Aller au contenu

Aller à la table des matières

Comment vaincre la solitude ?

Comment vaincre la solitude ?

 CHAPITRE 9

Comment vaincre la solitude ?

Il fait beau et vous n’avez rien de prévu. Vos amis, si. Ils sont tous sortis s’amuser. Vous, on vous a oublié une fois de plus ! Ne pas être invité est déjà pénible, mais ce que cela suggère l’est davantage encore. ‘ Quelque chose ne va pas chez moi ? vous demandez-​vous. Pourquoi personne ne veut de ma compagnie ? ’

 PEUT-ÊTRE avez-​vous vécu plus d’une fois la situation décrite ci-contre. Vous avez l’impression qu’un abîme vous sépare de vos camarades. Quand vous essayez d’engager la conversation avec eux, vous bredouillez. Lorsque vous avez l’occasion de bavarder, la timidité s’empare de vous. Pourquoi le simple contact avec les autres vous est-​il si difficile ?

Au lieu de rester bloqué de votre côté de l’abîme, bâtissez des passerelles. Voyons comment.

1er abîme : une image négative de vous-​même. Certains jeunes se déprécient constamment. Ils sont convaincus que personne ne les aime et qu’ils n’ont rien d’intéressant à apporter à une conversation. Est-​ce l’opinion que vous avez de vous ? Si oui, vous ne ferez qu’élargir le gouffre qui vous isole des autres.

La passerelle : concentrez-​vous sur vos bons côtés (2 Corinthiens 11:6). Demandez-​vous : ‘ Quels sont mes points forts ? ’ Réfléchissez à des talents ou à des qualités que vous possédez et faites-​en la liste ci-dessous.

․․․․․

 Évidemment, vous avez des défauts, et c’est bien d’en avoir conscience (1 Corinthiens 10:12). Mais vous avez aussi beaucoup à offrir. Reconnaître vos bons côtés vous donnera l’assurance dont vous avez besoin pour vous débarrasser de l’image négative que vous vous faites de vous.

2abîme : la timidité. Vous aimeriez bien entamer une discussion, mais quand l’occasion se présente, vous êtes incapable d’articuler un mot. “ Je suis dans un état de timidité permanent, se lamente Elizabeth, 19 ans. Je trouve très difficile d’aller vers les autres aux réunions chrétiennes ; j’admire vraiment ceux qui y arrivent ! ” Si vous êtes comme Elizabeth, l’abîme vous paraît sans doute infranchissable.

La passerelle : intéressez-​vous sincèrement aux autres. Rassurez-​vous, il ne s’agit pas de devenir un extraverti. Commencez par vous intéresser à une seule personne. “ Rien qu’en demandant à quelqu’un s’il va bien ou en lui posant des questions sur son travail, on fait déjà connaissance ”, constate Jorge.

Petite suggestion : Ne vous limitez pas à ceux de votre âge. Certaines des amitiés les plus chaleureuses dont parle la Bible ont rapproché des personnes ayant une différence  d’âge importante : Ruth et Naomi, David et Yonathân, ou encore Paul et Timothée (Ruth 1:16, 17 ; 1 Samuel 18:1 ; 1 Corinthiens 4:17). Songez également qu’une conversation est un échange, pas un numéro en solo ! Les gens apprécient ceux qui savent écouter. Alors si vous avez tendance à être timide, dites-​vous que vous n’êtes pas obligé de mener la conversation !

Écrivez le nom de deux adultes avec qui vous aimeriez faire connaissance.

․․․․․

Allez donc vers l’un d’eux, et engagez la conversation ! Plus vous rechercherez les contacts parmi “ toute la communauté des frères ”, moins vous vous sentirez seul. — 1 Pierre 2:17.

3abîme : un comportement désagréable. Citons Monsieur ou Mademoiselle Je-sais-tout, qui a toujours une injure, un sarcasme ou une parole humiliante à la bouche. Ou bien celui qui se complaît à polémiquer ou à imposer son point de vue. “ Juste à l’excès ”, il n’hésite pas à condamner quiconque ne vit pas selon ses critères à lui (Ecclésiaste 7:16). Il est fort probable que vous n’aimiez pas ce genre de compagnie ! Mais se pourrait-​il que vous ayez fait le vide autour de vous par un tel comportement ? La Bible déclare : “ Le sot multiplie les paroles. ” Et aussi : “ Dans l’abondance des paroles la transgression ne manque pas. ” — Ecclésiaste 10:14 ; Proverbes 10:19.

