Job 23​:​1-17

23  Job répondit :   « Aujourd’hui encore, je me plaindrai obstinément*+ ;ma force est épuisée à cause de mes soupirs.   Si seulement je savais où trouver Dieu+ ! J’irais au lieu où il demeure+.   Je porterais mon affaire devant luiet je remplirais ma bouche d’arguments ;   je découvrirais ce qu’il me répondraitet je prêterais attention à ce qu’il me dirait.   Emploierait-​il sa grande puissance pour me combattre ? Non, il écouterait sûrement ce que j’ai à dire+.   Là, l’homme droit pourrait s’expliquer avec lui,et je serais acquitté par mon Juge une fois pour toutes.   Mais si je vais à l’est, il n’y est pas ;je reviens, et je ne le trouve pas.   Quand il agit à gauche, je ne le vois pas ;puis il tourne à droite, mais je ne le vois toujours pas. 10  Pourtant, il connaît le chemin que j’ai pris+. Une fois qu’il m’aura mis à l’épreuve, je serai comme de l’or pur+. 11  Mes pieds ont suivi ses pas de près ;je suis resté sur son chemin, je n’en ai pas dévié+. 12  Je ne me suis pas écarté du commandement de ses lèvres. J’ai conservé ses paroles avec plus de soin+ qu’on en attendait de moi*. 13  Quand il est décidé, qui peut s’opposer à lui+ ? Quand il veut faire quelque chose, il le fait+. 14  Car il réalisera complètement ce qui a été décidé* pour moi,et il a beaucoup de choses semblables en réserve. 15  Voilà pourquoi il fait naître de l’inquiétude en moi ;quand je pense à lui, ma crainte augmente. 16  Dieu m’a rendu craintif,et le Tout-Puissant m’a effrayé. 17  Mais je n’ai pas encore été réduit au silence par les ténèbresni par l’obscurité qui m’a couvert le visage.

Notes

Ou « ma plainte est rebelle ».
Ou « que ce qui était décrété pour moi ».
Ou « décrété ».

Notes d'étude

Documents multimédias