Chant de Salomon (Cantique des cantiques) 8​:​1-14

  • La jeune fille (1-4)

    • « Si seulement tu étais comme mon frère » (1)

  • Les frères de la jeune fille (5a)

    • « Qui est cette femme appuyée sur son bien-aimé ? »

  • La jeune fille (5b-7)

    • « L’amour est fort comme la mort » (6)

  • Les frères de la jeune fille (8, 9)

    • « Si elle est une muraille... Mais si elle est une porte... » (9)

  • La jeune fille (10-12)

    • « Je suis une muraille » (10)

  • Le berger (13)

    • « Je veux entendre ta voix »

  • La jeune fille (14)

    • « Sois rapide comme la gazelle »

8  « Si seulement tu étais comme mon frère,qui s’est nourri aux seins de ma mère ! Alors, si je te rencontrais dehors, je pourrais t’embrasser+sans que personne me méprise.   Je te guiderais,je te ferais entrer dans la maison de ma mère+,celle qui m’enseignait. Je te donnerais à boire du vin aromatisé,du jus frais de grenades.   Sa main gauche serait sous ma tête,et sa main droite m’étreindrait+.   Je vous fais jurer, ô filles de Jérusalem :tant que l’amour n’y sera pas décidé, n’essayez pas de l’éveiller ou de le réveiller en moi+. »   « Qui est cette femme qui monte du désert,appuyée sur son bien-aimé ? » « Sous le pommier je t’ai réveillé. C’est là que ta mère t’a donné naissance. C’est là qu’a accouché la femme qui t’a donné le jour.   Place-​moi comme un sceau sur ton cœur,comme un sceau sur ton bras,car l’amour est fort comme la mort+ ;la fidélité*, inflexible comme la Tombe*. Ses flammes sont un feu ardent, la flamme de Jah*+.   Les eaux agitées ne peuvent éteindre l’amour+et les fleuves ne peuvent l’emporter+. Si un homme proposait toutes les richesses de sa maison pour acheter l’amour,on les* mépriserait profondément. »   « Nous avons une petite sœur+qui n’a pas encore de seins. Que ferons-​nous pour notre sœurle jour où on la demandera en mariage ? »   « Si elle est une muraille,nous construirons sur elle des créneaux d’argent. Mais si elle est une porte,nous la barricaderons avec une planche de cèdre. » 10  « Je suis une muraille,et mes seins sont comme des tours. Ainsi il peut voirque j’ai l’esprit en paix. 11  Salomon avait une vigne+ à Baal-Hamôn. Il a confié la vigne à des cultivateurs. Chacun d’eux payait mille pièces d’argent pour les fruits qu’elle produisait. 12  Je possède ma propre vigne et j’en dispose à ma guise. Les mille pièces d’argent* t’appartiennent, ô Salomon,et deux cents à ceux qui prennent soin de ses fruits. » 13  « Ô toi qui habites dans les jardins+,les compagnons cherchent à entendre ta voix. Je veux l’entendre moi aussi+. » 14  « Fais vite, mon bien-aimé ! Sois rapide comme la gazelle+,comme le faon,sur les montagnes où poussent les aromates. »

Notes

Ou « attachement sans partage ».
Ou « shéol », c.-à-d. la tombe commune aux hommes. Voir lexique (Tombe).
« Jah » est une abréviation du nom Jéhovah.
Ou p.-ê. « le ».
Litt. « les mille ».