La passerelle : cultivez la “ sympathie ”. (1 Pierre 3:8.) Même si vous ne partagez pas l’avis de votre interlocuteur, ayez la patience de le laisser finir. Tenez-​vous-​en aux points  sur lesquels vous êtes d’accord. Si vous estimez devoir exprimer votre désaccord, faites-​le avec tact et douceur.

Parlez aux autres comme vous voudriez qu’ils vous parlent. “ Continuez à faire toutes choses sans murmures ni discussions [ou : disputes] ”, recommande la Bible (Philippiens 2:14 ; Osty). À être chicaneur, moqueur, insulteur ou réprobateur, on fait fuir les autres. Vous serez beaucoup plus aimé si “ votre parole [est] toujours accompagnée de charme ”. — Colossiens 4:6.

À n’importe quel prix ?

Après cette brève analyse personnelle, peut-être envisagez-​vous des moyens de bâtir des passerelles pour franchir l’abîme qui s’est creusé entre vous et les autres. Soyez toutefois réaliste : on ne peut pas plaire à tout le  monde. Jésus a prédit que certains auraient même de la haine pour ceux qui font le bien (Jean 15:19). Il ne sert donc à rien d’essayer de se faire des amis à n’importe quel prix.

Mais vous pouvez, sans transiger avec vos principes basés sur la Bible, fournir des efforts raisonnables afin d’être aimable et agréable. Samuel (de la Bible) était fermement résolu à faire ce qui plaît à Dieu. Résultat : il devenait “ de plus en plus attachant, tant du point de vue de Jéhovah que de celui des hommes ”. (1 Samuel 2:26.) Avec un petit effort, vous le deviendrez vous aussi !

LISEZ ÉGALEMENT À CE SUJET LE CHAPITRE 8 DU VOLUME 1.

Regardez également à ce sujet le DVD (disponible en plus de 40 langues) “ Les jeunes s’interrogent... Comment se faire de vrais amis ? ”

DANS LE CHAPITRE SUIVANT

Votre meilleur(e) ami(e) se comporte soudain comme votre pire ennemi(e). Que faire ?

VERSET BIBLIQUE CLÉ

“ Celui qui arrose abondamment autrui sera lui aussi abondamment arrosé. ” — Proverbes 11:25.

UN CONSEIL

Alimentez la conversation. Par exemple, ne répondez pas simplement oui quand on vous demande si vous avez passé un bon week-end. Dites à votre interlocuteur pourquoi. Puis posez-​lui la même question.

LE SAVEZ-​VOUS... ?

Il ressort de la Bible que Moïse, Jérémie et Timothée avaient certainement un problème de timidité. — Exode 3:11, 13 ; 4:1, 10 ; Jérémie 1:6-8 ; 1 Timothée 4:12 ; 2 Timothée 1:6-8.

MON PLAN DE BATAILLE

Le principal abîme qui me sépare des autres est : ․․․․․

Ce que je compte faire pour bâtir une passerelle au-dessus : ․․․․․

Ce que j’aimerais demander à mon père et/ou à ma mère à ce sujet : ․․․․․

QU’EN PENSEZ-​VOUS ?

● Pourquoi certains chrétiens souffrent-​ils de la solitude ?

● Qu’est-​ce qui peut vous aider à avoir une estime raisonnable de vous, au lieu d’être rongé par des pensées négatives ?

● Si votre jeune frère ou votre jeune sœur se bat contre la solitude, comment l’encouragerez-​vous ?

[Entrefilet, page 88]

“ Une chrétienne recherchait mon amitié, mais je n’ai pas été tout de suite réceptive. Quand enfin je l’ai été, je me suis trouvée bien bête ! C’est aujourd’hui l’une de mes meilleures amies, malgré ses 25 ans de plus que moi ! ” — Marie.

[Illustration, page 87]

Vous pouvez bâtir des passerelles entre vous et les autres.