Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 2

Peut-on vraiment ‘ s’approcher de Dieu ’ ?

Peut-on vraiment ‘ s’approcher de Dieu ’ ?

1, 2. a) Quelle idée beaucoup jugent-ils invraisemblable, mais qu’affirme la Bible ? b) Quelle relation existait entre Abraham et Jéhovah, et pourquoi ?

AIMERIEZ-VOUS que le Créateur du ciel et de la terre dise de vous : “ C’est mon ami. ” Beaucoup jugeront cette idée invraisemblable. Un simple humain, ami de Jéhovah Dieu ? Allons donc ! La Bible affirme pourtant que c’est possible.

2 Abraham est un homme du passé que Jéhovah appela “ mon ami ”. (Isaïe 41:8.) Un ami personnel, voilà ce qu’était pour lui Abraham. Et si cette relation étroite put se nouer, c’est parce que le patriarche “ eut foi en Jéhovah ”. (Jacques 2:23.) Aujourd’hui encore, Jéhovah souhaite ‘ s’attacher ’ à ceux qui le servent par amour (Deutéronome 10:15). “ Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous ”, nous dit sa Parole (Jacques 4:8). C’est à la fois une invitation et une promesse.

3. Quelle invitation assortie de quelle promesse Jéhovah nous adresse-t-il ?

3 Jéhovah nous invite à venir à lui. Il est disposé à nous recevoir comme amis. Par ailleurs, si nous nous approchons de lui, il promet la réciproque : lui aussi s’approchera de nous. Nous goûterons alors quelque chose de très grande valeur : “ l’intimité avec Jéhovah. ” * (Psaume 25:14). Ce mot, “ intimité ”, emporte l’idée d’un entretien confidentiel avec un ami très cher.

4. Comment décririez-vous un ami intime, et en quoi Jéhovah se montre-t-il un tel ami envers ceux qui s’approchent de lui ?

 4 Avez-vous un ami intime ? L’ami intime, c’est celui à qui vous pouvez tout dire, celui qui se soucie de vous, et à qui vous faites confiance parce que vous le savez fidèle. Vos joies sont d’autant plus grandes que vous pouvez lui en parler. Son oreille compatissante allège vos peines. Quand vous avez l’impression d’être incompris de tout le monde, lui vous comprend. C’est un tel Ami qu’on trouve en s’approchant de Dieu : un Ami qui vous estime, se soucie sincèrement de vous et vous comprend à cent pour cent (Psaume 103:14 ; 1 Pierre 5:7). Un Ami à qui vous confiez vos sentiments les plus secrets, car vous savez qu’il est fidèle envers ceux qui lui sont fidèles (Psaume 18:25). Soyons conscients, cependant, que cette intimité privilégiée ne nous est accessible que parce que Dieu l’a rendue possible.

Jéhovah a ouvert la voie

5. Qu’a fait Jéhovah pour nous permettre de nous approcher de lui ?

5 Les pécheurs que nous sommes n’auraient jamais pu s’approcher de Dieu tout seuls (Psaume 5:4). “ Mais, écrit l’apôtre Paul, Dieu nous recommande son propre amour en ce que — alors que nous étions encore pécheurs — Christ est mort pour nous. ” (Romains 5:8). Oui, Jéhovah a envoyé Jésus “ donner son âme comme rançon en échange de beaucoup ”. (Matthieu 20:28.) Et la foi dans ce sacrifice rédempteur nous permet de nous approcher de Dieu. En ‘ nous aimant le premier ’, Jéhovah a créé les conditions propices à notre amitié avec lui. — 1 Jean 4:19.

6, 7. a) Comment savons-nous que Jéhovah n’est pas un Dieu caché, inconnaissable ? b) Par quels moyens Jéhovah se révèle-t-il ?

6 Jéhovah a pris une autre initiative : il s’est révélé à nous. Comment pourrait-on se sentir proche d’un Dieu caché et inconnaissable, puisqu’on ne peut être ami qu’avec  une personne que l’on connaît bien et dont on estime les qualités et les manières d’agir ? Or, Jéhovah ne se cache pas ; il tient même à ce que nous le connaissions (Isaïe 45:19). Il rend d’ailleurs accessible à tous ce qu’il révèle de lui, y compris aux petites gens selon les critères de ce monde. — Matthieu 11:25.

Jéhovah s’est révélé par sa création et par sa Parole écrite.

7 Comment Jéhovah se révèle-t-il à nous ? D’abord par sa création, où transparaît sa personnalité : sa formidable puissance, son insondable sagesse, son amour immense (Romains 1:20). Mais ce n’est pas tout. Parce qu’il est le plus grand des communicateurs, Jéhovah se fait connaître également par une révélation écrite, sa Parole, la Bible.

