtres pour qu’ils montrent aux autres comment rendre un culte pur à Dieu. Après sa mort, les apôtres ont continué d’enseigner les principes de Jéhovah aux nouveaux disciples. Mais après la mort des apôtres, de faux enseignants ont fait entrer dans l’assemblée des idées fausses et des fêtes et des coutumes païennes. Ils ont même donné un nouveau nom à des fêtes païennes pour donner l’impression qu’elles étaient chrétiennes (Actes 20:29, 30 ; 2 Thessaloniciens 2:7, 10 ; 2 Jean 6, 7). Beaucoup de ces fêtes * sont toujours populaires aujourd’hui. Et elles favorisent de fausses croyances, et même le spiritisme (Révélation 18:2-4, 23).

4 Aujourd’hui, partout dans le monde, les fêtes ont une grande importance dans la vie des gens. Comme tu es en train d’apprendre comment Jéhovah voit les choses, tu réaliseras peut-être que tu dois changer ton point de vue sur certaines fêtes. Ce ne sera pas forcément facile, mais tu peux être sûr que Jéhovah t’aidera. Examinons les origines de certaines fêtes populaires pour comprendre ce que Jéhovah en pense.

 NOËL : D’OÙ VIENT CETTE FÊTE ?

5. Qu’est-​ce qui prouve que Jésus n’est pas né le 25 décembre ?

5 Le 25 décembre, on fête Noël dans beaucoup de régions du monde. La majorité des gens pensent que c’est le jour de la naissance de Jésus. La Bible ne précise pas le jour ni le mois où Jésus est né, mais elle dit quelque chose à propos de l’époque de l’année où il est né. Jésus est né à Bethléem, et Luc a écrit que, quand Jésus est né, il y avait dans la région « des bergers qui vivaient en plein air et qui, la nuit, surveillaient leurs troupeaux » (Luc 2:8-11). En décembre, à Bethléem, il fait froid, il pleut et il peut même neiger. Donc des bergers ne seraient pas restés dehors la nuit avec leurs troupeaux. Qu’est-​ce que cela nous apprend ? Que Jésus est né à une époque de l’année où il fait doux, et pas en décembre. La Bible et des faits historiques indiquent qu’il est né à une époque de l’année qui correspond aujourd’hui aux mois de septembre et d’octobre.

6, 7. a) D’où viennent beaucoup de coutumes populaires de Noël ? b) Quelle devrait être la raison qui nous pousse à donner aux autres ?

6 Mais alors, d’où vient la fête de Noël ? Elle a pour origine des fêtes païennes, comme les Saturnales, des fêtes romaines en l’honneur de Saturne, le dieu de l’agriculture. Une encyclopédie explique : « Les Saturnales étaient des fêtes romaines célébrées vers le milieu du mois de décembre. Elles ont servi de modèle à beaucoup de coutumes festives pratiquées à Noël. Par exemple, c’est de ces fêtes que viennent les festins raffinés, l’échange de cadeaux et l’utilisation de bougies » (The Encyclopedia Americana). C’était aussi le 25 décembre qu’était fêté l’anniversaire de naissance du dieu du soleil Mithra, un dieu perse.

 7 Ceci dit, aujourd’hui, la majorité des gens qui fêtent Noël ne pensent pas à ses origines païennes. Pour eux, Noël est juste l’occasion de passer des moments en famille, de bien manger et de se faire des cadeaux. Bien sûr, nous aimons notre famille et nos amis, et Jéhovah veut que ses adorateurs partagent les uns avec les autres. On lit en 2 Corinthiens 9:7 : « Dieu aime celui qui donne avec joie. » Jéhovah ne veut pas que nous soyons généreux seulement quand il y a un évènement particulier. Les adorateurs de Jéhovah aiment offrir des  cadeaux et se retrouver avec leurs amis et les membres de leur famille à n’importe quel moment de l’année. Et quand ils donnent aux autres, ils n’attendent rien en retour. Ils donnent aux autres parce qu’ils les aiment (Luc 14:12-14).

Connaître les origines d’une fête peut nous aider à savoir si nous devons la rejeter ou pas.

