Lettre aux Philippiens 1​:​1-30

  • Salutations (1, 2)

  • Remerciements à Dieu ; sujet des prières de Paul (3-11)

  • La bonne nouvelle progresse malgré les difficultés (12-20)

  • « Vivre, c’est Christ ; mourir, c’est un gain » (21-26)

  • « Conduisez-​vous d’une manière digne de la bonne nouvelle » (27-30)

1  De la part de Paul et de Timothée, esclaves de Christ Jésus, à tous les saints en union avec Christ Jésus qui sont à Philippes+, ainsi qu’aux responsables* de l’assemblée et aux assistants*+ :  Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ vous accordent faveur imméritée et paix !  Je remercie toujours mon Dieu quand je me souviens de vous  dans chacune de mes supplications pour vous tous. Je fais chaque supplication avec joie+,  en raison de la contribution que vous apportez* à la bonne nouvelle depuis le premier jour jusqu’à cet instant.  Car je suis certain de ceci : Dieu, qui a commencé en vous une œuvre bonne, la mènera à son terme+ jusqu’au jour de Christ Jésus+.  C’est à juste titre que je pense cela de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, vous qui participez avec moi à la faveur imméritée, aussi bien dans mes chaînes+ que pour ce qui est de défendre la bonne nouvelle et de la faire reconnaître en justice+.  Car Dieu m’est témoin que j’ai très envie de tous vous revoir, parce que j’éprouve pour vous une tendre affection semblable à celle qu’a Christ Jésus.  Et voici ce que je continue à demander dans mes prières : que votre amour abonde toujours plus+, accompagné de connaissance exacte+ et d’un parfait discernement+ ; 10  que vous puissiez discerner quelles sont les choses les plus importantes+, afin d’être purs et de ne faire trébucher personne+ jusqu’au jour de Christ ; 11  et que vous soyez remplis du fruit de justice, qui vient par Jésus Christ+, à la gloire et à la louange de Dieu. 12  Or, je veux que vous sachiez, frères, que ma situation a plutôt contribué au progrès de la bonne nouvelle, 13  de sorte que, parmi toute la Garde prétorienne et parmi tous les autres, il est bien connu que je suis enchaîné+ pour la cause de Christ+. 14  À présent, en raison de mes chaînes, la plupart des frères dans le Seigneur ont gagné en confiance, et ils redoublent de courage pour annoncer sans crainte la parole de Dieu. 15  Certains, c’est vrai, prêchent le Christ par envie et rivalité, mais d’autres par bienveillance. 16  Ces derniers annoncent le Christ par amour, car ils savent que j’ai été désigné pour défendre la bonne nouvelle+, 17  tandis que les premiers le font par esprit de dispute et non pour un motif pur, leur intention étant de me créer des ennuis alors que je suis dans les chaînes. 18  Qu’importe ! De toute manière, que les intentions soient mauvaises ou sincères, Christ est annoncé, et je m’en réjouis. Et je continuerai même à m’en réjouir, 19  car je sais que cela aboutira à mon salut* grâce à vos supplications+ et avec le soutien de l’esprit de Jésus Christ+. 20  Cela est conforme à mon attente fervente et à mon espérance, à savoir que je n’aurai honte de rien, mais que par mes paroles pleines d’assurance Christ sera maintenant, comme toujours auparavant, glorifié au moyen de mon corps, soit par la vie, soit par la mort+. 21  Car dans mon cas, vivre, c’est Christ+, et mourir, c’est un gain+. 22  Or, si je dois continuer à vivre dans la chair, c’est là* un résultat de mon travail ; pourtant ce que je choisirais, je ne le fais pas savoir. 23  Je suis tiraillé entre ces deux choses, car je désire vraiment être libéré et être avec Christ+, ce qui, bien sûr, est nettement meilleur+. 24  Pour vous, cependant, il est davantage nécessaire que je reste dans la chair. 25  Comme je suis certain de cela, je sais que je resterai et que je demeurerai avec vous tous pour votre progrès et votre joie dans la foi, 26  afin que, grâce à moi, quand je serai de nouveau présent auprès de vous, vous soyez d’autant plus fiers d’être disciples de Christ Jésus. 27  Seulement, conduisez-​vous* d’une manière digne de la bonne nouvelle concernant le Christ+, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j’entende dire à votre sujet que vous tenez bon dans un même esprit, luttant ensemble d’une même âme*+ pour la foi de la bonne nouvelle, 28  sans vous laisser effrayer en rien par vos adversaires. C’est bien là pour eux une preuve qu’ils seront détruits+, mais pour vous, que vous serez sauvés+ ; cela vient de Dieu. 29  Car, pour la cause de Christ, vous avez reçu le privilège non seulement de mettre votre foi en lui, mais encore de souffrir pour lui+. 30  Car vous menez le même combat que vous m’avez vu mener+, et que je mène encore comme vous l’apprenez à présent.

Notes

Litt. « surveillants ».
Ou « assistants ministériels ».
Ou « de votre participation aux progrès de ».
C.-à-d. la glorification de Christ.
Ou « conduisez-​vous en citoyens ».
Ou « comme un seul homme ».