Psaumes 75​:​1-10

Au directeur musical. Sur l’air de « Ne détruis pas ». Chant d’Assaf+. 75  Nous te remercions*, ô Dieu, nous te remercions* ;ton nom est près de nous+,et les humains proclament tes œuvres prodigieuses.   Tu dis : « Je fixe un temps pour juger,et je juge avec droiture.   Quand la terre et tous ses habitants se dissolvaient,c’est moi qui ai affermi ses colonnes. » (Sèla.)   Je dis aux vantards : « Ne vous vantez pas »,et aux méchants : « N’élevez pas votre force*.   N’élevez pas si haut votre force*et ne parlez pas avec arrogance.   Car l’élévation ne vientni de l’est, ni de l’ouest, ni du sud.   Car c’est Dieu qui est Juge+. Il abaisse l’un et élève l’autre+.   Il y a une coupe dans la main de Jéhovah+ ;le vin écume, il est richement mélangé. À coup sûr, Dieu le versera,et tous les méchants de la terre le boiront, jusqu’à la lie+. »   Quant à moi, je proclamerai cela pour toujours ;je veux chanter des louanges* au Dieu de Jacob. 10  Car il dit : « J’anéantirai la force* des méchants,mais la force* des justes sera élevée. »

Notes

Ou « rendons grâce ».
Ou « rendons grâce ».
Litt. « corne ».
Litt. « corne ».
Le terme traduit par « louer par des chants » ou « chanter des louanges à » peut aussi être rendu par « faire de la musique pour ».
Litt. « les cornes ».
Litt. « les cornes ».

Notes d'étude

Documents multimédias