Lettre aux Romains 10​:​1-21

10  Frères, la bienveillance de mon cœur et ma supplication à Dieu pour eux sont évidemment pour qu’ils soient sauvés+.  Car, comme je peux en témoigner, ils ont du zèle pour Dieu+, mais non selon la connaissance exacte.  En effet, parce qu’ils ne connaissent pas la justice de Dieu+, mais cherchent à établir leur propre justice+, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu+.  Car Christ est la fin de la Loi+, pour que tous ceux qui exercent la foi aient la justice+.  Moïse écrit en effet au sujet de la justice qui est acquise au moyen de la Loi : « L’homme qui pratique ces choses vivra grâce à elles+. »  Mais la justice qui provient de la foi dit : « Ne dis pas dans ton cœur+ : “Qui montera au ciel+ ?”, c’est-à-dire pour faire descendre Christ,  ou : “Qui descendra dans l’abîme+ ?”, c’est-à-dire pour faire remonter Christ d’entre les morts. »  Que dit-​elle donc ? « La parole est près de toi, dans ta bouche même et dans ton cœur même+ », c’est-à-dire la « parole » de la foi, que nous prêchons.  Car si avec ta bouche tu déclares publiquement que Jésus est Seigneur+ et si dans ton cœur tu as foi dans le fait que Dieu l’a ressuscité*, tu seras sauvé. 10  Car c’est avec le cœur qu’on exerce la foi pour la justice, mais c’est avec la bouche qu’on fait la déclaration publique+ pour le salut*. 11  Car le passage des Écritures dit : « Quiconque fonde sa foi sur lui ne sera pas déçu+. » 12  Il n’y a pas en effet de distinction entre le Juif et le Grec+. Il y a le même Seigneur au-dessus de tous, qui est généreux* envers tous ceux qui font appel* à lui. 13  Car « tous ceux qui feront appel* au nom de Jéhovah* seront sauvés+ ». 14  Cependant, comment feront-​ils appel* à lui s’ils n’ont pas foi en lui ? Et comment auront-​ils foi en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment entendront-​ils sans quelqu’un qui prêche ? 15  Et comment prêcheront-​ils, à moins d’avoir été envoyés+ ? Comme c’est écrit : « Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles*+ ! » 16  Toutefois, ils n’ont pas tous obéi à la bonne nouvelle. Isaïe dit en effet : « Jéhovah*, qui a eu foi dans ce qu’il a entendu de nous*+ ? » 17  Ainsi la foi naît de ce qu’on entend+. Et si l’on entend, c’est que quelqu’un parle de Christ. 18  Mais je demande : ils ont bien entendu, n’est-​ce pas ? À vrai dire, « par toute la terre est sorti leur son, et jusqu’aux extrémités de la terre habitée, leur message+ ». 19  Mais je demande : Israël l’a bien su, n’est-​ce pas+ ? Tout d’abord Moïse dit : « J’exciterai votre jalousie par ce qui n’est pas une nation ; j’exciterai votre fureur par une nation stupide+. » 20  Et Isaïe ose même dire : « J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas+ ; je suis devenu connu de ceux qui ne demandaient pas à me parler+. » 21  Mais il dit au sujet d’Israël : « Tout au long du jour, je tends mes mains vers un peuple désobéissant et obstiné+. »

Notes

Litt. « relevé d’entre les morts ».
Litt. « riche ».
Litt. « appeler ».
Litt. « appeler ».
Litt. « appeler ».
Litt. « de bonnes nouvelles au sujet de bonnes choses ».
Ou « dans notre déclaration ».

Notes d'étude

Documents multimédias