Juges 3​:​1-31

3  Voici les nations auxquelles Jéhovah permit de rester dans le pays pour mettre à l’épreuve tous les Israélites qui n’avaient connu aucune des guerres de Canaan+  (c’était afin que les Israélites des générations suivantes sachent ce qu’est la guerre, eux qui n’avaient pas connu de pareilles choses auparavant) :  les cinq seigneurs des Philistins+, tous les Cananéens, ainsi que les Sidoniens+ et les Hivites+ qui habitaient le mont Liban+, entre le mont Baal-Hermon et Lebo-Hamath*+.  Ces nations furent un moyen de mettre les Israélites à l’épreuve, afin de voir s’ils obéiraient aux commandements de Jéhovah, ceux qu’il avait donnés à leurs pères par l’intermédiaire de Moïse+.  Les Israélites vécurent donc parmi les Cananéens+, les Hittites, les Amorites, les Perizites, les Hivites et les Jébuséens.  Les Israélites se mariaient avec les filles de ces nations, et ils donnaient leurs filles aux fils de ces nations, et ils commencèrent à servir leurs dieux+.  Ainsi les Israélites firent ce qui est mal aux yeux de Jéhovah. Ils oublièrent Jéhovah leur Dieu et servirent les Baals+ et les poteaux sacrés*+.  Alors la colère de Jéhovah s’enflamma contre Israël, et il les livra* au roi Koushân-Rishataïm de Mésopotamie*. Les Israélites furent au service de Koushân-Rishataïm pendant huit ans.  Puis les Israélites appelèrent Jéhovah à l’aide+. Alors Jéhovah leur donna un sauveur pour les délivrer+ : Otniel+ fils de Kenaz, le petit frère de Caleb. 10  L’esprit de Jéhovah agit sur lui+, et il devint le juge d’Israël. Quand Otniel partit au combat, Jéhovah lui livra le roi Koushân-Rishataïm de Mésopotamie*, si bien qu’il l’emporta sur Koushân-Rishataïm. 11  Après cela, le pays vécut dans le calme* pendant 40 ans. Puis Otniel fils de Kenaz mourut. 12  Et de nouveau les Israélites commencèrent à faire ce qui est mal aux yeux de Jéhovah+. Alors Jéhovah laissa le roi Églôn de Moab+ l’emporter sur Israël, parce qu’ils faisaient ce qui est mal aux yeux de Jéhovah. 13  De plus, Églôn incita les Ammonites+ et les Amalécites+ à les attaquer. Ces nations attaquèrent Israël et prirent la ville des palmiers*+. 14  Les Israélites furent au service du roi Églôn de Moab pendant 18 ans+. 15  Puis les Israélites appelèrent Jéhovah à l’aide+, et Jéhovah leur donna un sauveur+ : Éhoud+ fils de Guéra, un Benjaminite+ qui était gaucher+. Quelque temps plus tard, les Israélites chargèrent Éhoud d’apporter un tribut* au roi Églôn de Moab. 16  Entre-temps, Éhoud s’était fait une épée à deux tranchants, longue d’une coudée*. Il attacha son épée sur sa cuisse droite, sous son vêtement. 17  Puis il alla présenter le tribut au roi Églôn de Moab. Or Églôn était un homme très gras. 18  Après avoir présenté le tribut, Éhoud repartit avec les gens qui avaient porté le tribut. 19  Mais lui, quand il fut arrivé aux statues sculptées* qui étaient près de Guilgal+, il fit demi-tour et alla dire au roi : « J’ai un message secret pour toi, ô roi ! » Alors le roi dit : « Silence ! » Tous ses assistants se retirèrent donc. 20  Éhoud s’approcha du roi, qui était assis seul dans sa chambre bien fraîche sur le toit. Puis Éhoud dit : « J’ai un message de Dieu pour toi. » Le roi se leva donc de son trône*. 21  Alors Éhoud saisit avec sa main gauche l’épée attachée sur sa cuisse droite et il l’enfonça dans le ventre du roi. 22  La poignée entra dans le ventre après la lame, et la graisse se referma sur la lame ; en effet, Éhoud ne retira pas l’épée du ventre. Et les excréments sortirent. 23  Éhoud quitta les lieux en passant par le porche*, après avoir fermé et verrouillé derrière lui les portes de la chambre sur le toit. 24  Après son départ, les assistants du roi revinrent et virent que les portes de la chambre étaient verrouillées. Alors ils dirent : « Il est sans doute en train de satisfaire un besoin naturel* dans la pièce intérieure bien fraîche. » 25  Ils attendirent donc un bon moment, mais voyant que le roi n’ouvrait toujours pas les portes de la chambre, ils s’inquiétèrent. Alors ils prirent la clé et ouvrirent les portes. Ils découvrirent leur seigneur à terre, mort ! 26  Or, pendant qu’ils perdaient du temps, Éhoud s’était échappé. Il passa près des statues sculptées*+ et il arriva sain et sauf à Séïra. 27  À son arrivée, il sonna du cor+ dans la région montagneuse d’Éphraïm+. Les Israélites descendirent de la région montagneuse avec Éhoud à leur tête. 28  Puis il leur dit : « Suivez-​moi, car Jéhovah vous a livré vos ennemis, les Moabites. » Ils le suivirent donc et réussirent à prendre le contrôle des gués* du Jourdain pour empêcher les Moabites de passer ; ils ne laissèrent personne traverser le fleuve. 29  À ce moment-​là, ils tuèrent environ 10 000 Moabites+, tous des hommes forts et courageux ; pas un seul ne put s’échapper+. 30  À partir de ce jour-​là, les Moabites furent donc soumis au pouvoir des Israélites. Alors le pays vécut dans le calme* pendant 80 ans+. 31  Après Éhoud, il y eut Shamgar+ fils d’Anath, qui tua 600 Philistins+ avec un aiguillon à bœufs+ ; lui aussi sauva Israël.

Notes

Ou « l’entrée d’Hamath ».
Litt. « vendit ».
Litt. « Aram-Naaraïm ».
Litt. « Aram ».
Ou « paix ».
C.-à-d. Jéricho.
P.-ê. une coudée courte (env. 38 cm). Voir app. B14.
Ou p.-ê. « carrières ».
Ou « siège ».
Ou p.-ê. « trou d’aération ».
Litt. « de se couvrir les pieds ».
Ou p.-ê. « carrières ».
Ou « paix ».

Notes d'étude

Documents multimédias