Aller au contenu

Aller à la table des matières

 CHAPITRE 12

« Je ferai d’eux une seule nation »

« Je ferai d’eux une seule nation »

ÉZÉCHIEL 37:22

THÈME : Jéhovah promet de rassembler son peuple ; la prophétie des deux morceaux de bois

1, 2. a) Pourquoi les exilés s’inquiètent-​ils sans doute ? b) Pourquoi vont-​ils être surpris ? c) À quelles questions allons-​nous répondre ?

PLUSIEURS fois déjà, Ézéchiel s’est livré à des mises en scène pour transmettre des prophéties aux Juifs exilés en Babylonie. La première prophétie contenait un message de condamnation, la deuxième aussi, la troisième également, et ainsi de suite... (Ézéch. 3:24-26 ; 4:1-7 ; 5:1 ; 12:3-6). En fait, jusqu’à présent, toutes les actions symboliques du prophète annonçaient que les Juifs subiraient une punition sévère.

2 Alors, imagine l’inquiétude des exilés quand ils voient une fois de plus Ézéchiel se placer devant eux et se préparer à mettre en scène une nouvelle prophétie ! Ils se demandent sans doute : « Quel malheur va-​t-​il encore nous annoncer ? » Mais une belle surprise les attend ! La prophétie qu’Ézéchiel commence à mettre en scène n’a rien à voir avec les précédentes : elle n’annonce pas un châtiment ; non, c’est une promesse rassurante ! (Ézéch. 37:23). Que fait Ézéchiel ? Que signifie son geste ? En quoi sommes-​nous concernés aujourd’hui ? C’est ce que nous allons voir.

 « Ils ne feront plus qu’un dans ma main »

3. a) Que représente le morceau de bois « pour Juda » ? b) Pourquoi peut-​on affirmer que « le morceau de bois d’Éphraïm » représente le royaume des dix tribus ?

3 Jéhovah a demandé à Ézéchiel de prendre deux morceaux de bois et de graver sur l’un l’inscription « pour Juda » et sur l’autre « pour Joseph, le morceau de bois d’Éphraïm » (lire Ézéchiel 37:15, 16). Que représentent ces deux morceaux de bois ? Celui sur lequel est inscrit « pour Juda » représente le royaume que composent les deux tribus de Juda et de Benjamin. Les rois descendant de Juda qui ont dirigé ces deux tribus collaboraient de près avec les prêtres, qui effectuaient leur service au temple de Jérusalem (2 Chron. 11:13, 14 ; 34:30). C’est donc dans le royaume de Juda que se trouvaient à la fois les rois de la dynastie de David et la prêtrise lévitique. « Le morceau de bois d’Éphraïm » représente le royaume des dix tribus, celui d’Israël. Pourquoi pouvons-​nous affirmer cela ? Le premier roi à avoir dirigé le royaume des dix tribus était Jéroboam, qui était de la tribu d’Éphraïm. Avec le temps, Éphraïm est devenue la tribu dominante en Israël (Deut. 33:17 ; 1 Rois 11:26). L’idée à retenir, c’est qu’il n’y avait pas de rois de la dynastie de David ni de prêtres lévitiques dans le royaume des dix tribus.

4. Qu’annonce le geste qu’Ézéchiel fait ensuite avec les deux morceaux de bois ? (voir illustration du début du chapitre).

4 Ézéchiel doit à présent rapprocher les deux morceaux de bois l’un de l’autre « pour qu’ils deviennent un seul morceau de bois ». Les exilés sont inquiets ; ils lui demandent : « Explique-​nous ce que tout cela signifie. » Ézéchiel leur répond que son geste annonce ce que Jéhovah va faire. Jéhovah a dit à propos de ces deux morceaux de bois : « J’en ferai un seul morceau de bois, et ils ne feront plus qu’un dans ma main » (Ézéch. 37:17-19).

