Juges 5​:​1-31

5  Ce jour-​là, Déborah+ et Barak+ fils d’Abinoam chantèrent ce chant+ :   « Parce qu’en Israël les guerriers ont détaché leurs cheveux*,parce que le peuple s’offre volontairement+,louez Jéhovah !   Écoutez, vous rois ! Prêtez l’oreille, vous dirigeants ! Je chanterai pour Jéhovah. Je chanterai des louanges* pour Jéhovah+ le Dieu d’Israël+.   Jéhovah, quand tu es sorti de Séïr+,quand tu as quitté le territoire d’Édom,la terre a tremblé et le ciel s’est déversé,les nuages ont déversé leur eau.   Les montagnes ont fondu* devant Jéhovah+,oui, même le Sinaï, devant Jéhovah+ le Dieu d’Israël+.   À l’époque de Shamgar+ fils d’Anath,à l’époque de Jael+, les routes étaient désertes ;les voyageurs passaient par les petites routes.   Les villageois d’Israël avaient disparu ;ils avaient disparu jusqu’à ce que je me sois levée, moi, Déborah+,jusqu’à ce que je me sois levée, telle une mère en Israël+.   Le peuple s’était choisi de nouveaux dieux+. Alors il y eut la guerre aux portes des villes+. Pour 40 000 soldats en Israël,on ne voyait ni bouclier ni lance.   Mon cœur est avec les commandants d’Israël+,ceux qui sont partis volontaires avec le peuple+. Louez Jéhovah ! 10  Vous qui montez des ânesses rousses,vous qui êtes assis sur des tapis magnifiques,et vous qui marchez sur la route,réfléchissez à ceci : 11  Près des lieux où l’on puise de l’eau,on entendait les voix des hommes qui distribuaient l’eau ;là ils racontaient les actions justes de Jéhovah,les actions justes de ses villageois en Israël. Alors le peuple de Jéhovah s’est rendu aux portes des villes. 12  Réveille-​toi, réveille-​toi, ô Déborah+ ! Réveille-​toi, réveille-​toi, chante un chant+ ! Lève-​toi, Barak+ ! Emmène tes prisonniers, fils d’Abinoam ! 13  Alors les rescapés sont venus vers les nobles ;le peuple de Jéhovah est venu vers moi pour combattre les puissants. 14  Ils étaient originaires d’Éphraïm, ceux qui sont dans la vallée ;ils te suivent, ô Benjamin, parmi tes soldats. De Makir+ sont descendus les commandants,et de Zabulon ceux qui portent le bâton du recruteur*. 15  Les princes d’Issachar ont été avec Déborah ;comme fut Issachar, ainsi fut Barak+. Il a été envoyé à pied dans la vallée+. Parmi les divisions de Ruben, les cœurs furent hésitants*. 16  Pourquoi t’es-​tu assis entre les deux paniers du bât*et as-​tu écouté les bergers qui jouent de la flûte* pour les troupeaux+ ? Parmi les divisions de Ruben, les cœurs furent hésitants*. 17  Galaad est resté de l’autre côté du Jourdain+ ;et Dan, pourquoi est-​il resté auprès des navires+ ? Aser était assis, désœuvré, au bord de la meret il est resté près de ses ports*+. 18  Zabulon est un peuple qui a risqué sa vie* même face à la mort ;tout comme Nephtali+, sur les hauteurs découvertes+. 19  À Taanak, près des eaux de Megiddo+,des rois sont venus et ont combattu. Les rois de Canaan ont combattu+,mais ils n’ont pas emporté d’argent* en butin+. 20  Du ciel, les étoiles ont combattu ;depuis leurs orbites, elles ont combattu contre Sissera. 21  Le torrent* du Kishôn a emporté les ennemis+,le torrent qui coule depuis les temps anciens, oui, le torrent du Kishôn. Tu as piétiné les puissants, ô mon âme* ! 22  Alors les sabots des chevaux ont martelé le sol,quand galopèrent furieusement ses étalons+. 23  “Maudissez Méroz, a dit l’ange de Jéhovah,oui, maudissez ses habitants,car ils ne sont pas venus à l’aide de Jéhovah,à l’aide de Jéhovah avec les hommes forts.” 24  La plus bénie des femmes, c’est Jael+,la femme de Hébèr+ le Kénite ;c’est la plus bénie des femmes qui vivent sous les tentes. 25  Sissera lui a demandé de l’eau, elle lui a donné du lait. Dans un splendide bol de banquet, elle lui a offert du lait caillé*+. 26  D’une main elle a saisi le piquet,et de sa main droite le maillet de l’artisan. Elle a frappé Sissera de son maillet, elle lui a écrasé la tête,elle lui a brisé et transpercé les tempes+. 27  Entre ses pieds il s’est écroulé ; il est tombé et il est resté étendu ;entre ses pieds il s’est écroulé et il est tombé ;là où il s’est écroulé, là il est tombé, vaincu. 28  Par la fenêtre, une femme regardait ;la mère de Sissera guettait à travers le treillis de la fenêtre :“Pourquoi son char tarde-​t-​il à venir ? Pourquoi tarde-​t-​il tant, le bruit des sabots de ses chars+ ?” 29  Les plus sages parmi ses nobles dames lui répondaient ;oui, elle aussi se répétait sans cesse : 30  “C’est sans doute qu’ils sont en train de se répartir le butin,une jeune fille*, deux jeunes filles, pour chaque guerrier,un butin d’étoffes teintes pour Sissera, un butin d’étoffes teintes,un vêtement brodé, de l’étoffe teinte, deux vêtements brodéspour le cou des pillards.” 31  Que périssent tous tes ennemis+, ô Jéhovah ! Mais que ceux qui t’aiment soient comme le soleil qui se lève dans sa gloire. » Et le pays vécut dans le calme* pendant 40 ans+.

Notes

P.-ê. en signe de vœu ou de consécration à Dieu.
Ou « je ferai de la musique ».
Ou p.-ê. « tremblé ».
Ou p.-ê. « qui manient les instruments du scribe ».
Ou « il y eut de grandes interrogations du cœur ».
C.-à-d. la selle qu’on met sur le dos d’un âne.
Ou « du pipeau ».
Ou « il y eut de grandes interrogations du cœur ».
Ou « points de débarquement ».
Ou « méprisé son âme ».
Ici, le métal précieux.
Ou « oued ».
Ou « de la crème ».
Litt. « un ventre ».
Ou « paix ».

Notes d'étude

Documents multimédias