8. Les astrologues ont-​ils donné des cadeaux à Jésus quand il était bébé ? Explique.

8 Pour justifier l’habitude d’offrir des cadeaux à Noël, beaucoup de gens disent que trois rois mages ont apporté des cadeaux au bébé Jésus dans une étable. C’est vrai qu’un groupe d’hommes a rendu visite à Jésus et lui a apporté des cadeaux. Dans les temps bibliques, il était courant d’apporter des cadeaux à quelqu’un d’important (1 Rois 10:1, 2, 10, 13). Mais sais-​tu que la Bible dit que ces hommes étaient des astrologues, c’est-à-dire des personnes qui pratiquaient la magie et qui n’adoraient pas Jéhovah ? En plus, ils n’ont pas rendu visite à Jésus quand il était un nouveau-né dans une étable. Ils lui ont rendu visite plus tard, quand il était un « petit enfant » et qu’il vivait dans une maison (Matthieu 2:1, 2, 11).

QUE DIT LA BIBLE SUR LES ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE ?

9. De quels anniversaires de naissance la Bible parle-​t-​elle ?

9 Le jour où un bébé naît est un jour heureux (Psaume 127:3). Mais cela ne veut pas dire qu’il faut fêter les anniversaires de naissance. Réfléchis à ceci : La Bible ne parle que de deux anniversaires de naissance : celui d’un pharaon égyptien et celui du roi Hérode Antipas (lire Genèse 40:20-22 ; Marc 6:21-29). Ces deux hommes n’étaient pas des adorateurs de Jéhovah. En fait, nulle part dans la Bible on ne lit qu’un adorateur de Jéhovah a fêté son anniversaire de naissance.

10. Quel était le point de vue des premiers chrétiens sur les anniversaires de naissance ?

 10 Une encyclopédie explique que, pour les premiers chrétiens, « fêter les anniversaires de naissance était une coutume païenne » (The World Book Encyclopedia). Ce genre de coutumes était basé sur de fausses croyances. Par exemple, les Grecs croyaient que chaque humain était protégé par un esprit présent à sa naissance. Et ils pensaient que cet esprit avait une relation spéciale avec un dieu né le même jour que l’humain. Les anniversaires de naissance ont un rapport avec ces croyances païennes, mais aussi avec l’astrologie et les horoscopes.

11. Pour Jéhovah, est-​ce que c’est important que nous soyons généreux ?

11 Beaucoup de gens pensent que le jour de leur anniversaire est un jour spécial où il faut leur montrer qu’on les aime et qu’on apprécie ce qu’ils font. Mais nous pouvons montrer toute l’année à notre famille et à nos amis que nous les aimons, pas seulement un jour dans l’année. Jéhovah veut que nous soyons bons et généreux tout le temps (lire Actes 20:35). Il nous a donné un cadeau précieux : la vie. Et nous le remercions pour cela tous les jours, pas seulement le jour de notre anniversaire (Psaume 8:3, 4 ; 36:9).

Les vrais chrétiens donnent aux autres parce qu’ils les aiment.

12. Pourquoi le jour de notre mort est-​il préférable au jour de notre naissance ?

12 Ecclésiaste 7:1 dit : « Une bonne réputation vaut mieux qu’une bonne huile, et le jour de la mort vaut mieux que le jour de la naissance ». Le jour de notre mort est donc préférable au jour de notre naissance. Pourquoi ? Le jour de notre naissance, nous n’avons encore rien fait de notre vie. Nous n’avons rien fait de mal et  nous n’avons rien fait de bien. Mais quand nous utilisons notre vie pour servir Jéhovah et faire du bien aux autres, nous nous faisons « une bonne réputation ». Et même après notre mort, Jéhovah se souviendra de nous (Job 14:14, 15). Les adorateurs de Jéhovah ne fêtent pas leur anniversaire de naissance ni celui de Jésus. Le seul évènement que Jésus nous a ordonné de célébrer, c’est le Mémorial de sa mort (Luc 22:17-20 ; Hébreux 1:3, 4).

 LES ORIGINES DE PÂQUES

13, 14. Avec quoi la fête de Pâques a-​t-​elle un lien ?

13 Quand ils célèbrent Pâques, beaucoup de gens croient qu’ils célèbrent la résurrection de Jésus. Mais en réalité, la fête de Pâques a un lien avec Eostre, la déesse païenne anglo-saxonne de l’aube et du printemps. D’ailleurs, Pâques est appelé Easter en anglais et Ostern en allemand. Un dictionnaire explique qu’Eostre était aussi une déesse de la fertilité (The Dictionary of Mythology). Certaines coutumes liées à Pâques le montrent. Par exemple, d’après une encyclopédie, les œufs sont des « symboles d’une nouvelle vie et d’une résurrection » (Encyclopædia Britannica). Et dans le culte païen, les lapins sont un symbole de fertilité. Il est clair que la fête de Pâques n’a rien à voir avec la résurrection de Jésus.