5. Que représente le geste d’Ézéchiel ? (voir aussi l’encadré « Les deux morceaux de bois sont rassemblés »).

5 Jéhovah a expliqué à Ézéchiel ce que ce geste représente (lire Ézéchiel 37:21, 22). Jéhovah va ramener dans le pays d’Israël les Juifs exilés, ceux du royaume des deux tribus (Juda) et ceux du royaume des dix tribus (Israël, désigné ici par le nom Éphraïm). Ces deux groupes deviendront « une seule nation » (Jér. 30:1-3 ; 31:2-9 ; 33:7).

6. Quelles prophéties complémentaires trouve-​t-​on en Ézéchiel chapitre 37 ?

6 Le chapitre 37 du livre d’Ézéchiel contient donc deux prophéties stimulantes, celle des « ossements desséchés » et celle des deux « morceaux de bois ». Elles se complètent et annoncent toutes deux le rétablissement d’Israël. Jéhovah va démontrer qu’il est un Dieu capable de redonner la vie à son peuple (versets 1-14) et de rétablir son unité (versets 15-28). Le message réconfortant que font passer ces deux prophéties est donc le suivant : la mort et la désunion ne sont pas définitives.

Comment Jéhovah a-​t-​il rapproché les deux royaumes ?

7. Comment le récit de 1 Chroniques 9:2, 3 confirme-​t-​il que « pour Dieu tout est possible » ?

7 D’un point de vue humain, il était absolument impossible que les Juifs exilés soient un jour libérés et qu’ils retrouvent leur unité *. « Mais pour Dieu tout est possible » (Mat. 19:26). Jéhovah a accompli sa prophétie. La captivité des Juifs en Babylonie a pris  fin en 537 avant notre ère ; des Juifs qui appartenaient aux deux anciens royaumes se sont alors rendus à Jérusalem pour rétablir le culte pur. C’est ce que confirme le récit biblique : « Quelques-uns des descendants de Juda, de Benjamin, d’Éphraïm et de Manassé s’installèrent à Jérusalem » (1 Chron. 9:2, 3 ; Esd. 6:17). Ainsi, comme Jéhovah l’avait annoncé, des Juifs dont les ancêtres avaient appartenu aux deux royaumes ont été réunis ; les deux morceaux de bois n’en faisaient plus qu’un !

8. a) Qu’avait annoncé Isaïe ? b) Quels détails marquants trouve-​t-​on en Ézéchiel 37:21 ?

8 Environ 200 ans plus tôt, Isaïe avait annoncé ce qu’il adviendrait d’Israël et de Juda après leur captivité. Il avait prédit que Jéhovah se mettrait à réunir « ceux d’Israël qui ont été dispersés » et à rassembler « des quatre coins de la terre ceux de Juda qui ont été éparpillés » ; il avait aussi précisé que certains ‘sortiraient d’Assyrie’ (Is. 11:12, 13, 16). Effectivement, comme Jéhovah l’avait promis, il a ‘pris les Israélites d’entre les nations’ (Ézéch. 37:21). Nous pouvons relever dans cette citation deux détails marquants : à partir du moment où les exilés sont libérés, Jéhovah ne les appelle plus « Juda » et « Éphraïm », mais « les Israélites » ; ils ne forment plus qu’un seul groupe. De plus, il n’est pas dit que les Israélites viennent d’une nation, à savoir la Babylonie, mais de plusieurs nations, « de partout ».

9. Comment Jéhovah a-​t-​il aidé les exilés revenus en Israël à vivre ensemble dans l’unité ?

9 Comment Jéhovah a-​t-​il aidé les exilés revenus en Israël à vivre ensemble dans l’unité ? Il leur a donné des bergers spirituels, comme Zorobabel, le grand prêtre Josué, Esdras et Néhémie. Jéhovah a aussi établi des prophètes : Aggée, Zacharie et Malachie.  Tous ces hommes de foi se sont donné du mal pour encourager la nation à suivre les instructions divines (Néh. 8:2, 3). De plus, Jéhovah a protégé la nation d’Israël en faisant échouer les complots des ennemis de son peuple (Est. 9:24, 25 ; Zach. 4:6).

