Premier livre des Rois 10​:​1-29

  • La reine de Saba rend visite à Salomon (1-13)

  • La grande richesse de Salomon (14-29)

10  La reine de Saba avait entendu parler de Salomon, dont la réputation honorait le nom de Jéhovah+. Elle vint donc pour lui poser* des questions difficiles*+.  Elle arriva à Jérusalem avec une suite* très imposante+, avec des chameaux portant de l’huile de baumier+, de l’or en très grande quantité et des pierres précieuses. Elle se présenta devant Salomon et lui parla de tous les sujets qui lui tenaient à cœur.  Salomon répondit à toutes ses questions. Rien ne fut trop difficile* pour le roi, qui fut capable de tout lui expliquer.  La reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon+, le palais* qu’il avait construit+,  la nourriture qui était servie+, la façon dont ses fonctionnaires étaient placés à table, la façon dont ses domestiques servaient à table ainsi que leur costume, ses échansons* et les holocaustes qu’il offrait dans le temple* de Jéhovah. Quand elle vit tout cela, elle en eut le souffle coupé* !  Alors elle dit au roi : « Tout ce que j’ai entendu dans mon pays au sujet de tes réalisations* et de ta sagesse était donc vrai !  Je n’ai pas cru ce qu’on me disait sur toi jusqu’à ce que je vienne et que je le voie de mes propres yeux. En fait, on ne m’avait pas révélé la moitié de ta sagesse et de ta prospérité. Elles dépassent de beaucoup tout ce qu’on m’avait raconté.  Quel bonheur pour tes hommes et quel bonheur pour tes serviteurs qui sont constamment avec toi et qui entendent tes paroles pleines de sagesse+ !  Que Jéhovah ton Dieu soit loué+, lui qui t’a placé sur le trône d’Israël parce qu’il avait beaucoup d’affection pour toi. C’est parce que Jéhovah aime Israël pour toujours qu’il t’a établi comme roi pour faire respecter la justice et le droit. » 10  Puis elle donna au roi 120 talents* d’or, de l’huile de baumier+ en grande quantité et des pierres précieuses+. Jamais plus on n’a apporté une quantité d’huile de baumier comme celle que la reine de Saba donna au roi Salomon. 11  Les bateaux de Hiram qui revenaient d’Ophir+ avec de l’or en rapportaient aussi une très grande quantité de bois d’algoummim*+ ainsi que des pierres précieuses+. 12  Avec le bois d’algoummim, le roi fit des appuis pour le temple de Jéhovah et pour le palais du roi, ainsi que des harpes et des instruments à cordes pour les chanteurs+. Jamais plus on n’a fait venir dans le pays, ni même vu, un tel bois d’algoummim jusqu’à aujourd’hui. 13  Quant au roi Salomon, il donna à la reine de Saba tout ce qu’elle désirait, tout ce qu’elle lui demandait, en plus de ce qu’il lui avait offert par générosité*. Après cela, elle repartit dans son pays avec ses serviteurs+. 14  Chaque année, Salomon recevait 666 talents d’or+, 15  en plus de ce qu’il recevait des marchands*, et des revenus qui lui venaient des commerçants, de tous les rois arabes et des gouverneurs du pays. 16  Le roi Salomon fit 200 grands boucliers en alliage d’or+ (il fallait 600 sicles* d’or pour recouvrir chaque grand bouclier)+. 17  Il fit aussi 300 petits boucliers* en alliage d’or (il fallait trois mines* d’or pour recouvrir chaque petit bouclier). Puis le roi les plaça dans la Maison de la Forêt du Liban+. 18  Le roi fit aussi un grand trône en ivoire+ et le recouvrit d’or fin+. 19  Il y avait six marches pour monter au trône, et au-dessus du trône se trouvait une voûte. Il y avait des accoudoirs des deux côtés du siège, et près de ces accoudoirs, deux lions+. 20  Et il y avait 12 lions sur les six marches, un à chaque extrémité de chaque marche. Dans aucun autre royaume on n’avait fait de trône comme celui-là. 21  Tous les récipients à boire du roi Salomon étaient en or, et tous les ustensiles de la Maison de la Forêt du Liban+ étaient en or pur. Rien n’était fait en argent, car à l’époque de Salomon, on considérait que ce métal n’avait pas une grande valeur+. 22  En effet, le roi avait une flotte de bateaux de Tarsis+ qui allait sur la mer avec la flotte du roi Hiram ; et tous les trois ans, les bateaux de Tarsis revenaient chargés d’or, d’argent, d’ivoire+, de singes et de paons. 23  Ainsi le roi Salomon était plus riche+ et plus sage+ que tous les autres rois de la terre. 24  Des gens de toute la terre demandaient à être reçus* par Salomon pour entendre la sagesse que Dieu lui avait accordée+. 25  Et chacun d’eux lui apportait un cadeau : objets en argent, objets en or, vêtements, armes, huile de baumier, chevaux et mulets. C’est ainsi que les choses se passaient chaque année. 26  Salomon accumulait toujours plus de chars et de chevaux*. Il avait 1 400 chars et 12 000 chevaux*+. Il en laissait certains dans les villes de garnison* et d’autres à Jérusalem, près de l’endroit où il habitait+. 27  À Jérusalem, grâce à Salomon, l’argent devint aussi abondant que les pierres, et le bois de cèdre aussi abondant que les sycomores de la Shéféla+. 28  Salomon importait ses chevaux d’Égypte ; les marchands du roi achetaient les troupeaux de chevaux* à prix fixe+. 29  Un char importé d’Égypte coûtait 600 pièces d’argent, et un cheval en coûtait 150. Les marchands du roi les revendaient ensuite à tous les rois hittites+ et aux rois de Syrie.

Notes

Ou « l’éprouver par ».
Ou « énigmes ».
Ou « escorte ».
Litt. « rien n’était caché ».
Litt. « maison ».
Litt. « maison ».
Litt. « il n’y eut plus d’esprit en elle ».
Ou « paroles ».
1 talent : 34,2 kg. Voir app. B14.
P.-ê. du bois de santal.
Litt. « selon la main du roi Salomon ».
Ou « négociants ».
1 sicle : 11,4 g. Voir app. B14.
Boucliers souvent utilisés par les archers.
Dans les Écritures hébraïques, 1 mine : 570 g. Voir app. B14.
Litt. « cherchaient le visage de ».
Ou « cavaliers ».
Ou « cavaliers ».
Litt. « pour les chars ».
Ou p.-ê. « Salomon importait ses chevaux d’Égypte et de Qoué ; les marchands du roi les achetaient à Qoué ». Qoué correspond p.-ê. à la Cilicie.