Aller au contenu

Aller à la table des matières

Comment me distraire ?

Comment me distraire ?

 CHAPITRE 32

Comment me distraire ?

Cochez vrai ou faux après les affirmations suivantes :

Selon la Bible...

... c’est toujours mal de participer à des activités sportives.

□ Vrai. □ Faux.

... tous les films et toutes les émissions télévisées sont nocifs.

□ Vrai. □ Faux.

... toutes les danses sont condamnées.

□ Vrai. □ Faux.

 VOTRE semaine d’école s’achève. Vous avez travaillé dur. Vos corvées ménagères sont faites. Et, doux privilège de la jeunesse, il vous reste de l’énergie à dépenser (Proverbes 20:29). Tout ce que vous voulez maintenant, c’est prendre du bon temps.

Vos copains estiment peut-être que la Bible est anti-divertissement, qu’elle vous empêche de vous amuser. Mais est-​ce exact ? Reprenons les affirmations de la page précédente et voyons ce que la Bible dit réellement au sujet des distractions.

C’est toujours mal de participer à des activités sportives.

Faux. La Bible dit que “ l’exercice corporel est utile ”. (1 Timothée 4:8.) L’expression grecque traduite ici par “ exercice ” signifie ‘ exercice d’un gymnaste ’. De nos jours, les sports ne manquent pas : football, patinage, cyclisme, jogging, tennis, volley, natation et tant d’autres, qui permettent et de faire de l’exercice et de s’amuser.

Peut-​on pour autant oublier la prudence ? Considérez le contexte du verset précité. Au jeune Timothée, l’apôtre Paul écrit : “ L’exercice corporel est utile à peu de chose, mais l’attachement à Dieu est utile à toutes choses puisqu’il a la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir. ” Voilà qui nous rappelle que notre priorité absolue devrait toujours être de plaire à Dieu. Vérifiez donc si l’attachement à Dieu est votre priorité absolue, jusque dans le choix d’un sport, en vous posant ces trois questions :

1. Quelle part de risques ce sport comporte-​t-​il ? Ne vous fiez pas aux on-dit ni aux remarques enthousiastes d’autres jeunes. Renseignez-​vous. Par exemple : Quel taux d’accidents enregistre-​t-​on pour ce sport ? Quelles sont les mesures de sécurité ? Quel entraînement et quel équipement faut-​il pour le pratiquer sans danger ? Bien que presque toute activité comporte des risques, la principale raison  d’être de ce sport-​là est-​elle de braver le péril ou la mort ?

La vie est un don de Dieu. La Loi divine donnée jadis aux Israélites imposait des peines graves pour la suppression accidentelle d’une vie (Exode 21:29 ; Nombres 35:22-25). Cela incitait les serviteurs de Dieu à veiller à la sécurité (Deutéronome 22:8). De même aujourd’hui, les chrétiens ont le devoir de respecter la vie.

2. En pratiquant ce sport, aurai-​je de bonnes fréquentations ? Si vous avez des aptitudes sportives, vos copains et vos professeurs vous presseront sûrement d’intégrer une équipe scolaire ou un club. Vous serez probablement très tenté d’accepter. “ Je trouve injuste que mes parents ne veuillent pas que je fasse partie de l’équipe de l’école ”, dit Mark, un jeune chrétien. Toutefois, au lieu d’essayer d’amadouer vos parents pour qu’ils cèdent, réfléchissez aux éléments suivants : En général, entraînements et compétitions sont programmés en dehors des heures de cours. Si vous êtes bon, on vous exhortera à vous investir encore plus dans ce sport. Si vous n’êtes pas très bon, on vous poussera à vous entraîner davantage. En outre, souvent il se noue des liens étroits entre les coéquipiers, que  rapprochent l’euphorie des victoires et l’abattement des défaites.

Maintenant, demandez-​vous : ‘ Serai-​je sous une bonne influence si je passe mon temps libre à une activité propice à des amitiés étroites avec des jeunes qui n’ont pas les mêmes principes religieux que moi ? ’ (1 Corinthiens 15:33). ‘ Que suis-​je prêt à sacrifier pour jouer dans une certaine équipe ? ’

3. Combien de temps et d’argent ce sport me coûtera-​t-​il ? La Bible conseille de “ vérifier les choses les plus importantes ”. (Philippiens 1:10.) Dans ce but, demandez-​vous encore : ‘ La pratique de ce sport empiétera-​t-​elle sur le temps que je réserve au travail scolaire ou aux activités spirituelles ? Quel en est le coût financier total ? Mon budget m’autorise-​t-​il une telle dépense ? ’ Vos réponses vous aideront à classer vos priorités dans le bon ordre.

Tous les films et toutes les émissions télévisées sont nocifs.

