Aller au contenu

Aller au sommaire

 ÉVÈNEMENTS MARQUANTS DE L’ANNÉE ÉCOULÉE

Un passionnant voyage dans le temps

Un passionnant voyage dans le temps

En octobre 2012, une exposition à parcours libre retraçant l’histoire des Témoins de Jéhovah s’est ouverte à Brooklyn (État de New York). Elle raconte les combats et les dangers vécus par des hommes et des femmes qui voulaient pratiquer le christianisme enseigné par Jésus.

Rien que la première semaine, plus de 4 200 invités et Béthélites ont visité cette exposition. Naomi, une sœur qui habite tout près, s’y est rendue peu de temps après l’ouverture. « La présentation chronologique m’a aidée à comprendre quand et pourquoi les choses ont eu lieu, a-t-elle déclaré. J’ai beaucoup appris sur notre organisation et son histoire moderne. »

L’exposition va de 33 de notre ère, début de l’ère chrétienne, à nos jours. Elle se divise en quatre parties,  chacune ayant un thème biblique et commençant par une courte vidéo en anglais, sous-titrée en sept langues.

La première partie a pour titre « Les hommes ont aimé les ténèbres », tiré des paroles de Jésus en Jean 3:19. La Bible avait prédit qu’après la mort des apôtres, des hommes méchants « se lèver[aient] et dir[aient] des choses perverses » (Actes 20:30). Ceux qui ont osé aller à contre-courant en ont payé le prix fort.

En net contraste avec la précédente, la partie « Que brille la lumière ! », inspirée de 2 Corinthiens 4:6, reprend le cours de l’histoire à la fin des années 1800. À cette époque, des lecteurs sincères de la Bible ont entrepris de l’étudier avec un œil neuf. Ils ont abandonné des croyances ancestrales non bibliques et prêché  avec courage des vérités éclairantes. Cette partie explique comment ils ont grandi en connaissance et en nombre avant la Première Guerre mondiale.

La salle suivante met en vedette un chef-d’œuvre qui fait l’admiration des Témoins de Jéhovah aujourd’hui encore. En 1914, les Étudiants de la Bible (ancien nom des Témoins de Jéhovah) ont commencé à projeter le « Photo-Drame de la Création ». Des millions de personnes ont vu cette production multimédia combinant des images fixes et animées avec des enregistrements audio. Parmi les objets exposés se trouvent certaines des peintures originales, un court extrait du préambule et plus de 500 diapositives couleur.

La persécution des disciples de Christ par Satan décrite en Révélation 12:17 est le thème de la troisième  partie, « Le dragon s’est mis en colère », qui témoigne de la neutralité des chrétiens en temps de guerre. Aux pièces et aux photos exposées s’ajoutent de courtes vidéos mettant en scène les contraintes qu’ont subies les objecteurs de conscience. Par exemple l’Italien Remigio Cuminetti, qui a refusé de porter l’uniforme militaire et de participer à la Première Guerre mondiale. Ou encore l’Autrichien Alois Moser, qui, pour avoir refusé de dire « Heil Hitler », a perdu son travail et par la suite a été envoyé dans le camp de concentration de Dachau. La reconstitution d’une cellule de prison, faiblement éclairée, offre une toile de fond saisissante à des photos de Témoins emprisonnés en Grèce, au Japon, en Pologne, en ex-Yougoslavie et ailleurs parce qu’ils pratiquaient leur foi.

La dernière partie, « Une bonne nouvelle pour toutes les nations », d’après Révélation 14:6, retrace l’activité des Témoins au cours des dernières décennies. Les photos tapissant les murs évoquent leur accroissement rapide, leur prédication persévérante et leur amour entre frères. Enfin, une rangée de bornes interactives permet d’explorer la Maison de la Bible et le Tabernacle de Brooklyn, lieux utilisés par les Témoins il y a plus de cent ans.

L’exposition se trouve au 25 Columbia Heights, à Brooklyn. Elle est ouverte du lundi au vendredi, de 8 heures à 17 heures ; l’entrée est gratuite. Si vous passez à New York, pourquoi ne pas venir faire un passionnant voyage dans le temps ?