Aller au contenu

Aller à la table des matières

Comment ils ont adopté le nom de Témoins de Jéhovah

Comment ils ont adopté le nom de Témoins de Jéhovah

 Chapitre 11

Comment ils ont adopté le nom de Témoins de Jéhovah

SOUVENT, dans les premières décennies de leur histoire moderne, on les appelait simplement les Étudiants de la Bible. Quand on leur demandait le nom de leur organisation, nos frères disaient généralement: “Nous sommes chrétiens.” Dans La Tour de Garde, frère Russell a répondu à cette question en disant: “Nous ne nous séparons pas des autres chrétiens en adoptant un nom particulier. Nous nous contentons du nom de ‘chrétiens’ par lequel les premiers saints étaient connus.” — Édition anglaise de septembre 1888.

Dès lors, comment se fait-​il que nous soyons connus aujourd’hui sous le nom de Témoins de Jéhovah?

Le nom de “chrétien”

Au Ier siècle comme à notre époque, les véritables disciples de Jésus Christ se désignaient eux-​mêmes et désignaient leurs compagnons croyants par des expressions comme les “frères”, “les amis” et “la congrégation de Dieu”. (Actes 11:29; 3 Jean 14; 1 Cor. 1:2.) Ils parlaient aussi du Christ comme du “Maître” et d’eux comme des “esclaves de Christ Jésus” et des “esclaves de Dieu”. (Col. 3:24; Phil. 1:1; 1 Pierre 2:16.) Depuis, de telles dénominations sont largement utilisées et bien comprises dans la congrégation.

Au Ier siècle, le mode de vie axé sur la foi en Jésus Christ (et par extension la congrégation elle-​même) était appelé “La Voie”. (Actes 9:2; 19:9.) Un certain nombre de traductions d’Actes 18:25 indiquent qu’on en parlait également comme de “la voie de Jéhovah *”. Par ailleurs, certaines personnes qui n’appartenaient pas à la congrégation l’appelaient par dérision “la secte des Nazaréens”. — Actes 24:5.

Vers 44 de notre ère, ou peu après, les fidèles disciples de Jésus Christ ont commencé à être appelés chrétiens. Certains prétendent que ce sont les gens n’appartenant pas à la congrégation qui, par moquerie, les ont surnommés chrétiens. Cependant, un certain nombre de lexicographes et de commentateurs de la Bible disent que le verbe utilisé en Actes 11:26 sous-entend une direction divine ou une révélation. C’est pourquoi, dans la Traduction du monde nouveau,  le verset est rendu ainsi: “C’est d’abord à Antioche que, par la providence divine, les disciples furent appelés chrétiens.” (On trouve des traductions semblables dans Literal Translation of the Holy Bible, de Robert Young, édition révisée de 1898; The Simple English Bible, 1981, et New Testament, de Hugo McCord, 1988). Vers 58 de notre ère, le nom “chrétien” était bien connu, même des fonctionnaires romains. — Actes 26:28.

Du vivant des apôtres du Christ, le nom de “chrétien” a été un terme distinctif et spécifique (1 Pierre 4:16). Tous ceux qui se déclaraient chrétiens, mais qui se contredisaient par leurs croyances ou leur conduite, étaient exclus de la communauté chrétienne. Toutefois, conformément à ce que Jésus avait annoncé, après la mort des apôtres Satan a semé des graines qui ont produit de faux chrétiens; ceux-ci revendiquaient aussi le nom de chrétiens (Mat. 13:24, 25, 37-39). Quand la chrétienté apostate a eu recours à des conversions forcées, des gens sont devenus chrétiens de nom simplement pour échapper à la persécution. Avec le temps, tout Européen qui ne se déclarait pas juif, musulman ou athée était considéré comme chrétien, peu importe ses croyances ou sa conduite.

Surnoms donnés par dérision

À partir du XVIsiècle, cette situation a posé un problème aux réformateurs. Puisque le nom de “chrétien” était utilisé aussi improprement, comment pouvaient-​ils se distinguer de ceux qui se disaient chrétiens comme eux?

