Aller au contenu

Aller à la table des matières

Restons sans cesse aux aguets

Restons sans cesse aux aguets

 Chapitre 33

Restons sans cesse aux aguets

“JÉSUS ayant dit très nettement que nul ne pouvait connaître le ‘jour’ et l’‘heure’ où son Père lui ordonnerait de ‘venir’ pour anéantir le système de choses méchant soumis à la domination du Diable, certains se demanderont peut-être: ‘Est-​il vraiment si important de rester dans l’attente de la fin?’ Nous pouvons répondre par l’affirmative, car presque aussitôt après le Christ a ajouté: ‘Continuez à guetter, tenez-​vous éveillés, (...) restez donc aux aguets.’ (Marc 13:32-35).” — La Tour de Garde, 1er avril 1985.

Les Témoins de Jéhovah sont aux aguets depuis des décennies maintenant. Que guettent-​ils? Le moment où Jésus, investi du pouvoir royal, viendra pour exécuter le jugement prononcé contre le système de choses méchant dominé par Satan et pour faire bénéficier toute la terre des bienfaits de son Royaume (Mat. 6:9, 10; 24:30; Luc 21:28; 2 Thess. 1:7-10). Ces chrétiens vigilants savent que le “signe” de la présence de Jésus est visible depuis 1914, et que cette année-​là le système de choses actuel est entré dans ses derniers jours. — Mat. 24:3 à 25:46.

Mais, pour l’instant, Jésus n’est pas encore venu en Libérateur et Exécuteur des jugements divins. Comment les Témoins de Jéhovah voient-​ils donc leur situation présente?

‘Pleinement certains’ de leur intelligence des Écritures

En tant que congrégation mondiale, ils ont “la pleine certitude de leur intelligence” des Écritures (Col. 2:2). Non pas qu’ils pensent comprendre les desseins de Jéhovah dans leurs moindres détails. Ils continuent de scruter les Écritures sans préjugés, et ils ne cessent d’apprendre. Mais ce qu’ils apprennent ne modifie pas leur compréhension des vérités fondamentales de la Parole de Dieu. Ils sont ‘pleinement certains’ de ces vérités premières; ils les ont discernées et acceptées il y a de nombreuses décennies maintenant. Toutefois, ce qu’ils apprennent leur permet de toujours mieux comprendre le rapport entre certains versets des Écritures et le modèle de vérité biblique dans son ensemble, ainsi que la façon dont ils peuvent appliquer plus pleinement le conseil de la Parole de Dieu dans leur vie.

Les Témoins de Jéhovah ont aussi “la pleine certitude” des promesses de Dieu. Ils sont absolument certains qu’aucune de ses promesses ne manquera de se réaliser, jusque dans les moindres détails, que toutes s’accompliront au moment qu’il a fixé. Ayant vu et vécu la réalisation de bon nombre de  prophéties bibliques, ils sont pleinement certains que le monde actuel est dans son “temps de la fin” et que la promesse divine d’un monde nouveau et juste va se réaliser sous peu. — Dan. 12:4, 9; Rév. 21:1-5.

Que doivent-​ils donc faire? “Continuez à guetter, tenez-​vous éveillés, a ordonné Jésus, car vous ne savez pas quand ce sera le temps fixé. Restez donc aux aguets (...) pour que, quand [le Maître] arrivera soudain, il ne vous trouve pas endormis. Mais ce que je vous dis, à vous, je le dis à tous: Restez aux aguets.” (Marc 13:33, 35-37). Les Témoins de Jéhovah savent bien qu’il faut rester aux aguets.

Certes, ils ont parfois montré un empressement excessif en rapport avec la réalisation de certaines prophéties; mais il n’en demeure pas moins que, depuis la Première Guerre mondiale, les événements qui se succèdent montrent que nous vivons la conclusion du système de choses. Sans conteste, il est de loin préférable d’être empressé, peut-être même impatient, de voir la volonté de Dieu se réaliser, plutôt que de s’assoupir, spirituellement parlant, quant à l’accomplissement des desseins divins. — Voir Luc 19:11; Actes 1:6; 1 Thessaloniciens 5:1, 2, 6.