Contemplons “ le charme de Jéhovah ”

8. Pourquoi peut-on dire que la Bible en elle-même est une preuve de l’amour de Jéhovah ?

8 La Bible en elle-même est une preuve de l’amour divin. Jéhovah s’y révèle en des termes compréhensibles pour nous, preuve qu’en plus de nous aimer il veut que nous le connaissions et l’aimions. En nous faisant contempler “ le charme de Jéhovah ”, ce livre précieux nous donne envie de nous approcher de Lui (Psaume 90:17). Voyons de quelles manières touchantes Jéhovah se dévoile dans sa Parole.

9. Donnez quelques exemples de qualités de Dieu énoncées explicitement dans la Bible.

9 Les Écritures énoncent souvent les qualités de Dieu de façon explicite. En voici quelques exemples : “ Jéhovah aime la justice. ” (Psaume 37:28). Dieu “ est sublime en force ”. (Job 37:23.) “ ‘ Je suis fidèle ’, c’est là ce que déclare Jéhovah. ” (Jérémie 3:12). “ Il est sage de cœur. ” (Job 9:4). “ Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en bonté de cœur et en vérité. ” (Exode 34:6).  “ Toi, ô Jéhovah, tu es bon et prêt à pardonner. ” (Psaume 86:5). Sans oublier, comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, le trait dominant de sa personnalité : “ Dieu est amour. ” (1 Jean 4:8). Quand vous réfléchissez à ces belles qualités, ne vous sentez-vous pas attiré par ce Dieu incomparable ?

La Bible nous aide à nous approcher de Jéhovah.

10, 11. a) Qu’est-ce que Jéhovah a inclus dans sa Parole pour nous donner une idée plus précise de sa personnalité ? b) Quel épisode biblique nous aide à nous représenter la force de Dieu en action ?

10 Mais ces qualités, Jéhovah ne s’est pas contenté de nous les signaler. Il nous les montre aussi en action, concrètement, dans des récits de sa Parole qui stimulent notre imagination. Nous avons ainsi une idée plus précise des diverses facettes de sa personnalité, ce qui contribue à nous rapprocher de lui. Voyons un exemple.

11 Il y a une grande différence entre lire que Dieu est “ vigoureux en force ” (Isaïe 40:26) et lire comment il a sauvé la nation d’Israël à la mer Rouge, puis l’a préservée dans le désert pendant 40 ans. On se représente les eaux houleuses qui se fendent, et la foule, peut-être 3 000 000 de personnes, qui s’engage sur le sol ferme entre les deux énormes murailles d’eau figée (Exode 14:21 ; 15:8). On voit les manifestations du soutien de Dieu dans le désert : l’eau jaillit d’un rocher ; la nourriture, sous forme de graines blanches, apparaît sur le sol (Exode 16:31 ; Nombres 20:11). Jéhovah révèle ici qu’en plus de posséder la force il l’utilise en faveur de ses serviteurs. N’est-il pas rassurant de  savoir que nos prières montent vers un Dieu puissant qui “ est pour nous un refuge et une force, un secours qui est facile à trouver durant les détresses ” ? — Psaume 46:1.

12. Comment Jéhovah se décrit-il en des termes intelligibles ?

12 Jéhovah, qui est un esprit, a fait autre chose encore pour nous aider à le connaître. Les humains, asservis aux réalités visibles, sont incapables de voir le monde des esprits. Si Dieu se décrivait en des termes spirituels, ce serait comme si vous vouliez expliquer à un aveugle de naissance la couleur de vos yeux ou vos taches de rousseur. Aussi Jéhovah prend-il la peine de se décrire en des termes intelligibles. Par des métaphores et des comparaisons, il s’assimile à des éléments de notre univers familier, allant jusqu’à s’attribuer des caractéristiques du corps humain *.

13. Quelle image vous vient à l’esprit en lisant Isaïe 40:11, et quel sentiment cela vous inspire-t-il ?

13 Voyez cette description de Jéhovah faite en Isaïe 40:11 : “ Comme un berger il fera paître son troupeau. De son bras il rassemblera les agneaux ; et sur son sein il les portera. ” L’image du berger qui prend ses agneaux avec “ son bras ” dit la capacité de Dieu de protéger et de soutenir ses serviteurs, à commencer par les plus vulnérables. Nous sommes en sécurité dans ses bras forts, car, si nous lui sommes fidèles, il ne nous abandonnera jamais (Romains 8:38, 39). Le Grand Berger porte les agneaux “ sur son sein ”, expression qui désigne les plis amples du vêtement de dessus dans lequel le berger plaçait parfois un agneau  nouveau-né. C’est l’assurance que Jéhovah nous aime tendrement et qu’il prend grand soin de nous. N’est-il pas normal de vouloir être proche de lui ?