Souvent, ils ont simplement consenti à adopter le sobriquet que leurs ennemis leur donnaient. Ainsi, en Allemagne, les théologiens qui s’opposaient à Martin Luther ont été les premiers à nommer ses disciples luthériens, d’après son nom. En Angleterre, ceux qui se sont joints à John Wesley ont été surnommés méthodistes parce qu’ils se montraient exceptionnellement précis et méthodiques dans l’observance de leurs devoirs religieux. Les baptistes ont refusé dans un premier temps le surnom d’anabaptistes (qui signifie “rebaptiseurs”), mais peu à peu ils ont adopté le nom de baptistes, une sorte de compromis.

Qu’en était-​il des Étudiants de la Bible? Le clergé les appelait “Russellistes” ou “Rutherfordistes”. Cependant, l’adoption d’un nom de ce genre aurait favorisé un esprit sectaire. Il aurait été incompatible avec le reproche que l’apôtre Paul a adressé aux premiers chrétiens. Il a écrit: “Car quand quelqu’un dit: ‘Moi, j’appartiens à Paul!’, mais un autre: ‘Moi à Apollos!’, n’êtes-​vous pas tout simplement des hommes [c’est-à-dire charnels et non spirituels dans votre façon de voir les choses]?” (1 Cor. 3:4). Certains surnommaient les Étudiants de la Bible “Auroristes du Millénium”; mais le Règne millénaire du Christ n’était qu’un des aspects de leurs enseignements. D’autres encore les désignaient par le nom de “Gens de la Watch Tower [Tour de Garde]”; mais cela ne convenait pas non plus, car La Tour de Garde n’était que l’une des publications au moyen desquelles ils répandaient les vérités bibliques.

La nécessité d’un nom bien distinct

Avec le temps, il est apparu clairement que la congrégation des serviteurs de Jéhovah ne pouvait se contenter du nom de “chrétiens”; elle avait vraiment  besoin d’un nom bien distinct. Le sens du nom “chrétien” était faussé dans l’esprit du public, car ceux qui se disaient “chrétiens” n’avaient souvent qu’une vague idée, voire aucune, du genre de personne qu’avait été Jésus Christ, de ce qu’il avait enseigné et de ce qu’eux-​mêmes devaient faire pour être vraiment ses disciples. En outre, plus nos frères comprenaient la Parole de Dieu, plus ils voyaient la nécessité de se séparer nettement des religions qui se réclamaient du christianisme.

Il est vrai qu’ils se présentaient souvent comme les Étudiants de la Bible et qu’à partir de 1910 ils ont utilisé le nom d’Étudiants internationaux de la Bible en rapport avec leurs réunions. En 1914, pour éviter la confusion avec l’association déclarée formée peu de temps auparavant, l’Association internationale des Étudiants de la Bible, ils ont donné l’appellation “Étudiants associés de la Bible” à leurs groupes locaux. Cependant, leur culte ne se limitait pas à l’étude de la Bible. De plus, d’autres personnes étudiaient aussi la Bible — certaines avec sincérité, d’autres en détracteurs — et beaucoup ne voyaient en elle qu’un ouvrage littéraire. Après la mort de frère Russell, certains de ses anciens associés ont refusé de coopérer avec la Société Watch Tower et l’Association internationale des Étudiants de la Bible; ils se sont même opposés à l’œuvre de ces organisations. Ces groupes dissidents ont utilisé différents noms, et certains ont gardé l’appellation “Étudiants associés de la Bible”, ce qui a ajouté à la confusion.

Puis, en 1931, nous avons pris le nom véritablement distinctif de “Témoins de Jéhovah”. Chandler Sterling en a parlé comme du “plus grand trait de génie”  de Joseph Rutherford, alors président de la Société. D’après cet auteur, il s’agissait d’une manœuvre intelligente qui, non seulement donnait au groupe un nom officiel, mais lui permettait aussi d’interpréter aisément toutes les références bibliques au “témoin” et au “témoignage” comme s’appliquant particulièrement aux Témoins de Jéhovah. En revanche, Alexander Macmillan, qui a collaboré avec trois présidents de la Société, a dit à propos de cette annonce faite par frère Rutherford: “Il n’y a jamais eu de doute dans mon esprit — ni alors ni maintenant — que c’est le Seigneur qui l’avait guidé en cette affaire et que tel est le nom que Jéhovah veut que nous portions, et nous sommes très heureux de l’avoir.” Quelle opinion les faits ont-​ils corroborée? Ce nom était-​il ‘un trait de génie’ de frère Rutherford ou son choix avait-​il été guidé par la providence divine?