Que signifie rester aux aguets?

Rester aux aguets: comment?

Les chrétiens vigilants ne se contentent pas de se croiser les bras et d’attendre. Loin de là! Ils doivent rester en bonne condition spirituelle; ainsi, lorsque Jésus viendra comme Exécuteur du jugement, il se révélera également leur Libérateur (Luc 21:28). “Prenez garde à vous-​mêmes, a dit Jésus, de peur que vos cœurs ne s’alourdissent dans les excès de table, les excès de boisson et les inquiétudes de la vie, et que soudain ce jour-​là ne soit tout de suite sur vous, comme un piège. (...) Tenez-​vous donc éveillés.” (Luc 21:34-36). Ainsi, les chrétiens vigilants doivent tout d’abord ‘prendre garde à eux-​mêmes’, veiller à vivre chaque jour comme il sied à un chrétien. Il leur faut rester bien conscients de leurs responsabilités chrétiennes et rejeter la conduite contraire au christianisme propre à un monde qui “gît au pouvoir du méchant”. (1 Jean 5:19; Rom. 13:11-14.) Ils doivent être prêts pour le moment où le Christ viendra.

Quels chrétiens restent réellement bien éveillés, en excellente condition spirituelle? Les faits historiques exposés dans les chapitres précédents désignent les Témoins de Jéhovah. À l’évidence, ils assument avec sérieux les responsabilités qui incombent aux chrétiens. En temps de guerre, par exemple, ils sont prêts à risquer la prison et la mort parce qu’ils sont bien conscients de leur obligation de ne pas faire partie du monde et de manifester un amour empreint d’abnégation les uns envers les autres (Jean 13:34, 35; 17:14, 16). Les personnes qui les observent dans leurs Salles du Royaume, dans leurs grandes assemblées ou même à leur travail sont impressionnées par leur “belle conduite”. (1 Pierre 2:12.) Dans un monde qui a “perdu tout sens moral”, ils ont la réputation de mener une vie honnête et moralement pure. — Éph. 4:19-24; 5:3-5.

 Toutefois, rester éveillé implique davantage que de ‘prendre garde à soi-​même’. Un veilleur doit annoncer aux autres ce qu’il voit. De nos jours, au temps de la fin, les chrétiens vigilants qui discernent clairement le signe de la présence du Christ doivent proclamer à leurs semblables la “bonne nouvelle du royaume” et les avertir que Christ va bientôt venir exécuter le jugement prononcé contre l’actuel système de choses méchant (Mat. 24:14, 30, 44). Ils les aident ainsi à se montrer dignes d’obtenir la “délivrance”. — Luc 21:28.

Quels chrétiens montrent qu’ils sont aux aguets en faisant retentir l’avertissement? Les Témoins de Jéhovah sont connus dans le monde entier pour le zèle avec lequel ils proclament le nom et le Royaume de Dieu. Chez eux, la prédication n’est pas réservée à un clergé distinct des laïcs. Ils comprennent que tous les croyants ont la responsabilité d’y prendre part. Ils la considèrent comme une part importante de leur culte (Rom. 10:9, 10; 1 Cor. 9:16). Qu’en résulte-​t-​il?

Ils forment maintenant une congrégation en pleine expansion qui compte des millions de membres actifs dans plus de 220 pays sur toute la terre (És. 60:22; voir aussi Actes 2:47; 6:7; 16:5). Certains des gouvernements les plus puissants de l’Histoire ont interdit leur œuvre et les ont même arrêtés et incarcérés. Ils n’en ont pas moins continué à prêcher le Royaume de Dieu. Leur détermination rappelle celle des apôtres qui, lorsqu’on leur a ordonné de ne plus prêcher, ont déclaré: “Quant à nous, nous ne pouvons cesser de parler des choses que nous avons vues et entendues.” “On doit obéir à Dieu, comme à un chef, plutôt qu’aux hommes.” — Actes 4:18-20; 5:27-29.