“ Le Fils veut bien le révéler ”

14. Pourquoi peut-on dire que c’est par l’intermédiaire de Jésus que Jéhovah se révèle le plus intimement ?

14 Dans sa Parole, c’est par l’intermédiaire de son Fils bien-aimé que Jéhovah se révèle le plus intimement. Personne ne pouvait mieux que Jésus refléter les pensées et les sentiments de Dieu, donner de lui une image aussi précise. Et pour cause : Fils premier-né, il a vécu auprès de son Père avant la création de tout autre esprit et de l’univers physique (Colossiens 1:15). Fort de sa connaissance intime de Jéhovah, il pouvait dire : “ Personne ne sait qui est le Fils si ce n’est le Père, et personne ne sait qui est le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. ” (Luc 10:22). Lors de sa vie sur terre, l’homme Jésus a révélé son Père de deux grandes manières.

15, 16. Jésus nous a révélé son Père de deux manières. Lesquelles ?

 15 Tout d’abord, Jésus nous a fait connaître son Père par ses enseignements. Les portraits qu’il trace de Jéhovah sont émouvants. Par exemple, pour montrer le Dieu miséricordieux qui accueille les pécheurs repentants, il le présente sous les traits d’un père qui est si heureux de voir revenir son fils prodigue qu’il court à sa rencontre, se jette à son cou et l’embrasse tendrement (Luc 15:11-24). Jésus a également dépeint Jéhovah comme un Dieu qui “ attire ” les humains sincères parce qu’il les aime individuellement (Jean 6:44). Même un moineau ne tombe pas à terre à son insu. “ N’ayez donc pas peur, a dit Jésus : vous valez plus que beaucoup de moineaux. ” (Matthieu 10:29, 31). Comment ne pas se sentir attiré par un Dieu si attentionné ?

16 Jésus nous a également fait connaître Jéhovah par son exemple. Il a si parfaitement imité son Père qu’il a pu dire : “ Qui m’a vu a vu le Père aussi. ” (Jean 14:9). Lire ce que les Évangiles relatent à propos de Jésus, de ses sentiments, de son comportement envers les gens, c’est comme avoir sous les yeux un portrait vivant de son Père. Jéhovah ne pouvait pas nous donner révélation plus lumineuse de ses qualités. Pourquoi disons-nous cela ?

17. Expliquez par un exemple le moyen qu’a utilisé Jéhovah pour nous aider à cerner sa personnalité.

17 Supposez que vous deviez expliquer ce qu’est la bonté. Bien sûr, vous pouvez donner une définition. Mais si vous montrez quelqu’un en train d’accomplir un acte de bonté et dites : “ Voilà un exemple de bonté ”, le sens de ce mot ne sera-t-il pas tout de suite plus clair et plus complet ? C’est le moyen qu’a utilisé Jéhovah pour nous aider à cerner sa personnalité. Aux descriptions, il a ajouté l’exemple vivant de son Fils. En Jésus, nous voyons les qualités de Dieu en action. Quand nous lisons les Évangiles, c’est comme si Jéhovah nous disait en montrant son Fils :  ‘ Voilà comment je suis. ’ Quel portrait ces récits inspirés tracent-ils de Jésus ?

18. Comment Jésus a-t-il incarné les attributs que sont la puissance, la justice et la sagesse ?

18 Jésus a magnifiquement incarné les quatre grands attributs de Dieu. Sa puissance l’emportait sur la maladie, la faim et même la mort. Mais à la différence des égoïstes qui abusent de leur pouvoir, il n’a jamais employé sa puissance miraculeuse dans son intérêt ou pour nuire à autrui (Matthieu 4:2-4). Il aimait la justice. Son cœur débordait d’une juste indignation à la vue des marchands malhonnêtes qui exploitaient le peuple (Matthieu 21:12, 13). Il traitait les pauvres et les opprimés avec impartialité, les aidant à ‘ trouver du réconfort pour leurs âmes ’. (Matthieu 11:4, 5, 28-30.) Ses enseignements étaient empreints d’une sagesse incomparable ; il était “ plus que Salomon ”. (Matthieu 12:42.) Mais jamais il ne faisait étalage de cette sagesse. Ses paroles allaient droit au cœur des gens ordinaires, car elles étaient claires, simples et pratiques.

19, 20. a) En quoi Jésus était-il extraordinaire d’amour ? b) Que ne doit pas nous faire oublier ce que nous lisons et méditons sur l’exemple de Jésus ?