Ce qui a conduit à ce nom

C’est au VIIIsiècle avant notre ère que Jéhovah a fait écrire à Ésaïe: “‘Vous êtes mes témoins’, telle est la déclaration de Jéhovah, ‘oui, mon serviteur que j’ai choisi, afin que vous sachiez et ayez foi en moi, et que vous compreniez que je suis le Même. Avant moi aucun Dieu ne fut formé, et après moi il continua de n’y en avoir aucun. (...) Vous êtes donc mes témoins’, telle est la déclaration de Jéhovah, ‘et je suis Dieu.’” (És. 43:10, 12). Comme le montrent les Écritures grecques chrétiennes, de nombreuses prophéties consignées par Ésaïe se sont accomplies sur la congrégation chrétienne (comparer Ésaïe 8:18 avec Hébreux 2:10-13; Ésaïe 66:22 avec Révélation 21:1, 2). Pourtant, Ésaïe 43:10, 12 n’a jamais été commenté en détail dans La Tour de Garde au cours des 40 premières années de sa publication.

Toutefois, par la suite, leur étude des Écritures a amené les serviteurs de Jéhovah à diriger leur attention sur des faits nouveaux et importants. Le Royaume de Dieu dirigé par Jésus, le Roi messianique, était né dans les cieux en 1914. En 1925, l’année où ce point a été éclairci dans les colonnes de La Tour de Garde, le commandement prophétique d’être des témoins de Jéhovah, contenu en Ésaïe chapitre 43, a été mentionné dans 11 numéros du périodique.

L’article principal de La Tour de Garde du 1er janvier 1926 en anglais (mars 1926 en français) soulevait cette question: “Qui honorera Jéhovah?” Au cours des cinq années suivantes, Ésaïe 43:10-12 a été examiné en entier ou en partie dans 46 numéros différents de La Tour de Garde et appliqué à chaque fois aux véritables chrétiens *. En 1929, il a été souligné que la question primordiale qui se posait à toutes les créatures intelligentes concernait l’honneur à rendre au nom de Jéhovah. Et Ésaïe 43:10-12 a été analysé à plusieurs reprises en rapport  avec la responsabilité des serviteurs de Jéhovah vis-à-vis de cette question.

Ainsi, les faits montrent que, grâce à l’étude de la Bible, il a été signalé maintes fois qu’ils avaient l’obligation d’être des témoins de Jéhovah. Ce n’était pas le nom d’un groupe qui importait, mais l’œuvre que ce groupe devait accomplir.

Mais sous quel nom ces témoins devaient-​ils être connus? Quel nom était approprié eu égard à l’œuvre qu’ils accomplissaient? À quelle conclusion la Parole de Dieu conduisait-​elle? Ces questions ont été traitées lors de l’assemblée de Columbus (Ohio, États-Unis) qui s’est tenue du 24 au 30 juillet 1931.

 Un nouveau nom

Les lettres J W (initiales de “Jehovah’s Witnesses” [“Témoins de Jéhovah” en anglais]) figuraient en gros sur la couverture du programme de l’assemblée. Que représentaient-​elles? Leur signification n’a été révélée que le dimanche 26 juillet. Ce jour-​là, frère Rutherford a prononcé le discours public intitulé “Le Royaume, l’espérance du monde”. Dans ce discours, parlant de ceux qui se révèlent être des proclamateurs du Royaume, il a tout particulièrement utilisé le nom de Témoins de Jéhovah.