“Continue de l’attendre”

De nos jours, les Témoins de Jéhovah se trouvent dans une situation comparable à celle des chrétiens de Judée au Ier siècle. Jésus leur avait donné un signe qui leur permettrait de savoir quand fuir de Jérusalem pour échapper à sa destruction. ‘Quand vous verrez Jérusalem entourée par des armées qu’on a fait camper, mettez-​vous à fuir’, avait-​il dit (Luc 21:20-23). Un peu plus de 30 ans après, en 66, les armées romaines ont entouré Jérusalem. Lorsqu’elles se sont soudainement retirées sans raison apparente, les chrétiens de Judée ont suivi les instructions de Jésus: ils ont fui, non seulement de Jérusalem, mais de la Judée, et se sont rendus à Pella, en Pérée.

Là, ils ont attendu en toute sécurité. Les années 67 et 68 passèrent, puis vint 69. Jérusalem n’était toujours pas assiégée. Devaient-​ils y retourner? Après tout, Jésus n’avait pas dit combien de temps attendre. Mais si certains y sont retournés, ils ont dû le regretter amèrement, car en 70 des troupes romaines sont revenues en si grand nombre qu’elles ont déferlé comme un irrésistible raz-de-marée, et cette fois elles ne se sont pas retirées. Bien au contraire, elles ont détruit la ville et fait périr plus d’un million de personnes. Comme les chrétiens de Judée réfugiés à Pella ont dû être heureux d’avoir continué d’attendre le moment que Jéhovah avait fixé pour exécuter le jugement!

 Il en est de même pour ceux qui restent aux aguets à notre époque. Ils savent bien que plus nous avançons dans le temps de la fin, plus il est difficile de rester dans l’attente de la venue de Jésus. Mais ils n’ont pas perdu foi en cette autre déclaration de Jésus: “En vérité je vous le dis: Non, cette génération ne passera pas que toutes ces choses n’arrivent.” (Mat. 24:34). L’expression “ces choses” désigne les divers éléments du “signe” composé. Ce signe est visible depuis 1914 et atteindra son paroxysme lors de la “grande tribulation”. (Mat. 24:21.) La fin ne peut être pour un avenir lointain.

En attendant, les Témoins de Jéhovah sont fermement résolus à rester aux aguets, pleinement confiants que Dieu tiendra toutes ses promesses au moment qu’il a fixé. Ils prennent à cœur ce que Jéhovah a déclaré au prophète Habacuc. Faisant allusion à Son apparente tolérance vis-à-vis de la méchanceté qui se pratiquait dans le royaume de Juda vers la fin du VIIsiècle avant notre ère, il lui a dit: “Écris la vision [concernant la fin des conditions accablantes], et fixe-​la clairement sur des tablettes, afin que celui qui y lit à haute voix puisse la lire couramment. Car la vision est encore pour le temps fixé, et elle demeure haletante jusqu’à la fin, et elle ne mentira pas. Même si [apparemment] elle tarde, continue de l’attendre; car elle se réalisera sans faute. Elle ne sera pas en retard.” (Hab. 1:2, 3; 2:2, 3). Pareillement, les Témoins de Jéhovah ont confiance dans la justice et dans l’équité de Jéhovah, et cette confiance les aide à garder leur équilibre et à attendre le “temps fixé” par Jéhovah.

Frederick Franz, qui s’est fait baptiser en 1913, a bien exprimé les sentiments des Témoins de Jéhovah. En 1991, alors qu’il était président de la Société Watch Tower, il a déclaré:

“Notre espérance est sûre; elle se réalisera intégralement, et au delà de ce que nous pouvons imaginer, sur chacun des 144 000 membres du petit troupeau. Ceux d’entre nous qui étaient là en 1914, alors que nous pensions tous aller au ciel, n’ont pas perdu de vue la valeur de cette espérance. Au contraire, nous la chérissons autant qu’auparavant et, plus il nous faudra l’attendre, plus elle aura de prix à nos yeux. C’est une chose qui vaut la peine que l’on patiente, même si cela demandait un million d’années. Je considère cette espérance comme plus élevée que jamais, et je ne veux sous aucun prétexte perdre mon attachement pour elle. L’espérance du petit troupeau donne également l’assurance que celle de la grande foule appartenant aux autres brebis se réalisera immanquablement au delà de ce que nous pouvons imaginer. C’est pourquoi nous sommes demeurés fermes jusqu’à aujourd’hui, et nous demeurerons fermes jusqu’à ce que Dieu prouve qu’il tient ses ‘précieuses et très grandes promesses’.” — 2 Pierre 1:4; Nomb. 23:19; Rom. 5:5.