Jéhovah a aidé ses adorateurs à vivre ensemble dans l’unité en leur donnant des bergers spirituels (voir paragraphe 9).

10. Qu’est-​ce que Satan a réussi à empêcher ?

10 Malgré tout ce que Jéhovah a fait pour eux, la plupart des Israélites ne sont pas restés attachés au culte pur. Leur comportement est décrit dans les livres de la Bible qui ont été rédigés après leur retour dans leur pays (Esd. 9:1-3 ; Néh. 13:1, 2, 15). En fait, moins d’un siècle après leur retour, les Israélites s’étaient tellement éloignés du culte pur que Jéhovah leur a lancé cet appel : « Revenez à moi » (Mal. 3:7). Et à l’époque où Jésus est venu sur la terre, la religion juive avait éclaté en plusieurs partis dirigés par des bergers infidèles (Mat. 16:6 ; Marc 7:5-8). Satan avait réussi à empêcher que l’unité des adorateurs de Jéhovah soit complète. Mais Jéhovah avait annoncé qu’il unirait son peuple ; cette prophétie allait forcément s’accomplir : comment ?

« Mon serviteur David sera leur roi »

11. a) Qu’avait révélé Jéhovah à propos de sa prophétie annonçant l’unité ? b) Qu’a fait Satan après avoir été chassé du ciel ?

11 (Lire Ézéchiel 37:24.) Jéhovah avait révélé que sa prophétie annonçant l’unité de son peuple ne s’accomplirait entièrement qu’après le début du règne de son « serviteur David » *. Or, Jésus est devenu roi en 1914 (2 Sam. 7:16 ; Luc 1:32). À cette époque-​là, l’ancienne nation d’Israël avait été remplacée par l’Israël spirituel, les chrétiens oints (Jér. 31:33 ; Gal. 3:29). Satan a alors de nouveau cherché à briser l’unité du peuple de Dieu, surtout après avoir été chassé du ciel (Rév. 12:7-10). Par exemple, après la mort de frère Russell en 1916, il s’est servi d’apostats pour semer la division parmi les chrétiens oints. Heureusement, ces apostats ont rapidement quitté l’organisation. Satan a aussi réussi à faire jeter en prison les frères qui dirigeaient les activités des chrétiens oints, mais le peuple de Dieu n’a pas disparu pour autant. Les frères oints qui sont restés fidèles à Jéhovah ont préservé leur unité.

12. Pourquoi Satan n’a-​t-​il pas réussi à briser l’unité de l’Israël spirituel ?

12 Ainsi, contrairement à l’ancienne nation d’Israël, l’Israël spirituel a résisté aux attaques de Satan ; il n’a pas laissé la division s’installer. Pourquoi Satan n’a-​t-​il pas réussi à briser son unité ? Parce que les oints se sont efforcés de respecter les instructions de Jéhovah. Ils ont par conséquent bénéficié de la protection de leur Roi, Jésus Christ, qui a remporté une victoire supplémentaire contre Satan (Rév. 6:2).

« Ils ne feront plus qu’un » dans la main de Jéhovah

13. Quelle vérité importante faut-​il retenir de la prophétie des deux morceaux de bois ?

13 Que nous apprend la prophétie des deux morceaux de bois ? Rappelons-​nous qu’elle illustrait le fait que deux groupes n’allaient en former plus qu’un. Et surtout, cette prophétie insistait sur l’idée que c’est Jéhovah qui allait provoquer cette unité. Alors, quelle  vérité importante faut-​il retenir de cette mise en scène prophétique ? En résumé : c’est Jéhovah qui amène ses adorateurs à ‘ne faire plus qu’un’ ; cela est valable aussi à notre époque (Ézéch. 37:19).

14. À partir de 1919, quel accomplissement plus grand la prophétie des deux morceaux de bois a-​t-​elle connu ?