Un peu plus tard dans la journée, frère Rutherford a prononcé un autre discours, dans lequel il a expliqué pourquoi il fallait un nom distinctif *. Quel nom les Écritures indiquaient-​elles? L’orateur a cité Actes 15:14 qui met l’accent sur le dessein de Dieu de tirer des nations “un peuple pour son nom”. Dans son discours, il a souligné le fait que, selon Révélation 3:14, Jésus Christ est “le témoin fidèle et vrai”. Il a mentionné Jean 18:37, où Jésus a déclaré: “Je suis venu dans le monde pour ceci: pour rendre témoignage à la vérité.” Il a rappelé 1 Pierre 2:9, 10, où il est écrit que les serviteurs de Dieu doivent ‘proclamer les vertus de celui qui les a appelés des ténèbres à son étonnante lumière’. Il a raisonné sur de nombreux textes d’Ésaïe, qui n’étaient pas encore tous clairement compris à cette époque, puis il a conclu son discours avec Ésaïe 43:8-12, qui contient cette instruction divine: “‘Vous êtes donc mes témoins’, telle est la déclaration de Jéhovah, ‘et je suis Dieu.’” À quelle conclusion la Parole de Jéhovah les conduisait-​elle donc? Quel nom s’accorderait avec la façon dont Dieu les utilisait?

La réponse évidente a été donnée dans une résolution qui a été adoptée avec enthousiasme à cette occasion *. La résolution stipulait entre autres:

“Afin que notre position exacte puisse être déterminée et connue — et nous croyons agir ainsi en harmonie avec la volonté de Dieu telle qu’elle est exprimée dans sa Parole —, QU’IL SOIT RÉSOLU ce qui suit:

“QUE nous avons un grand amour pour frère Charles Russell, à cause de son œuvre, et que nous reconnaissons volontiers que le Seigneur s’est servi de lui et a grandement béni son travail; que néanmoins, conformément à l’enseignement de la Parole de Dieu, nous ne pouvons consentir à être appelés par le  nom de ‘Russellistes’; que la Tour de Garde, Société de Bibles et de Traités, l’Association internationale des Étudiants de la Bible et [l’Association de la Tribune du peuple] sont simplement des noms [d’associations], que nous soutenons, dirigeons et dont nous nous servons, en tant que chrétiens, pour l’accomplissement de l’œuvre que nous avons entreprise par obéissance aux commandements de Dieu; que cependant aucun de ces noms ne peut s’attacher ni être justement appliqué à nous en tant que groupe de chrétiens, qui marchons sur les traces de notre Seigneur et Maître, Christ Jésus; que nous sommes des étudiants de la Bible, mais que, en tant que communauté de chrétiens constitués en association, nous ne consentons pas à être appelés du nom d’‘Étudiants de la Bible’, ou de noms semblables, comme moyen d’identification de notre position devant le Seigneur; que, d’autre part, notre groupement refuse de porter le nom de quelque homme que ce soit;

“QUE, ayant été rachetés par le sang précieux de Jésus Christ, notre Seigneur et Rédempteur, et ayant été justifiés et engendrés par Jéhovah Dieu et appelés à son Royaume, nous proclamons, sans hésiter, notre fidélité et notre obéissance absolues à Jéhovah Dieu et à son Royaume; que nous sommes des serviteurs de Jéhovah Dieu, chargés d’accomplir une œuvre en son nom et que c’est par obéissance à son commandement que nous rendons le témoignage de Jésus Christ et que nous faisons connaître aux hommes que Jéhovah est le Dieu Tout-Puissant et véritable. C’est pourquoi nous adoptons et porterons dorénavant joyeusement le nom que le Seigneur Dieu nous a donné de sa propre bouche et par lequel nous désirons être connus et appelés, c’est-à-dire le nom de: Témoins de Jéhovah. Ésaïe 43:10-12 *.”

Le tonnerre d’applaudissements qui a salué la présentation de cette résolution démontrait que l’assistance approuvait entièrement ce qui avait été déclaré.

Nous acceptons la responsabilité

Quel honneur de porter le nom du seul vrai Dieu, du Souverain de l’univers! Cependant, ce nom s’accompagne d’une responsabilité, une responsabilité que refusent les autres groupes religieux. Frère Rutherford l’a dit dans son discours: “Heureux ceux qui peuvent porter un nom que personne au monde ne veut porter à part ceux qui se sont dévoués corps et âme au service de Jéhovah.” Et pourtant, combien il est approprié que les serviteurs de Jéhovah portent Son nom personnel, qu’ils le fassent connaître, et que celui-ci soit éminemment lié à la proclamation de son dessein!

