Aller au contenu

Aller au sommaire

 PRÉDICATION ET ENSEIGNEMENT SUR TOUTE LA TERRE

Amérique

Amérique
  • PAYS ET TERRITOIRES 57

  • HABITANTS 980 780 095

  • PROCLAMATEURS 4 034 693

  • ÉTUDES BIBLIQUES 4 339 285

Des orphelins assistent aux réunions

Angela, qui vit au Suriname, s’est rendue dans un orphelinat près de chez elle. La responsable de l’orphelinat était une sœur inactive ; elle a accepté volontiers qu’Angela prêche aux enfants. Celle-ci a discuté avec les 85 enfants et leur a montré des vidéos de jw.org. Par la suite, elle a commencé à enseigner la Bible à beaucoup d’entre eux. Deux  pionnières sont venues lui prêter main-forte, chacune s’occupant d’un groupe. La sœur inactive a expliqué qu’elle avait appris des cantiques aux enfants et qu’elle leur lisait des histoires bibliques le soir. Elle a exprimé le désir d’assister aux réunions, mais elle ne pouvait pas laisser les enfants seuls à l’orphelinat. Des dispositions ont donc été prises pour que tous viennent à la Salle du Royaume. Comme il est possible de s’y rendre à pied, des frères ont accepté de les accompagner. Désormais, la sœur et les 85 enfants assistent régulièrement aux réunions.

Il voulait être dans le Paradis avec son grand-père

Paraguay : Gabriel parle avec son grand-père.

Au Paraguay, sur le chemin du retour après une assemblée, Gabriel, six ans, méditait sur l’importance de prêcher le message du Royaume. Soudain, il s’est rendu compte qu’il aimerait que quelqu’un en particulier soit avec lui dans le Paradis : son grand-père. Mais ce dernier n’avait jamais montré d’intérêt pour la vérité et s’était même opposé à sa femme et à ses enfants, qui sont Témoins.

Le jour même, Gabriel a demandé à ses parents de passer un appel vidéo à ses grands-parents qui vivent en Argentine. Il a expliqué à son grand-père l’importance d’étudier la Bible et lui a demandé directement : « Papy, tu ne voudrais pas étudier avec moi ? » Celui-ci a accepté. Gabriel a proposé qu’ils étudient la brochure Écoutez Dieu, vous vivrez pour toujours, ce qu’ils ont fait pendant les mois qui ont suivi. Comme tous les deux avaient du mal à lire correctement, ils s’entraînaient à  l’avance. Gabriel préparait chaque étude, et il mettait une chemise et une cravate.

Plus tard, les grands-parents sont venus rendre visite à Gabriel et à sa famille pendant quelques semaines. Pendant leur séjour, le grand-père a assisté aux réunions. Quand il est rentré en Argentine, il a continué d’étudier la Bible avec un frère local, a progressé et est devenu proclamateur. Aujourd’hui, il prie chaque jour avec sa femme et a exprimé le désir de se faire baptiser. Et le petit Gabriel ? Lui aussi a bien progressé : il est devenu proclamateur.

Ce n’était pas une coïncidence

Au Brésil, Jennifer distribuait le dépliant Les morts revivront-ils un jour ? Elle s’est présentée chez une femme qui s’apprêtait à partir à l’enterrement d’une amie proche. Jennifer lui a expliqué que, coïncidence, elle voulait  lui offrir un dépliant qui parle de l’espérance de revoir nos chers disparus. D’abord surprise par le titre, la femme a accepté le dépliant. Quand Jennifer lui a proposé d’autres dépliants pour les donner à la famille du défunt, la femme lui en a demandé neuf.

Lorsque Jennifer est revenue la voir, la femme lui a dit : « Je me suis rendu compte que notre première rencontre n’était pas une coïncidence. Dieu vous avait envoyée avec un message de consolation dont j’avais terriblement besoin. » Elle avait distribué tous les dépliants. Le membre de la famille du défunt qui prononçait le discours funèbre avait lu le dépliant à voix haute. Et tout le monde avait remercié la femme pour cette initiative réconfortante. Celle-ci a accepté une étude de la Bible.

Témoignage dans un tap-tap

À Haïti, trois Béthélites voyageaient dans des tap-taps, des transports en commun très colorés. Au cours de leur trajet de deux heures et demie, ils ont parlé de l’espérance du Royaume aux autres passagers. Au total, ils ont distribué 50 revues et 30 dépliants. Gurvitch, l’un des Béthélites, a lu un extrait de Réveillez-vous ! à un passager. Pépé, un jeune homme, s’est alors joint à la discussion. Il a demandé une étude de la Bible, et devinez quoi ? Il habitait dans le territoire de la congrégation de Gurvitch. Depuis cette rencontre, en janvier 2014, Pépé a assisté à presque toutes les réunions et toutes les assemblées. Il parle aux autres de sa foi et espère devenir rapidement proclamateur.