Psaumes 42​:​1-11

Au directeur musical. Maskil* des fils de Coré+. 42  Comme une biche qui soupire après des cours d’eau,ainsi je soupire après toi, ô Dieu !   J’ai vraiment soif de Dieu, du Dieu vivant+. Quand viendrai-​je et me présenterai-​je devant Dieu+ ?   Mes larmes sont ma nourriture jour et nuit ;toute la journée, des moqueurs me disent : « Où est ton Dieu+ ? »   Je me souviens de ces choses, et j’épanche mon âme*,car autrefois je marchais avec la foule ;je marchais solennellement* devant elle vers la maison de Dieu,avec des cris de joie et de reconnaissance*,ceux d’une foule célébrant une fête+.   Pourquoi suis-​je désespéré+ ? Pourquoi cette agitation en moi ? J’attendrai Dieu+,car je le louerai encore : il est mon Grand Sauveur+.   Ô mon Dieu, je suis désespéré+. C’est pourquoi je me souviens de toi+,depuis le pays du Jourdain et les cimes de l’Hermon,depuis le mont Mizar*.   Des eaux profondes appellent des eaux profondesau bruit de tes chutes d’eau. Toutes tes vagues déferlantes m’ont submergé+.   Pendant le jour, Jéhovah m’accordera son amour fidèle,et, durant la nuit, son chant sera avec moi — une prière au Dieu de ma vie+.   Je veux dire à Dieu, mon rocher : « Pourquoi m’as-​tu oublié+ ? Pourquoi devrais-​je circuler attristé à cause de mon ennemi qui m’opprime+ ? » 10  Avec une hostilité meurtrière*, mes ennemis se moquent de moi ;toute la journée, ils me narguent en disant : « Où est ton Dieu+ ? » 11  Pourquoi suis-​je désespéré ? Pourquoi cette agitation en moi ? J’attendrai Dieu+,car je le louerai encore : il est mon Grand Sauveur et mon Dieu+.

Notes

Ou « lentement ».
Ou « et des actions de grâce ».
Ou « la petite montagne ».
Ou p.-ê. « comme s’ils me broyaient les os ».

Notes d'étude

Documents multimédias