Lettre aux Galates 3​:​1-29

3  Ô Galates insensés ! Qui vous a soumis à cette influence mauvaise+, vous devant qui Jésus Christ a été clairement dépeint comme cloué au poteau+ ?  Je n’ai qu’une question à vous poser* : avez-​vous reçu l’esprit parce que vous avez accompli les œuvres de la loi, ou bien parce que vous avez eu foi dans ce que vous avez entendu+ ?  Êtes-​vous si insensés ? Après avoir commencé en vous laissant guider par l’esprit*, finissez-​vous en vous laissant guider par la chair*+ ?  Avez-​vous subi tant de souffrances pour rien ? Si encore c’était pour rien !  Donc, celui qui vous fournit l’esprit et qui réalise des œuvres de puissance*+ parmi vous, le fait-​il en raison des œuvres de la loi que vous accomplissez, ou bien en raison de votre foi dans ce que vous avez entendu ?  C’est comme pour Abraham : il « eut foi en Jéhovah*, et cela fut porté à son compte comme justice+ ».  Vous savez bien que ce sont ceux qui sont attachés à la foi qui sont fils d’Abraham+.  Or le passage des Écritures, voyant que Dieu déclarerait les gens des nations justes sur la base de la foi, a annoncé d’avance la bonne nouvelle à Abraham, en disant : « Par ton moyen toutes les nations seront bénies+. »  Ceux qui sont attachés à la foi sont donc en train d’être bénis avec Abraham, qui a eu foi+. 10  Tous ceux qui dépendent des œuvres de la loi sont sous une malédiction, car il est écrit : « Maudit est tout homme qui ne persévère pas dans toutes les choses écrites dans le rouleau de la Loi, qui ne les pratique pas+. » 11  De plus, il est évident que personne n’est déclaré juste devant Dieu par la loi+, puisque « le juste vivra en raison de la foi+ ». 12  Or la Loi ne repose pas sur la foi. Elle dit plutôt : « Celui qui pratique ces choses vivra grâce à elles+. » 13  Christ nous a rachetés+, nous libérant+ ainsi de la malédiction de la Loi en devenant malédiction à notre place ; il est écrit en effet : « Maudit est tout homme pendu à un poteau+. » 14  Cela a eu lieu afin que la bénédiction d’Abraham vienne sur les nations par le moyen de Christ Jésus+ et que, grâce à notre foi, nous recevions l’esprit promis+. 15  Frères, je parle en utilisant un exemple purement humain : une fois qu’une alliance a été validée, même si c’est par un homme, personne ne l’annule ou n’y fait des ajouts. 16  Or les promesses ont été dites à l’adresse d’Abraham et de sa descendance*+. Il n’est pas dit « et à tes descendants* », dans le sens de beaucoup, mais « et à ta descendance* », dans le sens d’un seul descendant, qui est Christ+. 17  De plus, je dis ceci : la Loi, qui a paru 430 ans plus tard+, n’annule pas l’alliance que Dieu avait validée et n’abolit donc pas la promesse. 18  Si l’héritage s’obtient par la loi, il ne s’obtient plus grâce à une promesse ; pourtant, c’est par le moyen d’une promesse que Dieu l’a donné volontiers à Abraham+. 19  Alors, pourquoi la Loi ? Elle a été ajoutée pour mettre en évidence les transgressions+, jusqu’à ce qu’arrive la descendance*+ à qui la promesse avait été faite ; et elle a été transmise par l’intermédiaire d’anges+, par la main d’un médiateur+. 20  Or il n’y a pas de médiateur lorsqu’il n’y a qu’une seule personne concernée, et Dieu n’est qu’un seul. 21  La Loi est-​elle donc contre les promesses de Dieu ? Absolument pas ! Car si une loi pouvant procurer la vie avait été donnée, il aurait réellement été possible d’être considéré comme juste par le moyen de la loi. 22  Mais l’Écriture a soumis toutes choses à la garde du péché, pour que la promesse provenant de la foi en Jésus Christ soit donnée à ceux qui exercent la foi. 23  Cependant, avant qu’arrive la foi, nous étions gardés sous la Loi, confiés à sa garde, attendant la foi qui allait être révélée+. 24  La Loi est donc devenue notre précepteur* menant à Christ+, pour que nous soyons déclarés justes grâce à la foi+. 25  Mais maintenant que la foi est arrivée+, nous ne sommes plus sous un précepteur*+. 26  En fait, par le moyen de votre foi en Christ Jésus+, vous êtes tous fils de Dieu+. 27  Car vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ+. 28  Il n’y a ni Juif ni Grec+, il n’y a ni esclave ni homme libre+, il n’y a ni homme ni femme+, car vous êtes tous un en union avec Christ Jésus+. 29  De plus, puisque vous appartenez à Christ, vous êtes vraiment la descendance* d’Abraham+, héritiers+ par rapport à une promesse+.

Notes

Ou « ne veux apprendre que cela de vous ».
Litt. « commencé par l’esprit ».
Litt. « êtes-​vous en train d’être rendus complets dans la chair ».
Ou « des miracles ».
Litt. « semence ».
Litt. « semences ».
Litt. « semence ».
Litt. « semence ».
Ou « gardien ». Le précepteur accompagnait et protégeait les enfants.
Ou « gardien ». Le précepteur accompagnait et protégeait les enfants.
Litt. « semence ».

Notes d'étude

Documents multimédias