 Tout groupe ou tout individu qui parle au nom de Jéhovah se fait un devoir de transmettre sa parole avec véracité (Jér. 23:26-28). Il doit faire connaître les dispositions que Jéhovah a prises pour le bien de ceux qui aiment la justice, mais également les jugements qu’il prononce contre ceux qui pratiquent l’injustice. Comme Jéhovah l’a ordonné à ses prophètes des temps passés, ses témoins aujourd’hui ne doivent retrancher aucun élément de sa parole en s’abstenant de le faire connaître (Jér. 1:17; 26:2; Ézéch. 3:1-11). Ils doivent proclamer à la fois “l’année de bienveillance de la part de Jéhovah et le jour de vengeance de la part de notre Dieu”. (És. 61:1, 2.) Ceux qui ont adopté la résolution présentée plus haut ont reconnu qu’ils avaient cette responsabilité, et dans la dernière partie de cette résolution, ils ont déclaré:

“En notre qualité de témoins de Jéhovah, notre seul et unique but est d’obéir entièrement à ses commandements; de le faire connaître pour le seul Dieu vrai et Tout-Puissant; de proclamer que sa Parole est véridique et que son nom a droit à tout honneur et à toute gloire; que Christ est Roi de par la volonté de Dieu; qu’il a été placé par [Jéhovah] sur le trône de l’autorité; que son règne est maintenant venu et que, par obéissance aux commandements du Seigneur, il nous faut désormais propager cette bonne nouvelle comme un témoignage rendu à la face de toutes les nations; que nous devons faire connaître aux dirigeants et aux peuples tout ce dont se compose l’organisation cruelle et oppressive de Satan, et notamment la ‘chrétienté’, qui est l’élément le plus nocif de la partie visible de cette organisation; que nous devons révéler également le dessein de Dieu de détruire sous peu l’organisation du Diable, acte qui entraînera immédiatement à sa suite la paix, la prospérité, la liberté, la santé, le bonheur et la vie éternelle, bénédictions que Christ, le Roi, apportera aux peuples obéissants de la terre; que le Royaume de Dieu est l’unique espérance du monde et que ce message doit être annoncé par ceux qui sont reconnus comme témoins de Jéhovah.

“Nous prions humblement toutes les personnes qui ont fait vœu de fidélité à Jéhovah et à son royaume de prendre part avec nous à la proclamation universelle de cette bonne nouvelle, afin que l’étendard du Seigneur, étendard de justice, puisse être dressé bien haut et que les peuples de la terre sachent désormais de quel côté se tourner pour trouver la vérité et l’espoir de la délivrance; et, par-dessus tout, afin que le grand et saint nom de Jéhovah puisse être justifié et exalté.”

L’annonce de ce nouveau nom a été accueillie par des salves d’applaudissements non seulement en Amérique, c’est-à-dire à Columbus (Ohio), mais jusqu’en Australie. Au Japon, après des heures d’efforts, un petit groupe, qui s’était réuni au milieu de la nuit, a réussi à capter sur une radio à ondes courtes une partie du programme qui a immédiatement été traduite. Ainsi, ce petit groupe a entendu la résolution et le tonnerre d’applaudissements. Matsue Ishii était présente, et plus tard elle a écrit que tous ceux du groupe ‘avaient poussé un cri de joie à l’unisson avec leurs frères d’Amérique’. Après la grande assemblée de Columbus, les Témoins de Jéhovah, dans tous les pays où il y en avait, réunis en assemblées ou en congrégations, ont montré qu’ils approuvaient  entièrement cette résolution. Pour ne citer qu’un exemple, de Norvège est parvenu ce rapport: “Lors de notre assemblée annuelle (...) à Oslo, nous nous sommes tous levés et nous avons crié ‘Ja’ avec enthousiasme quand nous avons adopté notre nouveau nom de ‘témoins de Jéhovah’.”

