Évangile selon Jean 7​:​1-52

  • Jésus à la fête des Tabernacles (1-13)

  • Jésus enseigne lors de la fête (14-24)

  • Différentes opinions au sujet du Christ (25-52)

7  Après cela, Jésus continua à parcourir* la Galilée ; il ne voulait pas, en effet, parcourir la Judée, parce que les Juifs cherchaient à le tuer+.  Cependant, la fête juive des Tabernacles*+ était proche.  Alors ses frères+ lui dirent : « Pars d’ici et va en Judée, afin que tes disciples voient aussi les œuvres que tu fais.  Car personne n’agit en secret quand il cherche à être connu publiquement. Si tu fais ces choses, montre-​toi au monde. »  Ses frères, en effet, n’exerçaient pas la foi en lui+.  Alors Jésus leur dit : « Le moment n’est pas encore venu pour moi+, mais pour vous, c’est toujours le bon moment.  Le monde n’a aucune raison de vous haïr, mais moi il me hait, parce que je témoigne que ses œuvres sont mauvaises+.  Vous, montez à la fête ; moi, je ne monte pas encore à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore pleinement venu+. »  Et après leur avoir dit ces choses, il resta en Galilée. 10  Mais quand ses frères furent montés à la fête, alors il monta lui aussi, non pas ouvertement, mais en secret. 11  Les Juifs le cherchaient donc à la fête et disaient : « Où est cet homme ? » 12  Et l’on chuchotait beaucoup à son sujet dans les foules. Les uns disaient : « C’est un homme bon*. » D’autres disaient : « Pas du tout. Il trompe la foule+. » 13  Bien sûr, personne ne s’exprimait publiquement à son sujet, par peur des Juifs+. 14  Quand la moitié de la fête fut passée, Jésus monta au Temple et se mit à enseigner. 15  Et les Juifs étaient étonnés et disaient : « Comment se fait-​il que cet homme connaisse aussi bien les Écritures*+, alors qu’il n’a pas fait d’études*+ ? » 16  Alors Jésus leur répondit : « Ce que j’enseigne n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé+. 17  Si quelqu’un désire faire sa volonté*, il saura si l’enseignement vient de Dieu+ ou si ce que je dis vient de moi-​même. 18  Celui qui dit ce qui vient de lui-​même, celui-là cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé+, celui-ci est véridique et il n’y a pas d’injustice en lui. 19  N’est-​ce pas Moïse qui vous a donné la Loi+ ? Mais aucun de vous n’obéit à la Loi. Pourquoi cherchez-​vous à me tuer+ ? » 20  La foule répondit : « Tu as en toi un démon. Qui cherche à te tuer ? » 21  Jésus leur répondit : « J’ai accompli une seule action, et tous, vous êtes surpris. 22  C’est pourquoi Moïse vous a donné la circoncision*+ — non qu’elle vienne de Moïse, mais des ancêtres+ — et vous circoncisez un homme un jour de sabbat. 23  Si un homme reçoit la circoncision un jour de sabbat afin que la Loi de Moïse soit respectée, pourquoi cette explosion de colère contre moi parce que j’ai guéri complètement un homme un jour de sabbat+ ? 24  Arrêtez de juger d’après l’apparence, mais jugez d’un jugement juste+. » 25  Alors quelques-uns des habitants de Jérusalem se mirent à dire : « N’est-​ce pas là l’homme qu’ils cherchent à tuer+ ? 26  Or, regardez : il parle en public, et ils ne lui disent rien. Les chefs seraient-​ils finalement convaincus que celui-ci est le Christ ? 27  Pourtant, nous savons d’où est cet homme+ ; mais quand le Christ viendra, personne ne saura d’où il est. » 28  Alors que Jésus enseignait dans le Temple, il cria : « Vous me connaissez et vous savez d’où je suis. Et je ne suis pas venu de ma propre initiative+, mais celui qui m’a envoyé existe réellement, et vous ne le connaissez pas+. 29  Moi, je le connais+, parce que je suis son représentant, et c’est lui qui m’a envoyé. » 30  Ils essayèrent donc de s’emparer de lui+ ; mais personne ne mit la main sur lui, car son heure n’était pas encore venue+. 31  Cependant, beaucoup dans la foule eurent foi en lui+ ; et ils disaient : « Quand le Christ viendra, il n’accomplira pas plus de miracles que cet homme n’en a fait, n’est-​ce pas ? » 32  Les pharisiens entendirent la foule murmurer ces choses à son sujet, et les prêtres en chef et les pharisiens envoyèrent des agents pour l’arrêter. 33  Alors Jésus dit : « Je serai avec vous un peu de temps encore, ensuite je m’en irai vers celui qui m’a envoyé+. 34  Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas, et là où moi je serai, vous, vous ne pouvez pas venir+. » 35  Les Juifs donc se dirent entre eux : « Où cet homme veut-​il aller, pour que nous ne puissions pas le trouver ? Il ne veut tout de même pas aller vers les Juifs dispersés parmi les Grecs et enseigner les Grecs ? 36  Que veut-​il dire exactement quand il dit : “Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas, et là où moi je serai, vous, vous ne pouvez pas venir” ? » 37  Le dernier jour, le grand jour de la fête+, Jésus se mit debout et cria : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne vers moi et qu’il boive+ ! 38  Celui qui a foi en moi, “du fond de lui-​même couleront des fleuves d’eau vive”, comme l’ont dit les Écritures+. » 39  Cependant, il dit cela au sujet de l’esprit qu’allaient recevoir ceux qui avaient foi en lui ; car il n’y avait pas encore d’esprit+, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié+. 40  Dans la foule, certains qui avaient entendu ces paroles se mirent à dire : « Celui-ci est vraiment le Prophète+. » 41  D’autres disaient : « C’est le Christ+. » Cependant quelques-uns disaient : « Mais est-​ce que le Christ vient de Galilée+ ? 42  Le passage des Écritures ne dit-​il pas que le Christ vient de la descendance de David+, et de Bethléem+, le village d’où David était originaire+ ? » 43  Un désaccord survint donc parmi la foule à son sujet. 44  Certains d’entre eux, cependant, voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. 45  Alors les agents revinrent vers les prêtres en chef et les pharisiens, et ceux-ci leur dirent : « Pourquoi ne l’avez-​vous pas amené ? » 46  Les agents répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de cette façon+. » 47  Les pharisiens répliquèrent : « Vous ne vous êtes tout de même pas laissé tromper, vous aussi ? 48  Pas un seul des chefs ou des pharisiens n’a eu foi en lui, n’est-​ce pas+ ? 49  Mais cette foule qui ne connaît pas la Loi, ce sont des maudits. » 50  Nicodème, qui était allé voir Jésus auparavant et faisait partie de ces pharisiens, leur dit : 51  « Notre Loi ne juge pas un homme sans l’avoir d’abord entendu et sans avoir appris ce qu’il fait, n’est-​ce pas+ ? » 52  Ils lui répondirent : « Tu n’es tout de même pas de Galilée, toi aussi ? Fais des recherches et vois que, de Galilée, il ne se lèvera pas de prophète. »*

Notes

Ou « marcher en ».
Ou « Huttes », « Cabanes ».
C.-à-d. qui aime le bien.
Litt. « écrits ».
C.-à-d. qu’il n’a pas étudié dans les écoles rabbiniques.
C.-à-d. celle de Dieu.
Plusieurs manuscrits anciens faisant autorité ne contiennent ni le v. 53 ni les v. 1 à 11 du chap. 8. Voir app. A3, p. 1857.