Le moment où la présence du Christ investi du pouvoir royal sera rendue manifeste à tous les humains approche à grands pas. Alors, les chrétiens vigilants ‘recevront l’accomplissement de la promesse’. (Héb. 10:36.) Oui, leur espérance ‘se réalisera au delà de ce qu’ils peuvent imaginer’. Comme ils seront heureux d’être restés sans cesse aux aguets et d’avoir prêché avec zèle le Royaume de Dieu durant les derniers jours du système de choses méchant!

[Entrefilet, page 713]

Pleinement certains que le monde actuel est dans son “temps de la fin”.

[Entrefilet, page 714]

Veiller à vivre chaque jour comme il sied à un chrétien.

[Entrefilet, page 715]

Quels chrétiens montrent qu’ils sont aux aguets en faisant retentir l’avertissement?

[Entrefilet, page 716]

“Je considère cette espérance comme plus élevée que jamais, et je ne veux sous aucun prétexte perdre mon attachement pour elle.” — Frederick Franz.

 [Encadré/Illustration, page 717]

Rapports de la prédication dans le monde

Année Pays

1920 ........ 46

1925 ........ 83

1930 ........ 87

1935 ....... 115

1940 ....... 112

1945 ....... 107

1950 ....... 147

1955 ....... 164

1960 ....... 187

1965 ....... 201

1970 ....... 208

1975 ....... 212

1980 ....... 217

1985 ....... 222

1992 ....... 229

Pays

Le nombre de pays est calculé sur la base du découpage du globe au début des années 90, et non des divisions politiques qui étaient en vigueur lorsque d’anciens grands empires possédaient un territoire aujourd’hui morcelé en plusieurs nations indépendantes.

Année Cong.

1940 ....... 5 130

1945 ....... 7 218

1950 ....... 13 238

1955 ....... 16 044

1960 ....... 21 008

1965 ....... 24 158

1970 ....... 26 524

1975 ....... 38 256

1980 ....... 43 181

1985 ....... 49 716

1992 ....... 69 558

Congrégations

Avant 1938, on ne tenait pas un décompte systématique des congrégations dans le monde.

Année Procl.

1935 ....... 56 153

1940 ....... 96 418

1945 ...... 156 299

1950 ...... 373 430

1955 ...... 642 929

1960 .......916 332

1965 .... 1 109 806

1970 .... 1 483 430

1975 .... 2 179 256

1980 .... 2 272 278

1985 .... 3 024 131

1992 .... 4 472 787

Proclamateurs du Royaume

La méthode de comptage des proclamateurs a changé plusieurs fois au cours des années 20 et au début des années 30. Les congrégations envoyaient à la Société un rapport hebdomadaire, et non mensuel. (Ce dernier n’est entré en usage qu’en octobre 1932.) Pour être compté comme “ouvrier d’ecclésia” (proclamateur), il fallait, selon le “Bulletin” du 1er janvier 1929, consacrer au moins 3 heures par semaine (ou 12 par mois) à la prédication. Les proclamateurs isolés devaient y consacrer au moins deux heures par semaine.

Année Pionniers

1920 .......... 480

1925 ......... 1 435

1930 ......... 2 897

1935 ......... 4 655

1940 ......... 5 251

1945 ......... 6 721

1950 ........ 14 093

1955 ........ 17 011

1960 ........ 30 584

1965 ........ 47 853

1970 ........ 88 871

1975 ....... 130 225

1980 ....... 137 861

1985 ....... 322 821

1992 ....... 605 610

Pionniers

Les chiffres ci-contre incluent les pionniers permanents, les pionniers auxiliaires, les pionniers spéciaux, les missionnaires, les surveillants de circonscription et les surveillants de district. Autrefois, les pionniers étaient appelés colporteurs, et les pionniers auxiliaires, colporteurs auxiliaires. Pour la plupart des années, les chiffres représentent des moyennes mensuelles.