14 Jéhovah est-​il content de voir des gens mélanger des coutumes païennes avec la résurrection de son Fils ? Pas du tout (2 Corinthiens 6:17, 18). D’ailleurs, Jéhovah ne nous a jamais demandé de fêter la résurrection de Jésus.

QU’EST-​CE QU’HALLOWEEN ?

15. Quelles sont les origines d’Halloween ?

15 Halloween est célébrée la veille de la Toussaint (ce terme anglais signifie « la veille de tous les saints »). Cette fête a un rapport avec les sorcières, les lutins et les fantômes. Ce n’est pas une fête nouvelle. Le jour de la pleine lune le plus proche du 1er novembre, les Celtes de Grande-Bretagne et d’Irlande célébraient la fête de Samain. Ils croyaient que, pendant cette fête, les esprits des morts revenaient sur la terre. Ils mettaient de la nourriture et des boissons à l’extérieur de chez  eux pour que les esprits ne leur fassent pas de mal. Aujourd’hui, quand les enfants se déguisent et vont de maison en maison pour dire : « Donnez-​nous des bonbons, sinon on vous jette un sort », ils ne se rendent pas compte qu’ils suivent cette ancienne coutume liée au spiritisme.

DES MARIAGES QUI PLAISENT À DIEU

16, 17. À quoi des chrétiens qui préparent leur mariage doivent-​ils penser ?

16 Un mariage est un évènement heureux. Les mariages sont célébrés de différentes façons dans le monde. En général, les gens ne se demandent pas d’où viennent les coutumes liées au mariage. Ils ne savent donc pas que certaines coutumes viennent de croyances religieuses païennes. Mais des chrétiens qui préparent leur mariage doivent tout faire pour qu’il plaise à Jéhovah. S’ils se renseignent sur les origines de certaines coutumes liées au mariage, ils pourront prendre de bonnes décisions (Marc 10:6-9).

17 Certaines coutumes liées au mariage sont censées porter chance au nouveau couple (Isaïe 65:11). Par exemple, dans certains pays, on lance du riz ou d’autres choses de ce genre sur les jeunes mariés. On croit que, grâce à cela, ils auront des enfants, ils seront heureux, ils vivront longtemps et ils seront protégés du malheur. Mais les chrétiens sont prudents et ils rejettent toutes les coutumes qui ont un rapport avec la fausse religion (lire 2 Corinthiens 6:14-18).

18. De quels principes de la Bible faut-​il tenir compte à un mariage chrétien ?

18 Les couples chrétiens veulent que leur mariage soit un évènement joyeux et digne, et que tous les invités  passent un bon moment. Lors d’un mariage chrétien, si des invités prennent la parole, ils ne diront pas de choses méchantes, ils ne feront pas d’allusions à caractère sexuel et ils ne manqueront pas de respect envers le marié, la mariée ou d’autres (Proverbes 26:18, 19 ; Luc 6:31 ; 10:27). Lors d’un mariage chrétien, on ne fait pas « l’orgueilleux étalage de ses moyens d’existence » (1 Jean 2:16). En d’autres termes, on n’affiche pas sa richesse. Si tu prépares ton mariage, fais tout pour que, plus tard, tu en gardes de bons souvenirs (voir la note n28).

BOIRE À LA SANTÉ DE QUELQU’UN : D’OÙ VIENT CETTE HABITUDE ?

19, 20. D’où vient l’habitude de boire à la santé de quelqu’un ?

19 Boire à la santé de quelqu’un, ou porter un toast en l’honneur de quelqu’un, est une habitude courante. Cela se fait aux mariages ou à d’autres évènements. En général, une personne fait un vœu et les autres lèvent leur verre. Qu’est-​ce que les chrétiens devraient penser de cette habitude ?

