Aller au contenu

Aller au sommaire

 RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

L’aventure commence

L’aventure commence

 L’aventure commence

Nous sommes le dimanche 1er avril 1945. Lennart et Virginia Johnson, des diplômés de Guiléad, arrivent à Ciudad Trujillo (aujourd’hui Saint-Domingue), la capitale de la République dominicaine. Ce sont les premiers Témoins à entrer dans ce pays, dont l’histoire est marquée par un grand nombre de conflits *. « C’est un vrai territoire pour pionniers, rapportait l’Annuaire 1946 (en anglais). Ces Guiléadites ont dû partir de zéro. » Mettez-vous à leur place : il n’y avait pas de filiale, pas de Salle du Royaume, pas de congrégation ; ils ne connaissaient personne, ils parlaient très peu l’espagnol ; et ils n’avaient ni logement ni meubles. Qu’allaient-ils faire ?

« Nous sommes descendus à l’hôtel Victoria, où nous avons pris une pension complète pour cinq dollars par jour, a raconté Lennart. L’après-midi même, nous commencions notre première étude biblique. Voici comment cela s’est passé : Deux femmes dominicaines avec qui nous avions étudié la Bible à Brooklyn nous avaient donné les noms de membres de leur famille et de connaissances, dont un certain docteur Green. Nous sommes allés lui rendre visite ; il était en compagnie de son voisin, Moses Rollins. Nous lui avons expliqué comment nous avions eu son nom et son adresse, après quoi les deux hommes ont écouté attentivement le message du Royaume et accepté une étude biblique. Moses n’a pas tardé à devenir le premier proclamateur local. »

 Quatre autres missionnaires sont arrivés début juin 1945. Ils ont très vite distribué beaucoup de publications et commencé de nombreuses études bibliques. En octobre, il est devenu évident qu’ils avaient besoin d’un lieu de culte. Les missionnaires ont donc improvisé une Salle du Royaume en transformant le salon et la salle à manger de leur maison. Jusqu’à 40 personnes assistaient aux réunions !

Un des premiers à accepter la vérité a été Pablo Bruzaud, que tout le monde appelait Palé. Il gérait une ligne d’autocars reliant Santiago à Ciudad Trujillo ; il se rendait donc souvent dans la capitale. Un jour qu’il se trouvait à Ciudad Trujillo, Palé a discuté avec des Témoins et a accepté le livre « La vérité vous affranchira ». Il s’est mis à étudier la Bible tous les jours avec eux. Très tôt, il a accompagné les missionnaires en prédication, et il les véhiculait. Une fois, avec Lennart Johnson, ils sont partis de Ciudad Trujillo jusqu’à Santiago, puis ont franchi les montagnes pour arriver à la ville côtière de Puerto Plata. Leur but ? Rendre visite à un groupe de personnes qui avaient écrit au siège mondial, à Brooklyn, parce qu’elles voulaient en savoir plus sur la Bible.

Une visite de frères Knorr et Franz

En mars 1946, Nathan Knorr et Frederick Franz, des représentants du siège mondial, se sont rendus en République dominicaine. Leur visite était très attendue. En plus des frères locaux, 75 personnes ont écouté un discours donné par frère Knorr. Au cours de son séjour, il a pris des dispositions pour ouvrir une filiale dans le pays.

Frères Knorr et Franz devant la première Salle du Royaume du pays, à Ciudad Trujillo.

D’autres missionnaires encore sont arrivés, et à la fin de l’année de service 1946, il y avait 28 proclamateurs. Comme la prédication en était encore à ses débuts, les  missionnaires ont passé de nombreuses soirées à cartographier méticuleusement le territoire afin que la prédication y soit effectuée à fond et de manière organisée.

La prédication prend de l’ampleur

En 1947, le pays comptait une soixantaine de proclamateurs. Cette même année, des missionnaires œuvrant à Cuba ont été réaffectés en République dominicaine. Parmi eux se trouvaient Roy et Juanita Brandt. Frère Brandt a été nommé serviteur de filiale et l’est resté pendant dix ans.

À la fin de l’année de service 1948, environ 110 proclamateurs se dépensaient aux côtés des courageux missionnaires. Mais ce que ces proclamateurs zélés ne savaient pas, c’est que de très grandes difficultés les attendaient...

^ § 1 Des publications de la Watch Tower ont été distribuées en République dominicaine dès 1932. Mais les gens qui s’intéressaient à la bonne nouvelle n’ont pu recevoir des cours bibliques personnalisés qu’à partir de 1945, quand les Johnson sont arrivés.