14 En 1919, les adorateurs de Jéhovah ont été purifiés et ont commencé à entrer dans un paradis spirituel ; c’est alors que la prophétie annonçant le rassemblement des deux morceaux de bois a commencé à connaître un nouvel accomplissement, un accomplissement plus grand. À ce moment-​là, la plupart de ceux que Jéhovah avait unis avaient l’espérance de devenir rois et prêtres au ciel (Rév. 20:6). Ces oints correspondaient donc bien au morceau de bois « pour Juda ». En effet, rappelons-​le, Juda avait été la nation d’où venaient les rois de la dynastie de David et où se trouvaient les prêtres lévitiques. Toutefois, avec le temps, ces Juifs spirituels ont été rejoints par d’autres chrétiens qui avaient l’espérance de vivre sur la terre et qui devenaient de plus en plus nombreux. Ces chrétiens-​là étaient comme « le morceau de bois d’Éphraïm ». En effet, on s’en souvient, il n’y avait pas de rois de la dynastie de David ni de prêtres lévitiques dans la nation d’Éphraïm. Ensemble, ces deux groupes servent Jéhovah dans l’unité ; ils ne forment qu’un seul peuple dirigé par un seul Roi, Jésus Christ (Ézéch. 37:24).

« Ils seront mon peuple »

15. Comment les déclarations prophétiques contenues en Ézéchiel 37:26, 27 se réalisent-​elles aujourd’hui ?

15 Dans la prophétie d’Ézéchiel aussi, on peut relever des détails qui indiquent que de nombreuses personnes auraient envie de se joindre aux chrétiens oints pour pratiquer le culte pur. En effet, Jéhovah a dit à propos de son peuple : « Je les rendrai nombreux et [...] ma tente sera au-dessus d’eux » (Ézéch. 37:26, 27 ; note). Ces déclarations nous rappellent ce que l’apôtre Jean a entendu dans une prophétie environ 700 ans après Ézéchiel : « Celui qui est assis sur le trône étendra sa tente » sur « une grande foule » (Rév. 7:9, 15). Aujourd’hui, les oints et la grande foule forment une seule nation, le peuple de Dieu, et ils habitent ensemble, à l’abri de la tente de Jéhovah.

16. Qu’a prophétisé Zacharie à propos de l’unification des Juifs spirituels et des chrétiens ayant l’espérance terrestre ?

16 L’unité entre les Juifs spirituels et les chrétiens ayant l’espérance terrestre avait également été prophétisée par Zacharie, lui aussi un exilé revenu en Israël. Il a annoncé que « dix hommes de toutes les langues des nations [saisiraient] fermement le vêtement d’un Juif, en disant : “Nous voulons aller avec vous, car nous avons entendu dire que Dieu est avec vous” » (Zach. 8:23). Ici, le terme « un Juif » ne désigne pas un individu en particulier, mais un groupe de personnes, auquel renvoie le pronom pluriel « vous » ; ce groupe correspond aujourd’hui au reste oint, c’est-à-dire aux Juifs spirituels (Rom. 2:28, 29). Les « dix hommes » représentent les chrétiens ayant l’espérance terrestre. Ils ‘saisissent fermement’ les chrétiens oints, autrement dit, ils se cramponnent à eux, et ‘vont avec eux’ (Is. 2:2, 3 ; Mat. 25:40). Les expressions ‘saisir  fermement’ et ‘aller avec’ soulignent l’unification complète de ces deux groupes.

17. Quelles paroles de Jésus décrivent bien l’unité que nous connaissons aujourd’hui ?

17 Jésus pensait peut-être à la prophétie d’Ézéchiel annonçant l’unification des adorateurs de Dieu quand il s’est présenté comme un berger qui rassemblerait en « un seul troupeau » ses brebis (les oints) et les « autres brebis » (les chrétiens qui ont l’espérance terrestre) (Jean 10:16 ; Ézéch. 34:23 ; 37:24, 25). Ces paroles de Jésus et les déclarations des prophètes du passé décrivent bien l’extraordinaire unité que le peuple de Dieu connaît aujourd’hui, même s’il rassemble deux groupes aux espérances différentes. Alors que la fausse religion s’est scindée en d’innombrables mouvements, notre unité est préservée ; quel miracle !