19 Jésus était extraordinaire d’amour. D’un bout à l’autre de son ministère, il a décliné cette qualité dans toutes ses nuances, à commencer par l’empathie et la compassion. Il ne pouvait voir quelqu’un souffrir sans ressentir de la pitié. Et combien de fois cette pitié ne s’est-elle pas traduite en actes (Matthieu 14:14) ! Tout en guérissant les malades et en nourrissant les affamés, il a exprimé sa compassion d’une manière encore plus bénéfique : il a aidé les gens à connaître, à accepter et à aimer la vérité sur le Royaume de Dieu, ce Royaume qui procurera des bienfaits permanents aux humains (Marc 6:34 ; Luc 4:43). Par-dessus tout, Jésus a manifesté un amour empreint d’abnégation en livrant volontairement son âme pour les autres. — Jean 15:13.

 20 Faut-il s’étonner que des personnes de tous âges et de tous milieux se soient senties attirées par cet homme à la fois tendre, chaleureux et sensible (Marc 10:13-16) ? Cependant, ce que nous lisons et méditons sur l’exemple laissé par Jésus ne doit pas nous faire oublier qu’à travers le Fils, c’est une image précise du Père qui se dessine. — Hébreux 1:3.

Un ouvrage d’étude pour nous aider

21, 22. Comment recherche-t-on Jéhovah, et en quoi le présent ouvrage d’étude nous sera-t-il précieux dans cette recherche ?

21 À l’évidence, Jéhovah veut que nous soyons proches de lui. Pourquoi, sinon, se révélerait-il si clairement dans sa Parole ? Pour autant, il ne nous impose pas cette relation. C’est à nous de le rechercher “ pendant qu’on peut le trouver ”. (Isaïe 55:6.) On recherche Jéhovah en se familiarisant avec ses qualités et ses manières d’agir telles qu’il les dévoile dans la Bible. L’ouvrage d’étude que vous avez sous les yeux a été préparé à cette fin.

22 Vous remarquerez qu’il est divisé en quatre parties correspondant aux quatre attributs principaux de Jéhovah : puissance, justice, sagesse et amour. Chaque partie s’ouvre sur un examen général de la qualité. Plusieurs  chapitres sont ensuite consacrés à la manière dont Jéhovah manifeste cette qualité sous ses différents aspects ; un autre explique comment Jésus l’a incarnée ; un dernier, enfin, montre comment nous pouvons nous-mêmes la manifester.

23, 24. a) À quoi sert l’encadré “ Éléments de méditation ” ? b) En quoi la méditation nous aide-t-elle à nous approcher sans cesse de Dieu ?

23 Dans tous les chapitres, excepté le premier, figure un encadré intitulé “ Éléments de méditation ”. Regardez, par exemple, celui de la page 24. Il ne s’agit pas de versets et de questions de révision, mais d’éléments destinés à nourrir votre réflexion sur d’autres aspects importants du sujet. Comment utiliser cet encadré ? Prenez les textes donnés en référence et lisez-les attentivement. Lisez ensuite la question qui accompagne chaque référence. Réservez du temps pour méditer les réponses. Faites éventuellement quelques recherches. Posez-vous des questions supplémentaires : ‘ Qu’est-ce que cela m’apprend sur Jéhovah ? En quoi cela me concerne-t-il ? Comment puis-je l’utiliser pour aider autrui ? ’

24 Cette méditation peut vous aider à vous approcher de Jéhovah. La Bible, en effet, associe la méditation avec le cœur (Psaume 19:14). Quand nous réfléchissons avec reconnaissance à ce que nous apprenons sur Dieu, nous concevons des idées qui pénètrent dans notre cœur symbolique, où elles influencent nos pensées, éveillent nos sentiments et nous poussent finalement à l’action. Plus nous aimerons Dieu, plus cet amour nous incitera à vouloir lui plaire, à lui, notre meilleur Ami (1 Jean 5:3). Pour nouer cette relation, il nous faut apprendre à connaître ses qualités et ses manières d’agir. Mais, pour commencer, arrêtons-nous sur un aspect de la nature de Jéhovah qui ne peut que nous attirer vers lui : sa sainteté.

^ § 3 Le mot hébreu rendu par “ intimité ” est employé en Amos 3:7 pour indiquer que le Souverain Seigneur Jéhovah révèle son “ affaire confidentielle ” à ses serviteurs, autrement dit qu’il les met au courant de ses intentions.

^ § 12 Par exemple, la Bible parle de la face de Dieu, de ses yeux, de ses oreilles, de ses narines, de sa bouche, de ses bras et de ses pieds (Psaume 18:15 ; 27:8 ; 44:3 ; Isaïe 60:13 ; Matthieu 4:4 ; 1 Pierre 3:12). Ces expressions ne sont pas plus à prendre au sens propre que celles qui le qualifient de “ Rocher ” ou de “ bouclier ”. — Deutéronome 32:4 ; Psaume 84:11.