Pas une simple étiquette

Le monde en général a-​t-​il su que nos frères avaient adopté un nouveau nom? Oui, et comment! Le discours qui, pour la première fois, annonçait le nom a été prononcé sur le plus vaste réseau radiophonique jamais mis en place à l’époque. En outre, le texte de la résolution relative au nouveau nom a été reproduit dans la brochure Le Royaume, l’Espérance du Monde. Après l’assemblée, les Témoins de Jéhovah ont diffusé des millions d’exemplaires de cette brochure en de nombreuses langues en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Afrique, en Asie et dans certaines îles. Non seulement ils ont présenté cette brochure de maison en maison, mais ils se sont efforcés d’en remettre un exemplaire en main propre à tous les hauts fonctionnaires, hommes d’affaires importants et ecclésiastiques. Des Témoins toujours en vie en 1992 se souviennent très bien d’avoir participé à cette campagne de grande envergure.

Tous n’ont pas fait bon accueil à la brochure. Eva Abbott se rappelle qu’un jour où elle quittait la maison d’un ecclésiastique aux États-Unis, la brochure a volé au-dessus d’elle et a atterri sur le sol. Elle l’a ramassée, car elle ne voulait pas la laisser là; mais un énorme chien est arrivé en grognant, lui a arraché la brochure des mains et l’a rapportée à son maître, le pasteur. Elle dit: “Ce que je n’avais pas pu faire, le chien l’a fait!”

Martin Poetzinger qui, par la suite, est devenu membre du Collège central des Témoins de Jéhovah, a raconté: “À chaque porte, les gens prenaient un air surpris quand nous nous présentions en disant: ‘Aujourd’hui, je viens vous voir en ma qualité de témoin de Jéhovah.’ Ils secouaient la tête ou disaient: ‘N’êtes-​vous plus Étudiant de la Bible? Ou seriez-​vous membre d’une nouvelle secte?’” Mais peu à peu la situation a changé. Plusieurs dizaines d’années après que les Témoins de Jéhovah ont commencé à utiliser leur nom distinctif, frère Poetzinger a dit: “Quel changement! Je n’ai pas le temps de dire une parole [que les gens] me disent: ‘Vous êtes certainement témoin de Jéhovah.’” De fait, ils connaissent ce nom maintenant.

Ce nom n’est pas une simple étiquette. Jeune ou moins jeune, homme ou femme, chaque Témoin de Jéhovah participe à l’œuvre qui consiste à rendre témoignage à Jéhovah et à son grand dessein. De sorte que Charles Braden, professeur d’histoire de la religion, a écrit: “Les Témoins de Jéhovah ont littéralement rempli la terre de leur témoignage.” — These also believe (Ceux-ci croient aussi).

Certes, avant qu’ils n’adoptent le nom de Témoins de Jéhovah, nos frères donnaient déjà le témoignage sur toute la terre, mais, avec le recul, il semble que Jéhovah les préparait en vue d’une œuvre encore plus importante, le rassemblement d’une grande foule qui passerait vivante Harmaguédon, avec la possibilité de vivre éternellement sur la terre transformée en paradis.

[Notes]

^ § 7 Les Saintes Écritures — Traduction du monde nouveau; A Literal Translation of the New Testament (...) From the Text of the Vatican Manuscript, de Herman Heinfetter et six traductions en hébreu. Voir aussi la note sur Actes 19:23 dans Les Saintes Écritures — Traduction du monde nouveau.

^ § 21 Parmi les principaux articles de La Tour de Garde publiés durant cette période, citons “Jéhovah et ses œuvres”, “Honorez son nom”, “Un peuple pour son nom”, “Son nom est élevé”, “Témoin fidèle et véritable”, “Louez Jéhovah!”, “Mets ton plaisir en Jéhovah”, “Jéhovah, l’Être suprême”, “La justification de son nom”, “Son nom” et “Chantez à Jéhovah!”.

^ § 26 Voir l’article “Un nouveau nom”, dans La Tour de Garde de janvier 1932 (1er octobre 1931 en angl.).

^ § 27 La Tour de Garde de décembre 1931, p. 184.

