Aller au contenu

Aller à la table des matières

Comment gagner un peu d’argent ?

Comment gagner un peu d’argent ?

 CHAPITRE 18

Comment gagner un peu d’argent ?

“ J’ai besoin d’argent pour acheter une voiture. ” — Serge.

“ J’aime faire les magasins. ” — Laurianne.

“ Il y a des choses vraiment chouettes qui me font envie ; mais mes parents n’ont pas les moyens. ” — Michaël.

PEUT-ÊTRE avez-​vous des raisons similaires de vouloir posséder de l’argent. À moins que ce ne soit pour soutenir votre famille. Même si vous ne participez pas directement aux frais domestiques, vous soulageriez sans doute vos parents en payant vous-​même vos vêtements ou d’autres articles personnels.

En tout cas, si on veut acquérir des biens pour soi ou pour sa famille, il faut des ressources. Certes, Jésus a promis  que Dieu pourvoirait aux besoins de ceux qui ‘ cherchent d’abord Son royaume ’, mais cela n’empêche pas que le chrétien doit se prendre en charge (Matthieu 6:33 ; Actes 18:1-3 ; 2 Thessaloniciens 3:10). Alors comment gagner quelques sous ? Et, plus important, comment rester équilibré quant à l’argent ?

Comment trouver un petit boulot

Si vous avez réellement besoin d’une chose trop chère pour la bourse de vos parents, une solution serait de travailler afin de l’acheter vous-​même. Soumettez l’idée à vos parents. Il se peut que votre initiative les impressionne. En supposant qu’ils soient d’accord et que la loi vous autorise à travailler, voici quatre suggestions pour trouver un emploi :

Informez votre entourage. Dites à vos voisins, à vos enseignants et à vos proches que vous cherchez du travail. Si vous n’osez pas la méthode directe, commencez par leur demander par exemple quel petit boulot ils ont exercé à votre âge. Plus vous répandrez l’information, plus vous aurez de chances d’obtenir des pistes et des adresses.

Suivez toutes les pistes. Répondez aux petites annonces que vous glanerez dans les journaux, sur Internet ou sur les tableaux d’affichage des magasins, de votre école et d’autres lieux publics. “ C’est comme ça que j’ai décroché mon emploi, raconte David. J’ai épluché le journal, je leur  ai faxé mon C.V. et je leur ai téléphoné. ” Si vous n’obtenez rien ainsi, pourquoi ne pas tenter de convaincre un employeur qu’il a besoin d’un service qui est dans vos cordes ?

Distribuez votre curriculum vitæ. Inscrivez sur une feuille vos coordonnées, vos compétences et votre expérience professionnelle. Vous croyez ne rien avoir à écrire ? Détrompez-​vous. Avez-​vous déjà gardé votre petit frère ou votre petite sœur, ou fait du baby-sitting ? Cela atteste que vous êtes responsable. Avez-​vous aidé votre père à réparer la voiture ? Vous avez donc quelques notions de mécanique. Savez-​vous taper à la machine ou utiliser un ordinateur ? Avez-​vous été bien noté en classe pour votre créativité ? Ce sont autant d’arguments d’embauche. Mentionnez-​les. Ensuite, remettez des copies de votre C.V. à des employeurs potentiels, et demandez à des amis et à des proches d’en distribuer à toute personne qui, à leur connaissance, recrute.

Soyez votre propre patron. Pensez à votre voisinage. Y existe-​t-​il un besoin en biens ou en services que personne ne fournit ? Vous pourriez, si vous aimez les bêtes, proposer à vos voisins de toiletter leurs animaux domestiques moyennant finances ou, si vous jouez d’un instrument, donner des leçons de musique. Il y a encore les tâches dont pas grand monde ne veut, comme le lavage de vitres ou le nettoyage. Le chrétien n’a pas honte de travailler de ses mains (Éphésiens 4:28). Évidemment, pour être votre patron, il vous faudra être motivé, discipliné et entreprenant.

Prudence toutefois : ne vous lancez pas tête baissée dans un projet sans en avoir étudié tous les aspects et les coûts (Luc 14:28-30). Discutez-​en  d’abord avec vos parents. Interrogez des personnes qui ont effectué un travail semblable. Devrez-​vous payer des impôts ? Vous faudra-​t-​il une licence ou un permis ? Renseignez-​vous auprès des administrations concernées. — Romains 13:1.

Gardez votre équilibre

Imaginez-​vous roulant à vélo tout en portant une foule d’objets comme votre sac d’école, un ballon et des paquets de provisions. Plus vous essayez d’en porter, plus il vous est difficile de garder votre équilibre ! Ce serait pareil si vous acceptiez un emploi qui vous surcharge. Consacrez trop de temps, d’énergie et d’attention à un travail après les cours, et votre santé comme vos notes en pâtiront sûrement. Plus grave, des journées exténuantes vous empêcheront de suivre correctement votre programme de réunions chrétiennes, d’étude de la Bible et d’évangélisation. “ Au bout d’une journée d’école et de travail, j’étais parfois tellement fatiguée que je manquais la réunion ”, reconnaît une adolescente nommée Michèle.