Aujourd’hui, les oints et les « autres brebis » adorent Jéhovah dans l’unité ; ils forment « un seul troupeau » (voir paragraphe 17).

« Mon sanctuaire sera parmi eux pour toujours »

18. Selon Ézéchiel 37:28, à quelle condition l’unité des adorateurs de Jéhovah ne sera-​t-​elle jamais brisée ?

18 Les derniers mots de la prophétie d’Ézéchiel sur l’unification du peuple de Dieu soulignent à quelle condition notre unité ne sera jamais brisée (lire Ézéchiel 37:28). Les adorateurs de Jéhovah sont unis parce que son sanctuaire, autrement dit le culte pur, est « parmi eux ». Or ce sanctuaire demeure « parmi eux » aussi longtemps qu’ils restent « sanctifiés », c’est-à-dire qu’ils se tiennent séparés du monde de Satan (1 Cor. 6:11 ; Rév. 7:14). Jésus a insisté sur l’importance de ne pas faire partie du monde. Dans une prière intense qu’il a prononcée en faveur de ses disciples durant sa dernière nuit sur la terre, il a dit : « Père saint, veille sur eux [...] afin qu’ils soient un. » Et il a ajouté :  « Ils ne font pas partie du monde [...]. Sanctifie-​les par le moyen de la vérité » (Jean 17:11, 16, 17). Note que Jésus a associé le fait d’‘être un’ et le fait de ‘ne pas faire partie du monde’.

19. a) Comment montrons-​nous que nous sommes des « imitateurs de Dieu » ? b) Qu’a souligné Jésus pendant sa dernière soirée ?

19 C’est la seule fois dans le récit biblique que l’on entend Jésus s’adresser à Dieu en l’appelant « Père saint ». Jéhovah est pur et droit au sens absolu. Il avait ordonné à Israël : « Vous devez être saints, car je suis saint » (Lév. 11:45). Nous sommes des « imitateurs de Dieu » ; nous voulons donc obéir à ce commandement ‘dans toute notre conduite’ (Éph. 5:1 ; 1 Pierre 1:14, 15). Quand l’adjectif « saint » qualifie des humains, il signifie « mis à part ». Pendant sa dernière soirée, Jésus a donc souligné que ses disciples resteraient unis à la condition de se tenir séparés du monde et de ne pas se laisser influencer par la division qui y règne.

‘Veille sur eux à cause du méchant’

20, 21. a) Qu’est-​ce qui renforce ta certitude que Jéhovah veille sur son peuple ? b) À quoi es-​tu déterminé ?

20 L’unité remarquable qui caractérise aujourd’hui les Témoins de Jéhovah par la terre entière prouve que Jéhovah a répondu à cette requête de Jésus : ‘Veille sur eux à cause du méchant’ (lire Jean 17:14, 15). Satan n’a pas réussi à saboter notre unité ; cela ne fait que renforcer notre certitude que Jéhovah veille sur nous. Dans la prophétie d’Ézéchiel, Jéhovah a annoncé que les deux morceaux de bois ne feraient plus qu’un dans sa main. C’est donc bien à Jéhovah que nous devons notre unité : sous sa main, nous sommes protégés, hors de la portée de Satan.

21 Alors, à quoi devrions-​nous être déterminés ? À continuer de favoriser la précieuse unité du peuple de Dieu. Qu’est-​il important de faire pour cela ? Participer régulièrement au culte pur dans le temple spirituel de Jéhovah. Dans les chapitres suivants, nous verrons ce que cela implique.

^ § 7 Environ deux siècles avant qu’Ézéchiel reçoive cette prophétie, les habitants du royaume des dix tribus (« le morceau de bois d’Éphraïm ») ont été déportés par les Assyriens (2 Rois 17:23).

^ § 11 Cette prophétie est examinée dans le chapitre 8 de cet ouvrage.