^ § 30 Certes, tout prouvait que Jéhovah avait dirigé le choix de ce nom “Témoins de Jéhovah”, mais, par la suite, La Tour de Garde (1er février 1944, pp. 42, 43 [angl.]; 15 juillet 1958, p. 223 [1er octobre 1957, p. 607 en angl.]) et le livre “De nouveaux cieux et une nouvelle terre” (pp. 227-233) ont expliqué qu’il ne s’agissait pas du “nom nouveau” dont parlent Ésaïe 62:2; 65:15 et Révélation 2:17, bien qu’il soit conforme aux relations nouvelles dont il est question dans les deux textes d’Ésaïe.

[Entrefilet, page 149]

‘C’est par la providence divine que les disciples furent appelés chrétiens.’

[Entrefilet, page 150]

Le sens du nom “chrétien” était faussé dans l’esprit du public.

[Entrefilet, page 151]

Ils étaient plus que des Étudiants de la Bible.

[Entrefilet, page 157]

“‘Vous êtes donc mes témoins’, telle est la déclaration de Jéhovah, ‘et je suis Dieu.’”

[Encadré, page 151]

Le nom Témoins de Jéhovah en Amérique

Anglais Jehovah’s Witnesses

Arabe ش‍هود ‍ي‍هوه‍

Arménien Եհովայի Վկաներ

Chinois 耶和華見證人

Coréen 여호와의 증인

Espagnol Testigos de Jehová

Français Témoins de Jéhovah

Grec Μάρτυρες του Ιεχωβά

Groenlandais Jehovap Nalunaajaasui

Italien Testimoni di Geova

Japonais エホバの証人

Papiamento Testigonan di Jehova

Polonais Świadkowie Jehowy

Portugais Testemunhas de Jeová

Samoan Molimau a Ieova

Sranan tongo Jehovah Kotoigi

Tagalog Mga Saksi ni Jehova

Vietnamien Nhân-chứng Giê-hô-va

[Encadré, page 152]

D’autres l’ont vu

“La Tour de Garde” n’a pas été la seule à faire remarquer que, selon la Bible, Jéhovah aurait des témoins sur la terre. Par exemple, dans son livre “Lectures on Daniel the Prophet” (Sermons sur le prophète Daniel) (première édition, 1911), H. Ironside parlait de ceux sur qui s’accompliraient les belles promesses de Jéhovah consignées en Ésaïe 43; il a déclaré: “Ils seront les témoins de Jéhovah, qui rendront témoignage à l’autorité et à la gloire du seul vrai Dieu, lorsque la chrétienté apostate se sera abandonnée au fantasme consistant à croire au mensonge de l’Antichrist.”

[Encadré, page 153]

