Aller au contenu

Aller au sommaire

 PRÉDICATION ET ENSEIGNEMENT SUR TOUTE LA TERRE

Asie et Moyen-Orient

Asie et Moyen-Orient
  • PAYS ET TERRITOIRES 48

  • HABITANTS 4 315 759 010

  • PROCLAMATEURS 703 271

  • ÉTUDES BIBLIQUES 732 106

Il a demandé si d’autres pouvaient venir

En Indonésie, un frère a remis à un gardien de parking une invitation au Mémorial deux jours avant l’évènement. Le gardien, un musulman, a demandé si d’autres pouvaient venir avec lui, même s’il n’avait qu’une invitation. Bien que le frère lui ait répondu oui, l’homme a précisé qu’il avait une grande famille et  a demandé d’autres invitations. Le frère lui en a donné 20. Il lui a expliqué qu’il s’agissait de la commémoration de la mort de Jésus et que tous, chrétiens et musulmans, étaient les bienvenus. L’homme a annoncé qu’il viendrait avec 60 ou 70 personnes.

Le discours venait de commencer, devant déjà 248 assistants, quand le gardien de parking est arrivé avec une centaine de personnes : des hommes, des femmes, des enfants, des personnes âgées et même une femme sur le point d’accoucher. Ils avaient loué plusieurs voitures pour venir jusqu’à l’hôtel où avait lieu le Mémorial. En voyant tout ce monde, les agents de sécurité de l’hôtel les ont d’abord empêchés d’entrer. Ils se demandaient pourquoi tant de musulmans voulaient assister à un évènement chrétien. Mais lorsqu’ils ont vu les invitations, ils les ont accompagnés jusqu’au lieu de réunion. Environ 60 personnes du groupe ont pu entrer dans la salle déjà bondée.

Quelques jours plus tard, le frère est retourné voir le gardien de parking et lui a demandé si lui et ses invités avaient aimé le programme. L’homme a reconnu qu’ils avaient eu un peu d’appréhension au début, mais ils avaient été impressionnés par la gentillesse des Témoins, qui étaient tous venus leur serrer la main. Le frère l’a alors invité au discours spécial qui avait lieu le dimanche suivant. Cette fois, l’homme est venu avec une quarantaine de personnes : des membres de sa famille et des voisins. Puisqu’ils sont arrivés vers la fin de la réunion, les anciens ont décidé de présenter le  discours une seconde fois. Le président a réannoncé le discours, en expliquant qu’il y aurait aussi un cantique et une prière. Pour se mettre à la portée de ces personnes de culture musulmane, l’orateur a employé des termes qui leur étaient familiers, tels que « Livre saint » au lieu de « Bible » et « le prophète Îsâ » au lieu de « Jésus ».

Par la suite, un ancien a rendu visite au gardien de parking chez lui et a commencé à discuter avec lui sur la base de la brochure Écoutez Dieu. Douze personnes se sont jointes à la discussion, dont des femmes musulmanes et quelques enfants.

Un peu de lecture pour la route ?

Mongolie : Des proclamateurs déposent des publications dans un car.

En Mongolie, des cars partent d’Oulan-Bator, la capitale, pour se rendre un peu partout dans le pays. De tels trajets peuvent prendre jusqu’à 48 heures. Les passagers ont le choix entre regarder par la fenêtre ou dormir ; aucune lecture ne leur est fournie, bien que les Mongols aiment beaucoup lire. C’est pourquoi des frères de la congrégation de Songino-Khairkhan, un district de la capitale, ont proposé aux chauffeurs de car : « Nous aimerions vous offrir un bon livre. Dans les avions, il y a toujours quelque chose à lire. Si vous pensez que cela intéresserait vos passagers, nous pouvons glisser un peu de lecture pour eux dans les pochettes des sièges. » Huit chauffeurs ont accepté. En tout, les frères ont distribué 299 revues et 144 brochures. Ils ont aussi prévu de remplacer les revues dès que de nouvelles éditions paraissent.

 Erreur sur la personne

Dans un pays d’Asie, on avait demandé à deux anciens de rendre visite à une sœur inactive depuis huit ans. N’ayant jamais rencontré la sœur, les frères l’ont appelée pour convenir d’un rendez-vous à sa boutique, dans un grand marché de vente en gros. Après s’être un peu perdus dans un labyrinthe d’allées, ils ont finalement trouvé l’adresse. À leur arrivée, une femme les a salués ; elle avait une petite bible sur son bureau. Après avoir eu confirmation de son nom de famille, de sa ville d’origine et de l’âge de ses deux enfants, les frères ont conclu qu’il s’agissait bien de la sœur inactive. « Nous sommes tes frères, des Témoins de Jéhovah », lui ont-ils dit.

« Je suis chrétienne », a-t-elle répondu un peu déconcertée. Les frères ont trouvé sa réaction bizarre. Ils lui ont néanmoins donné des publications, qu’elle a acceptées avec joie. Cependant, en partant, les frères se sont rendu compte qu’ils s’étaient trompés de boutique ! Ils pensaient être à la 2202, or c’était la 2200. L’un d’eux raconte : « J’en ai eu des frissons. C’était comme si les anges nous avaient dirigés vers cette boutique. Cette femme et la sœur avaient le même nom de famille, des enfants d’à peu près le même âge et venaient de la même ville ! S’il y avait eu au moins une différence, nous aurions su que ce n’était pas la bonne personne. » Deux boutiques  plus loin, les frères ont finalement trouvé la sœur inactive, qui les attendait.

« Je me suis sentie bien petite parce que, même si j’ai longtemps été inactive, Jéhovah ne m’a jamais oubliée. »

Grâce à cette erreur, la femme a commencé à étudier la Bible et à assister aux réunions. Et notre sœur inactive ? Elle s’est mise à assister à toutes les réunions et à prêcher régulièrement. Elle a déclaré : « Je me suis sentie bien petite parce que, même si j’ai longtemps été inactive, Jéhovah ne m’a jamais oubliée. »

SMS par mauvais temps

Philippines : Greg envoie des SMS.

Greg et Alma sont venus s’installer sur l’île de Catanduanes, aux Philippines, pour répondre à un besoin de proclamateurs. Comme la région est en partie montagneuse, ils doivent parfois parcourir 19 kilomètres à pied pour se rendre dans certains territoires. D’autres fois, ils doivent pagayer jusqu’à deux heures pour aller prêcher sur des îles voisines. Mais pendant la saison des pluies, ils ont beaucoup de mal à effectuer de tels trajets. Alors, au lieu de rester à la maison sans prêcher, ils ont décidé de profiter d’une offre promotionnelle de leur opérateur de téléphonie mobile qui leur permet, pour un faible coût, d’envoyer un nombre illimité de messages.

Greg commence son message en se présentant. Puis il ajoute : « J’aimerais vous faire part d’une idée contenue dans la Bible. » Il trouve que Jean 17:3 marche bien. Après l’avoir cité, il soulève deux questions : « Qui est le vrai Dieu ? » et « Qui est Jésus Christ ? » Puis, il invite la personne à lui répondre. Si elle répond, Greg lui cite un autre verset, comme Psaume 83:18. Si elle continue de répondre, il lui demande s’ils peuvent poursuivre la conversation au téléphone. Greg et Alma rapportent que beaucoup manifestent de l’intérêt.

 Une femme qu’ils ont contactée avait plusieurs questions sur la Bible. Ils ont donc échangé beaucoup de SMS, et une étude biblique a finalement été commencée. La femme a parlé de ce qu’elle apprenait à son neveu et à une collègue ; tous trois sont maintenant baptisés.