Faux. La Bible commande aux chrétiens de “ ten[ir] ferme ce qui est excellent ” et de “ [s’abstenir] de toute  forme de méchanceté ”. (1 Thessaloniciens 5:21, 22.) Tous les films et toutes les émissions télévisées n’enfreignent pas ce principe *.

Une sortie au cinéma est sans nul doute une manière agréable de se distraire avec des amis. “ Quand un film me branche, je téléphone à une copine, puis on passe le mot aux autres ”, raconte une Sud-Africaine nommée Leigh. Leigh et ses amis ont pour coutume d’aller à une séance de début de soirée, après quoi leurs parents viennent les chercher et ils finissent tous ensemble par un “ resto ”.

Le cinéma et la télévision ont beau être des inventions modernes, ce ne sont ni plus ni moins que des expressions nouvelles d’une tradition ancestrale : le conte. Jésus était maître dans l’art de toucher les cœurs au moyen d’histoires. Ainsi, sa parabole du bon Samaritain éveille l’empathie et enseigne de profondes leçons de morale. — Luc 10:29-37.

Les cinéastes aussi enseignent des leçons qui modèlent les notions morales du public. Ils font en sorte que le spectateur s’identifie avec les personnages, même quand les héros sont des criminels ou des sadiques assoiffés de pouvoir. Si vous ne faites pas attention, vous vous surprendrez à approuver un criminel, en justifiant mentalement ses actes cruels ou immoraux ! Comment éviter ce piège ?

Quand vous choisissez un film ou une émission télévisée, demandez-​vous : ‘ Ce divertissement m’encouragera-​t-​il  à la “ tendre compassion ” ? ’ (Éphésiens 4:32). ‘ Ou m’amènera-​t-​il insidieusement à me réjouir du malheur d’autrui ? ’ (Proverbes 17:5). ‘ Me dissuadera-​t-​il de “ haï[r] ce qui est mauvais ” ? ’ (Psaume 97:10). ‘ Me fera-​t-​il, en réalité, prendre le parti des “ malfaiteurs ” ? ’ — Psaume 26:4, 5.

Les revues de cinéma et les publicités vous donnent une idée du contenu d’un film. Mais n’ajoutez pas naïvement “ foi à toute parole ”. (Proverbes 14:15.) En effet, un article reflète l’opinion d’une personne. Une publicité peut omettre délibérément qu’un film contient des scènes choquantes. Une certaine Corinne explique : “ J’ai constaté que savoir qui sont les acteurs principaux renseigne un peu sur la nature du film. ”

Des amis chrétiens qui ont les mêmes valeurs bibliques que vous savent peut-être si un film est convenable. Soyez néanmoins conscient que quelqu’un qui commente  un film a tendance à dire ce qu’il a aimé. Pourquoi ne pas vous enquérir de ce qui n’était pas bien ? Soyez précis. Demandez s’il y avait notamment des scènes de violence, de sexe ou de possession démoniaque. Voyez aussi vos parents : ce sont de bons conseillers. Vanessa confirme : “ Je consulte mes parents. S’ils pensent que je peux le voir sans problème, j’y vais. ”

Ne prenez pas le sujet à la légère. Pourquoi ? Parce que vos choix en matière de divertissements révèlent ce que vous avez dans le cœur et les valeurs auxquelles vous tenez (Luc 6:45). Ils en disent long sur le genre de personnes que vous aimez fréquenter, le genre de langage que vous admettez, les mœurs sexuelles que vous tolérez. Alors, soyez difficile !

Toutes les danses sont condamnées.

Faux. Quand Israël a traversé la mer Rouge et échappé à l’armée d’Égypte, Miriam a célébré la victoire en entraînant les femmes dans une danse (Exode 15:20). Dans la parabole du fils prodigue racontée par Jésus, les réjouissances organisées pour le retour du fils incluaient “ un concert de musique et des danses ”. — Luc 15:25.

Il en va de même à notre époque. Dans nombre de cultures, jeunes et vieux aiment danser lors de réunions  de famille ou entre amis. Mais la prudence est de rigueur. Quoique la Bible ne condamne pas les réceptions modestes, elle réprouve les “ orgies ”. (Galates 5:19-21.) Le prophète Isaïe a écrit : “ Malheur à ceux qui se lèvent de bon matin pour chercher des boissons enivrantes, qui s’attardent au crépuscule du soir, si bien que le vin les enflamme ! Et immanquablement il y a la harpe et l’instrument à cordes, le tambourin et la flûte ainsi que le vin à leurs festins ; mais l’action de Jéhovah, ils ne la regardent pas. ” — Isaïe 5:11, 12.

