Aller au contenu

Aller à la table des matières

Son contenu

Son contenu

 Son contenu

La première fois que l’on entre dans une bibliothèque, on est parfois dérouté devant tant de livres. Mais une brève explication sur le système de classement suffit souvent à s’y retrouver. Il en va de même pour la Bible : on s’y repère mieux quand on sait comment elle est agencée.

LE MOT grec biblia, qui a donné “ Bible ”, signifiait “ rouleaux de papyrus ” ou “ livres⁠”. La Bible est effectivement un recueil de 66 livres, une sorte de petite bibliothèque, dont la rédaction s’est échelonnée sur à peu près 1 600 ans, de 1513 avant notre ère jusqu’aux alentours de 98 de notre ère.

Les 39 premiers livres, soit environ les trois quarts de la Bible, constituent les Écritures hébraïques (ou Ancien Testament), appelés ainsi car ils ont été rédigés dans leur quasi-intégralité en hébreu. On peut généralement les répartir en trois catégories : 1) 17 livres historiques, de Genèse à Esther ; 2) 5 livres poétiques, de Job au Chant de Salomon (ou Cantique des cantiques) ; et 3) 17 livres prophétiques, d’Isaïe à Malaki. Les Écritures hébraïques traitent des premiers temps de la terre et de l’humanité et racontent l’histoire de l’antique nation d’Israël, de sa naissance jusqu’au Vsiècle avant notre ère.

Les 27 livres restants forment ce qu’on appelle les Écritures grecques chrétiennes (ou Nouveau Testament), car ils ont été écrits en grec, la langue internationale de l’époque. Grosso modo, on peut dire qu’ils sont disposés en fonction du sujet abordé : 1) 5 livres historiques (les Évangiles et les Actes), 2) 21 lettres, et 3) la Révélation (ou Apocalypse). Les Écritures grecques chrétiennes traitent essentiellement des enseignements et des activités de Jésus Christ et de ses premiers disciples.