Le nom Témoins de Jéhovah en Orient et dans les îles du Pacifique

Anglais Jehovah’s Witnesses

Bengali যিহোবার সাক্ষিরা

Bichlamar Ol Wetnes blong Jeova

Bicol, cebuano,

hiligaynon,

samar-leyte,

Tagalog Mga Saksi ni Jehova

Chinois 耶和華見證人

Cinghalais යෙහෝවාගේ සාක්ෂිකරුවෝ

Coréen 여호와의 증인

Fidjien Vakadinadina i Jiova

Goujrati યહોવાહના સાક્ષીઓ

Hindi यहोवा के साक्षी

Hiri motu Iehova ena Witness Taudia

Iloko Dagiti Saksi ni Jehova

Indonésien Saksi-Saksi Yehuwa

Japonais エホバの証人

Kannada ಯೆಹೋವನ ಸಾಕ್ಷಿಗಳು

Malayalam യഹോവയുടെ സാക്ഷികൾ

Marathe यहोवाचे साक्षीदार

Marshall Dri Kennan ro an Jeova

Myama ယေဟောဝါသက်သေများ

Népali यहोवाका साक्षीहरू

Niue Tau Fakamoli a Iehova

Ourdou

Palauan reSioning er a Jehovah

Pangasinan Saray Tasi nen Jehova

Pidgin des îles

Salomon all’gether Jehovah’s Witness

Pidgin

mélanésien Ol Witnes Bilong Jehova

Ponape Sounkadehde kan en Siohwa

Rarotonga Au Kite o Iehova

Russe Свидетели Иеговы

Samoan,

tuvalu Molimau a Ieova

Tahitien Ite no Iehova

Tamoul யெகோவாவின் சாட்சிகள்

Télougou యెహోవాసాక్షులు

Thaï พยานพระยะโฮวา

Tongan Fakamo‘oni ‘a Sihova

Truk Ekkewe Chon Pwarata Jiowa

Vietnamien Nhân-chứng Giê-hô-va

Yap Pi Mich Rok Jehovah

 [Encadré, page 154]

Le nom Témoins de Jéhovah en Afrique

Afrikaans Jehovah se Getuies

Amharique የይሖዋ ምሥክሮች

Anglais Jehovah’s Witnesses

Arabe ش‍هود ‍ي‍هوه‍

Chichewa Mboni za Yehova

Efik Mme Ntiense Jehovah

Éwé Yehowa Ðasefowo

Français Témoins de Jéhovah

Ga Yehowa Odasefoi

Goun Kunnudetọ Jehovah tọn lẹ

Haoussa Shaidun Jehovah

Ibo Ndịàmà Jehova

Kikamba Inte sha kwa Yehova

Kiluba Ba Tumoni twa Yehova

Kinyarwanda Abahamya ba Yehova

Kirundi Ivyabona vya Yehova

Kisi Seiyaa Jɛhowaa

Kwanyama Eendombwedi daJehova

Lingala Batemwe ya Jéhovah

Luganda Abajulirwa ba Yakuwa

Malgache Vavolombelon’i Jehovah

Mooré A Zeova Kaset rãmba

Ndonga Oonzapo dhaJehova

Portugais Testemunhas de Jeová

Sango A-Témoin ti Jéhovah

Sepedi Dihlatse tša Jehofa

Sesotho Lipaki tsa Jehova

Shona Zvapupu zvaJehovha

Silozi Lipaki za Jehova

Swahili Mashahidi wa Yehova

Tigrigna ናይ የሆዋ መሰኻኽር

Tshiluba Bantemu ba Yehowa

Tsonga Timbhoni ta Yehova

Tswana Basupi ba ga Jehofa

Twi Yehowa Adansefo

Venda Ṱhanzi dza Yehova

Xhosa amaNgqina kaYehova

Yoruba Ẹlẹ́rìí Jehofa

Zoulou oFakazi BakaJehova

[Encadré, page 154]

Le nom Témoins de Jéhovah en Europe et au Proche-Orient

Albanais Dëshmitarët e Jehovait

Allemand Jehovas Zeugen

Anglais Jehovah’s Witnesses

Arabe ش‍هود ‍ي‍هوه‍

Arménien Եհովայի Վկաներ

Bulgare Свидетелите на Йехова

Croate Jehovini svjedoci

Danois Jehovas Vidner

Espagnol Testigos de Jehová

Estonien Jehoova tunnistajad

Finnois Jehovan todistajat

Français Témoins de Jéhovah

Grec Μάρτυρες του Ιεχωβά

Hébreu עדי־יהוה

Hongrois Jehova Tanúi

Islandais Vottar Jehóva

Italien Testimoni di Geova

Macédonien,

serbe Јеховини сведоци

Maltais Xhieda ta’ Jehovah

Néerlandais Jehovah’s Getuigen

Norvégien Jehovas vitner

Polonais Świadkowie Jehowy

Portugais Testemunhas de Jeová

Roumain Martorii lui Iehova

Russe Свидетели Иеговы

Slovaque Jehovovi svedkovia

Slovène Jehovove priče

Suédois Jehovas vittnen

Tchèque svĕdkové Jehovovi

Turc Yehova’nın Şahitleri

Ukrainien Свідки Єгови

[Illustrations, page 155]

Les initiales J W (sans explication) étaient bien en vue à l’assemblée de 1931. Leur signification a été révélée dans un discours vibrant sur le nouveau nom.

[Illustrations, page 156]

Ils étaient fiers d’informer tout le monde qu’ils étaient Témoins de Jéhovah.