Aller au contenu

Aller à la table des matières

Que penser des amitiés sur Internet ?

Que penser des amitiés sur Internet ?

 CHAPITRE 11

Que penser des amitiés sur Internet ?

Comment préférez-​vous communiquer ?

□ Face à face.

□ Par téléphone.

□ Par ordinateur.

Avec qui trouvez-​vous le plus facile de discuter ?

□ Mes camarades de classe.

□ Les membres de ma famille.

□ Mes coreligionnaires.

Où avez-​vous tendance à communiquer le plus librement ?

□ À l’école.

□ À la maison.

□ Aux réunions chrétiennes.

QU’AVEZ-​VOUS répondu à la première question ? Que vous préférez communiquer par ordinateur, plutôt que face à face ? Si oui, vous n’êtes pas une exception. Beaucoup de jeunes nouent et entretiennent des amitiés par Internet. “ L’idée de rencontrer des gens des quatre coins du monde, qu’on ne rencontrerait jamais autrement, est très séduisante ”, dit une jeune fille nommée Elaine. Tammy, 19 ans, souligne un autre attrait : “ Tu peux maîtriser la façon dont tu seras perçu. Quand tu as quelqu’un en face, si ta tête ne lui revient pas, tu n’y peux pas grand-chose. ”

Qu’avez-​vous répondu aux deux autres questions ? Ne vous étonnez pas si vous arrivez mieux à discuter avec des camarades qu’avec des coreligionnaires aux réunions chrétiennes. “ À l’école, tu as plus de chances de trouver des personnes qui traversent les mêmes choses que toi. C’est beaucoup plus facile d’être à l’aise avec elles ”, commente Jasmine, 18 ans.

 Compte tenu de ces facteurs, il semble parfaitement naturel que vous ayez envie de chatter avec des camarades de classe. Tammy reconnaît l’avoir fait pendant un temps. “ Tous mes camarades discutaient en ligne d’un tas de trucs, et je ne voulais pas être à part ”, explique-​t-​elle *. Natalie, 20 ans, s’est créé une page Web pour rester en contact avec des amis. “ La technique évolue, allègue-​t-​elle, et la communication prend de nouvelles formes. Celle-ci en est une, et elle me plaît. ”

Évaluez les risques

Il est incontestable que certains parviennent plus facilement à nouer et à entretenir des amitiés sur le Net. “ Internet te donne une sorte de confiance en toi que sinon tu n’aurais pas ”, estime Natalie. Tammy est du même avis : “ Quand on est timide, la communication en ligne offre la possibilité de préparer avec précision ce qu’on a à dire. ”

Toutefois il y a des dangers, et il serait insensé de les prendre à la légère. Illustrons : Déambuleriez-​vous les yeux bandés à travers les rues d’un quartier mal famé ? Non. Alors pourquoi flâner sur le Net sans en connaître les risques ?

Parlons des dangers que l’on court à chercher des amis sur Internet. “ C’est hypersimple de rencontrer des gens pas clairs ”, dit Elaine, qui, à une époque, chattait familièrement avec des inconnus. Elle ajoute : “ Parfois, il suffit de quelques minutes pour qu’un internaute sorte des obscénités ou pose des questions du  style : ‘ Es-​tu vierge ? Pratiques-​tu la fellation ? ’ Certains proposent même du cybersexe. ”

Mais admettons que votre interlocuteur soit un(e) ami(e) en qui vous avez confiance. Il faut malgré tout faire attention. “ On pourrait passer trop de temps à bavarder avec quelqu’un de l’autre sexe, qui est ‘ juste un copain ’, prévient Joan. Plus on passe de temps à s’envoyer des messages, plus on devient proches. La conversation peut alors prendre une tournure beaucoup plus intime. ”

“ Ceux qui cachent ce qu’ils sont ”

Le roi David connaissait bien l’importance de se garder des mauvaises fréquentations. Il a écrit : “ Je ne me suis pas assis avec les hommes faux ; et avec ceux qui cachent ce qu’ils sont, je n’entre pas. ” — Psaume 26:4.

Avez-​vous été en contact, sur Internet, avec le genre d’individus dont parle David ? Dans quelles circonstances un internaute veut-​il ‘ cacher ce qu’il est ’ ? ․․․․․

Inversement, se pourrait-​il que ce soit vous qui, derrière votre écran, cachiez ce que vous êtes ? “ J’entamais des conversations, puis je m’inventais la personnalité qui allait avec ”, se souvient Abigaïl, ex-chatteuse.

 Leanne avait une autre façon de tromper son monde : “ Je chattais régulièrement avec un garçon d’une congrégation voisine. Assez rapidement, nous nous sommes déclaré nos ‘ sentiments ’. Dès que j’entendais mes parents arriver, je réduisais la page affichée à l’écran ; ils n’ont donc jamais eu le moindre soupçon de ce qui se passait. Comment auraient-​ils pu imaginer que leur fille de 13 ans écrivait des poèmes d’amour à un garçon de 14 ans ? Ça ne leur a jamais traversé l’esprit. ”

Prudence !