Année Ét. bibl.

1945 ........ 104 814

1950 ........ 234 952

1955 ........ 337 456

1960 ........ 646 108

1965 ........ 770 595

1970 ...... 1 146 378

1975 ...... 1 411 256

1980 ...... 1 371 584

1985 ...... 2 379 146

1992 ...... 4 278 127

Études bibliques à domicile

Pendant les années 30, on dirigeait des études avec des personnes individuellement, mais surtout, on apprenait aux gens à étudier par eux-​mêmes, et on organisait des études accueillant toute personne bien disposée du voisinage. Plus tard, quand des gens manifestaient un intérêt sincère, on étudiait avec eux jusqu’à ce qu’ils se fassent baptiser. Plus tard encore, il a été demandé de poursuivre l’étude avec tout étudiant jusqu’à ce qu’il ait reçu une aide suffisante pour devenir un chrétien mûr.

Années Heures

1930-​35 .... 42 205 307

1936-​40 .... 63 026 188

1941-​45 .... 149 043 097

1946-​50 .... 240 385 017

1951-​55 .... 370 550 156

1956-​60 .... 555 859 540

1961-​65 .... 760 049 417

1966-​70 .. 1 070 677 035

1971-​75 .. 1 637 744 774

1976-​80 .. 1 646 356 541

1981-​85 .. 2 276 287 442

1986-​92 .. 5 912 814 412

Heures

On n’a commencé à compter le temps d’activité chrétienne qu’à la fin des années 20. La méthode de décompte des heures a changé plusieurs fois. Au début des années 30, on ne comptait que le temps passé à donner le témoignage de maison en maison, mais pas celui des nouvelles visites. Le rapport ci-contre est certes impressionnant, mais il ne donne qu’une idée approximative de la grande quantité de temps que les Témoins de Jéhovah accordent à la prédication du Royaume.

Années Publ. distr.

1920-​25 ..... 38 757 639

1926-​30 ..... 64 878 399

1931-​35 ..... 144 073 004

1936-​40 ..... 164 788 909

1941-​45 ..... 178 265 670

1946-​50 ..... 160 027 404

1951-​55 ..... 237 151 701

1956-​60 ..... 493 202 895

1961-​65 ..... 681 903 850

1966-​70 ..... 935 106 627

1971-​75 ... 1 407 578 681

1976-​80 ... 1 380 850 717

1981-​85 ... 1 504 980 839

1986-​92 ... 2 715 998 934

Publications distribuées

Sauf quelques exceptions, les chiffres des années avant 1940 n’incluent pas les périodiques, bien qu’ils aient été diffusés par millions. Depuis 1940, les chiffres concernent les livres, les brochures (grandes et petites) et les périodiques, mais pas les centaines de millions de tracts qui ont servi eux aussi à éveiller l’intérêt pour le message du Royaume. La somme de 10 107 565 269 publications distribuées entre 1920 et 1992 en plus de 290 langues montre qu’un témoignage extraordinaire a été donné sur tout le globe.

Année Ass. Partic.

1935 .... 63 146 ...... 52 465

1940 .... 96 989 ...... 27 711

1945 .... 186 247 ...... 22 328

1950 .... 511 203 ...... 22 723

1955 .... 878 303 ...... 16 815

1960 .. 1 519 821 ...... 13 911

1965 .. 1 933 089 ...... 11 550

1970 .. 3 226 168 ...... 10 526

1975 .. 4 925 643 ...... 10 550

1980 .. 5 726 656 ...... 9 564

1985 .. 7 792 109 ...... 9 051

1992 ..11 431 171 ...... 8 683

Assistants et participants au Mémorial

Avant 1932, on n’a souvent eu que des chiffres incomplets de l’assistance au Mémorial. Parfois, seuls des groupes de 15, 20, 30 ou plus constituaient les totaux publiés. Il est à noter que, selon les chiffres disponibles, la plupart des années un certain nombre d’assistants n’ont pas participé aux emblèmes. En 1933, la différence était de presque 3 000.