20 Un livre dit que boire à la santé de quelqu’un vient probablement d’une ancienne coutume païenne. Selon cette coutume, un « liquide sacré était offert aux dieux ». Il était offert « en échange de la réalisation d’un vœu, c’est-à-dire d’une prière résumée par les expressions “longue vie !” ou “à ta santé !” » (International Handbook on Alcohol and Culture). Dans les temps anciens, les gens avaient l’habitude de lever leur coupe pour demander une bénédiction à leurs dieux. Mais ce n’est pas comme cela que Jéhovah donne sa bénédiction (Jean 14:6 ; 16:23).

 « VOUS QUI AIMEZ JÉHOVAH, HAÏSSEZ LE MAL »

21. Quel genre de fêtes les chrétiens doivent-​ils rejeter ?

21 Avant de décider de participer à une fête, réfléchis à l’état d’esprit et aux comportements qu’elle favorise. Par exemple, pendant le carnaval ou à d’autres fêtes, on danse des danses érotiques, on boit beaucoup d’alcool et on commet des actes sexuels immoraux. Ces fêtes peuvent encourager l’homosexualité et le nationalisme. Si nous participons à ce genre de fêtes, détestons-​nous vraiment ce que Jéhovah déteste ? (Psaume 1:1, 2 ; 97:10 ; 119:37).

22. Qu’est-​ce qui aidera un chrétien à décider s’il participera à une fête ou pas ?

22 Les chrétiens doivent faire très attention : ils doivent rejeter les fêtes qui déshonorent Dieu. L’apôtre Paul a écrit : « Que vous mangiez, que vous buviez, ou quoi que vous fassiez d’autre, faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Corinthiens 10:31 ; voir la note n29). Bien sûr, toutes les fêtes n’ont pas de lien avec la fausse religion, le nationalisme ou les conduites sexuelles immorales. Si rien dans une fête ne s’oppose aux principes de la Bible, nous devrons décider personnellement si nous y participerons. De plus, il nous faudra tenir compte de l’effet que notre décision aura sur les autres.

HONORE JÉHOVAH PAR TES PAROLES ET TES ACTIONS

23, 24. Comment expliquer notre décision de ne pas célébrer certaines fêtes à des membres de notre famille non-Témoins ?

23 Tu as certainement déjà arrêté de participer à des fêtes qui déshonorent Jéhovah. Mais certains membres de ta famille non-Témoins pensent peut-être que c’est parce que tu ne les aimes plus ou que tu ne veux plus passer  du temps avec eux. Pour eux, les fêtes sont le seul moment où la famille se réunit. Alors qu’est-​ce que tu peux faire ? Il y a beaucoup de façons de les rassurer et de leur faire savoir que tu les aimes et qu’ils comptent pour toi (Proverbes 11:25 ; Ecclésiaste 3:12, 13). Par exemple, tu peux leur proposer de passer du temps avec eux à d’autres moments.

24 Si ta famille veut savoir pourquoi tu ne veux plus célébrer certaines fêtes, tu trouveras dans nos publications et sur jw.org des informations qui t’aideront à leur expliquer tes raisons. Ne leur donne pas l’impression que tu essaies de leur prouver que tu as raison ou de les forcer à penser comme toi. Aide-​les à comprendre que tu as examiné la question en détail et que, suite à cela, tu as pris ta décision. Reste calme et ‘que tes paroles soient toujours pleines de charme, assaisonnées de sel’ (Colossiens 4:6).

25, 26. Comment les parents peuvent-​ils aider leurs enfants à aimer les normes fixées par Jéhovah ?

25 C’est important que chacun comprenne bien pour quelles raisons il a personnellement décidé de ne pas participer à certaines fêtes (Hébreux 5:14). Ce que nous voulons, c’est plaire à Jéhovah. Si nous avons des enfants, nous devons prendre le temps de les aider à comprendre et à aimer les principes de la Bible. Ils voudront eux aussi plaire à Jéhovah s’ils croient en lui et s’ils se sentent proches de lui (Isaïe 48:17, 18 ; 1 Pierre 3:15).

26 Jéhovah est heureux quand il nous voit faire tout ce que nous pouvons pour lui rendre un culte caractérisé par la pureté et l’honnêteté (Jean 4:23). Mais beaucoup de gens pensent qu’on ne peut pas vraiment être honnête dans ce monde malhonnête. Est-​ce vrai ? Le chapitre suivant répondra à cette question.

^ § 3 Tu trouveras plus d’informations sur ces fêtes dans l’Index des publications des Témoins de Jéhovah, dans le Guide de recherche pour les Témoins de Jéhovah et sur jw.org.