Lors de ces banquets, qui commençaient tôt et finissaient tard, les “ boissons enivrantes ” coulaient à flots et la musique était frénétique. Notez de plus l’état d’esprit des fêtards : ils se comportaient comme si Dieu n’existait pas ! On comprend que Jéhovah ait condamné de telles réceptions.

Si vous êtes convié à une soirée dansante, posez-​vous des questions comme : ‘ Qui sont les invités ? Quelle est  leur réputation ? Qui assume la responsabilité de l’événement ? Quelle surveillance y aura-​t-​il ? Mes parents voient-​ils d’un bon œil ma présence à cette fête ? Quelles seront les danses ? ’ Beaucoup de danses sont conçues uniquement pour faire naître le désir sexuel. Les danser ou seulement regarder d’autres les danser vous aiderait-​il à “ fu[ir] la fornication ” ? — 1 Corinthiens 6:18.

Et si vous êtes invité à sortir en boîte de nuit ? Méditez sur ce commentaire de Dimitri, qui avant de devenir chrétien fréquentait les discothèques : “ En général, la musique est avilissante, les danses très indécentes, et la plupart des gens y vont dans un but précis. ” Ce but, indique Dimitri, c’est de repartir avec un partenaire sexuel. Après avoir étudié la Bible avec les Témoins de Jéhovah, ce jeune homme a changé. Son avis ? “ Les discothèques ne sont pas pour les chrétiens. ”

Pourquoi rester en alerte ?

À quel moment pensez-​vous qu’un soldat soit le plus vulnérable : quand il est sur le champ de bataille, ou quand il se détend avec ses compagnons ? C’est bien quand il se  détend, puisqu’il relâche sa vigilance. Pareillement, lorsque vous êtes à l’école ou au travail, votre vigilance spirituelle est maximale. Vous êtes en alerte. C’est plus tard, quand vous vous détendez avec vos amis, que vous êtes le plus vulnérable si on s’attaque à vos principes moraux.

Certains de vos copains se moqueront peut-être du fait que vous respectez le code moral élevé de la Bible dans le domaine des distractions. La pression peut même venir de jeunes élevés par des parents chrétiens. Ces jeunes-​là ont la conscience endurcie (1 Timothée 4:2). Il est possible qu’ils vous accusent d’être fanatique ou de vous croire mieux que les autres. Cependant, plutôt que de céder à la pression du groupe, gardez “ une bonne conscience ”. — 1 Pierre 3:16.

Ce qui compte vraiment, c’est ce que pense de vous Jéhovah, pas vos copains ! Et si vos amis vous cherchent noise parce que vous écoutez votre conscience, il est temps de vous trouver d’autres amis (Proverbes 13:20). N’oubliez pas : c’est vous qui êtes le gardien suprême de vos valeurs morales, même dans les moments de détente. — Proverbes 4:23.

LISEZ ÉGALEMENT À CE SUJET LE CHAPITRE 37 DU VOLUME 1.

DANS LE CHAPITRE SUIVANT

La pornographie est plus répandue et plus accessible que jamais. Comment ne pas tomber dans le piège ?

[Note]

^ § 22 Lisez également à ce sujet le chapitre 36 du volume 1.

VERSET BIBLIQUE CLÉ

“ Réjouis-​toi, jeune homme, dans ta jeunesse, [...] et marche dans les voies de ton cœur et dans les choses que voient tes yeux. Mais sache que pour tout cela le vrai Dieu te fera venir en jugement. ” — Ecclésiaste 11:9.

UN CONSEIL

Demandez à vos parents s’ils seraient disposés à programmer chaque mois des moments où vous éteindriez la télévision pour vous distraire en famille.

LE SAVEZ-​VOUS... ?

La musique et la danse étaient des éléments importants du vrai culte pour les Israélites. — Psaume 150:4.

MON PLAN DE BATAILLE

Ce que je compte dire si on me propose de faire partie d’un club sportif : ․․․․․

Ce que je compte faire si le film que je regarde avec mes copains est choquant : ․․․․․

Ce que j’aimerais demander à mon père et/ou à ma mère à ce sujet : ․․․․․

QU’EN PENSEZ-​VOUS ?

Pourquoi les chrétiens devraient-​ils s’abstenir des sports à risques ?

Comment juger si un film est convenable ou non ?

Comment définiriez-​vous un genre de danse convenable ?

[Entrefilet, page 269]

“ J’adore danser, mais j’ai appris l’importance d’écouter les conseils de mes parents. Je ne laisse pas la danse devenir ultra-importante dans ma vie. ” — Tina.

[Illustration, page 268]

Un soldat est vulnérable quand il n’est plus sur ses gardes ; vous êtes vulnérable à une attaque de votre moralité quand vous vous détendez.