 Que votre point de vue sur l’argent ne se déséquilibre pas ainsi ! Jésus a dit que le vrai bonheur appartient à ceux qui sont “ conscients de leur pauvreté spirituelle ”. (Matthieu 5:3.) Il a dit aussi : “ Même lorsque quelqu’un est dans l’abondance, sa vie ne provient pas des choses qu’il possède. ” (Luc 12:15). Mélanie, une chrétienne, a écouté ce conseil. “ Je ne veux pas m’empêtrer dans des projets purement matérialistes, déclare-​t-​elle. Je sais très bien que je sacrifierai ma spiritualité si je ne pense qu’à gagner de l’argent. ”

Dans certains pays, des jeunes n’ont pas d’autre choix que de trimer de nombreuses heures pour aider leur famille à subsister. Mais si tel n’est pas votre cas, pourquoi vous ajouter un fardeau, au risque de vous déséquilibrer ? Selon la plupart des spécialistes, travailler au-delà de 20 heures par semaine en plus des cours est excessif et fait plus de mal que de bien. (Il y a d’ailleurs des pays où ce n’est pas autorisé.) Quelques-uns suggèrent de se limiter à 8 ou 10 heures. “ Mieux vaut une poignée de repos qu’une double poignée de dur travail et de poursuite du vent ”, a écrit le sage roi Salomon. — Ecclésiaste 4:6.

Sachez que “ le pouvoir trompeur de la richesse ” peut étouffer votre intérêt pour les choses spirituelles (Marc  4:19). Si donc vous décidez de travailler après les cours pour vous faire un peu d’argent, organisez-​vous de façon à privilégier les activités spirituelles. Priez Jéhovah à ce sujet. Il vous fortifiera pour que vous résistiez aux pressions liées à une telle situation et gardiez votre équilibre spirituel.

LISEZ ÉGALEMENT À CE SUJET LE CHAPITRE 21 DU VOLUME 1.

DANS LE CHAPITRE SUIVANT

Votre argent est-​il votre serviteur ou votre maître ? Voyez comment garder le contrôle.

VERSET BIBLIQUE CLÉ

“ Le paresseux a des désirs, mais il n’arrive à rien. Au contraire, ceux qui travaillent dur obtiennent tout ce qu’ils veulent. ” — Proverbes 13:4, Parole de Vie.

UN CONSEIL

N’attendez pas qu’une entreprise émette une offre d’emploi pour lui envoyer votre C.V.

LE SAVEZ-​VOUS... ?

Dans certains endroits, jusqu’à 85 % des emplois vacants ne font pas l’objet d’annonces.

MON PLAN DE BATAILLE

Ce que je compte faire pour augmenter mes chances de trouver un petit boulot : ․․․․․

Je veux limiter mon temps de travail à ․․․․․ heures par semaine.

Ce que j’aimerais demander à mon père et/ou à ma mère à ce sujet : ․․․․․

QU’EN PENSEZ-​VOUS ?

● Pourquoi avez-​vous besoin de gagner de l’argent ?

● Quelles difficultés rencontrerez-​vous si vous trouvez un petit boulot ?

● Comment garder un point de vue équilibré sur l’argent ?

[Entrefilet, page 153]

“ Si on croit qu’être heureux, c’est posséder des choses, on ne le sera jamais. Il y aura toujours une nouveauté qu’on voudra avoir. Il faut apprendre à être heureux avec ce qu’on a. ” — Jonathan.

[Encadré, page 155]

Respectez l’argent — Ne l’aimez pas

Entre les mains expertes d’un chef cuisinier, un couteau tranchant est un instrument utile. Mais entre les mains d’un novice ou d’un étourdi, il risque de blesser gravement. L’argent est comme un couteau tranchant. Quand on l’utilise correctement, c’est un instrument utile. Mais si on est maladroit, on risque de se faire mal ! Moralité : apprenez à utiliser l’argent correctement. De plus, l’apôtre Paul met en garde contre l’amour de l’argent. À poursuivre la richesse, certains sacrifient leurs amitiés, leurs liens familiaux et même leurs relations avec Dieu. En conséquence, ils ‘ se transpercent partout de bien des douleurs ’. (1 Timothée 6:9, 10.) Alors, respectez l’argent, mais ne l’aimez pas !

[Illustration, page 153]

Il vous sera difficile de conserver votre équilibre si vous acceptez trop de responsabilités.