Exode 18​:​1-27

18  Jéthro, le prêtre de Madian, le beau-père de Moïse+, apprit tout ce que Dieu avait fait pour Moïse et pour son peuple Israël : comment Jéhovah avait fait sortir Israël d’Égypte+.  Jéthro, le beau-père de Moïse, avait accueilli chez lui Séphora, la femme de Moïse — quand elle lui avait été renvoyée —,  ainsi que ses deux fils+. Un des fils s’appelait Guershom*+, car Moïse avait dit : « Je suis devenu un résident étranger dans un pays étranger. »  L’autre s’appelait Éliézèr*, car Moïse avait dit : « Le Dieu de mon père est mon aide, lui qui m’a sauvé de l’épée de Pharaon+. »  Alors Jéthro, le beau-père de Moïse, vint vers lui avec ses fils et sa femme dans le désert où il campait, à la montagne du vrai Dieu+.  Puis il fit dire à Moïse : « Moi, ton beau-père, Jéthro+, je viens vers toi avec ta femme et ses deux fils. »  Aussitôt Moïse sortit à la rencontre de son beau-père. Il s’inclina devant lui puis l’embrassa. Après s’être demandé l’un à l’autre comment ils allaient, ils entrèrent dans la tente.  Moïse raconta à son beau-père tout ce que Jéhovah avait fait à Pharaon et à l’Égypte à cause d’Israël+, toutes les difficultés qui leur étaient arrivées en chemin+, et comment Jéhovah les avait délivrés.  Jéthro se réjouit de tout le bien que Jéhovah avait fait à Israël en le délivrant de l’Égypte*. 10  Puis Jéthro dit : « Loué soit Jéhovah, qui vous a délivrés de l’Égypte et de Pharaon, et qui a délivré le peuple de la domination de l’Égypte. 11  À présent, je sais que Jéhovah est plus grand que tous les autres dieux+, en raison de ce qu’il a fait à ceux qui se sont montrés arrogants envers son peuple. » 12  Alors Jéthro, le beau-père de Moïse, amena un holocauste et des sacrifices pour Dieu. Et Aaron et tous les anciens d’Israël vinrent prendre un repas avec le beau-père de Moïse devant le vrai Dieu. 13  Le lendemain, Moïse s’assit comme d’habitude pour juger les affaires du peuple, et le peuple se tint devant Moïse depuis le matin jusqu’au soir. 14  Quand le beau-père de Moïse vit tout ce qu’il faisait pour le peuple, il dit : « Pourquoi t’y prends-​tu ainsi ? Pourquoi sièges-​tu seul alors que tout le peuple se tient devant toi depuis le matin jusqu’au soir ? » 15  Moïse répondit à son beau-père : « C’est parce que le peuple n’arrête pas de venir me voir pour interroger Dieu. 16  Quand un cas se présente, on me le soumet. Je dois juger entre les personnes et je fais connaître les décisions du vrai Dieu et ses lois+. » 17  Le beau-père de Moïse lui dit : « Ta façon de faire n’est pas bonne. 18  Tu vas vraiment t’épuiser, toi ainsi que ce peuple qui est avec toi, car cette tâche est trop lourde pour toi et tu ne peux pas l’accomplir tout seul. 19  À présent, écoute-​moi. Je vais te donner un conseil, et Dieu sera avec toi+ : Toi, représente le peuple devant le vrai Dieu+ et porte les affaires devant le vrai Dieu+. 20  Explique-​leur les décisions et les lois+, et fais-​leur connaître le chemin où ils doivent marcher et les obligations qu’ils doivent assumer. 21  Mais choisis parmi le peuple des hommes capables+, qui craignent Dieu, des hommes dignes de confiance, qui détestent le gain malhonnête+, et établis-​les comme chefs de mille*, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix+. 22  Ils devront rendre la justice quand un cas se présentera* : ils te présenteront tous les cas difficiles+, mais ils s’occuperont de tous les cas mineurs. Simplifie-​toi la tâche en les laissant porter la charge avec toi+. 23  Si tu fais cela — et Dieu te l’ordonne —, tu pourras tenir bon et tout le monde rentrera chez soi satisfait. » 24  Aussitôt Moïse écouta son beau-père et fit tout ce qu’il avait dit. 25  Moïse choisit des hommes capables dans tout Israël et les établit comme chefs sur le peuple : chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix. 26  Ils rendaient donc la justice quand un cas se présentait. Ils soumettaient à Moïse les cas difficiles+, mais ils jugeaient tous les cas mineurs. 27  Après cela, Moïse reconduisit son beau-père+ et celui-ci s’en alla dans son pays.

Notes

Signifie « un résident étranger en ce lieu ».
Signifie « mon Dieu est quelqu’un qui aide ».
Litt. « de la main de l’Égypte ».
Voir lexique (Chef de mille).
Litt. « à tout moment ».

Notes d'étude

Documents multimédias