Bien sûr, la communication par Internet est parfois bien pratique. Par exemple, beaucoup, dont des adultes, y recourent pour garder le contact avec des amis. Si c’est votre cas, y a-​t-​il des précautions que vous puissiez prendre ? Examinez les suggestions suivantes :

Surveillez le temps que vous passez en ligne et ne permettez pas que cette occupation empiète sur des choses plus importantes, y compris sur votre sommeil. “ À l’école, certains racontent qu’ils restent connectés jusqu’à trois heures du matin ”, dit Brian. — Éphésiens 5:15, 16.

Ne communiquez qu’avec des personnes que vous connaissez ou dont vous pouvez vérifier l’identité. Continuellement, des individus peu recommandables rôdent  sur le Net, cherchant à profiter des jeunes sans méfiance. — Romains 16:18.

Faites attention lorsque vous effectuez une transaction. Ne donnez des informations personnelles qu’avec une extrême prudence. Vous pourriez être victime d’une escroquerie, voire pire. — Matthieu 10:16.

Avant d’envoyer des photos à vos amis, demandez-​vous : ‘ Y ai-​je vraiment l’air de quelqu’un qui déclare servir Dieu ? ’ — Tite 2:7, 8.

Comme dans la communication face à face, si la conversation en ligne dévie vers des “ choses qui ne sont pas convenables ”, mettez-​y un terme. — Éphésiens 5:3, 4.

 Soyez toujours honnête avec vos parents quant à vos activités d’internaute. Si vous êtes obligé de leur ‘ cacher ce que vous êtes ’, c’est que quelque chose ne va pas. “ Je n’ai pas de secret pour ma mère, assure Kari. Je lui montre ce que je fais en ligne. ” — Hébreux 13:18.

‘ Ça vaut la peine d’attendre ! ’

Vous voulez des amis. Quoi de plus normal ? L’humain a été créé pour aimer la compagnie de ses semblables (Genèse 2:18). Alors si vous ressentez l’envie d’avoir des amis, c’est que vous êtes normalement constitué ! Veillez juste à la manière dont vous les choisissez.

Soyez convaincu que vous pouvez trouver les meilleurs amis qui soient si vous les choisissez en tenant compte des critères bibliques. Une jeune fille de 15 ans s’exclame à ce sujet : “ C’est pas évident de trouver des amis qui aiment Jéhovah et qui t’aiment, toi. Mais quand tu en trouves, tu te dis que ça valait la peine d’attendre ! ”

DANS LE CHAPITRE SUIVANT

Qui a dit que les mots ne font pas mal ? Les bavardages peuvent blesser comme des coups de poignard. Comment y mettre un terme ?

[Note]

^ § 17 Le chapitre 17 s’étendra davantage sur les amitiés à l’école.

VERSET BIBLIQUE CLÉ

“ Je ne me suis pas assis avec les hommes faux ; et avec ceux qui cachent ce qu’ils sont, je n’entre pas. ” — Psaume 26:4.

UN CONSEIL

Sur Internet, le temps passe très vite ! Fixez-​vous donc une limite et respectez-​la. Mettez un réveil à sonner s’il le faut.

LE SAVEZ-​VOUS... ?

Peu d’informations (votre nom, votre établissement scolaire, votre numéro de téléphone...) suffisent à un internaute malintentionné pour vous retrouver.

MON PLAN DE BATAILLE

J’aimerais limiter le temps que je passe sur Internet à ․․․․․ par semaine. Ce que je compte faire pour y arriver : ․․․․․

Ce que je compte faire si je me trouve à discuter sur Internet avec un inconnu : ․․․․․

Ce que j’aimerais demander à mon père et/ou à ma mère à ce sujet : ․․․․․

QU’EN PENSEZ-​VOUS ?

● Quels sont les avantages et les inconvénients de la communication en ligne par rapport à la conversation face à face ?

● Pourquoi est-​ce facile de se fabriquer une personnalité lorsqu’on dialogue en ligne ?

● Comment maîtriser le temps que vous passez sur Internet ?

● Dans quels cas la communication via Internet est-​elle pratique ?

[Entrefilet, page 103]

“ Je n’ai pas de contacts en ligne avec des gens que je ne connais pas ou que je ne fréquenterais pas dans la vie normale. ” — Joanna.

[Illustration, pages 100, 101]

Déambuleriez-​vous les yeux bandés à travers les rues d’un quartier mal famé ? Non. Alors pourquoi communiquer sur Internet sans avoir conscience des risques que cela comporte ?