Esdras 4​:​1-24

4  Quand les ennemis de Juda et de Benjamin+ apprirent que les exilés rapatriés+ construisaient un temple à Jéhovah le Dieu d’Israël,  ils allèrent aussitôt voir Zorobabel et les chefs de groupe de familles, et ils leur dirent : « Laissez-​nous construire avec vous. En effet, comme vous, nous adorons* votre Dieu+ et nous lui offrons des sacrifices depuis le règne du roi Assarhaddon+ d’Assyrie, qui nous a fait venir ici+. »  Mais Zorobabel, Jéshoua et le reste des chefs des groupes de familles d’Israël leur répondirent : « Il n’est pas question que vous construisiez avec nous une maison à notre Dieu+. C’est nous seuls qui la construirons pour Jéhovah le Dieu d’Israël, comme nous l’a ordonné le roi Cyrus, roi de Perse+. »  Alors les gens du pays cherchèrent constamment à décourager* les Juifs et à leur faire peur pour qu’ils arrêtent de construire+.  Ils soudoyèrent des conseillers du roi pour faire échouer les projets des Juifs+ durant tout le règne du roi Cyrus de Perse jusqu’au règne du roi Darius+ de Perse.  Au début du règne d’Assuérus, ils écrivirent une lettre d’accusation contre les habitants de Juda et de Jérusalem.  Et pendant le règne du roi Artaxerxès de Perse, Bishlam, Mithridate, Tabéel et le reste de ses collègues écrivirent au roi Artaxerxès. Ils traduisirent la lettre en araméen+ et l’écrivirent en caractères araméens*.  * Rehoum, un des fonctionnaires en chef du gouvernement, ainsi que le scribe Shimshaï écrivirent au roi Artaxerxès une lettre accusant les habitants de Jérusalem en ces termes :  (La lettre venait de Rehoum, le fonctionnaire en chef du gouvernement, du scribe Shimshaï et du reste de leurs collègues, des juges et des préfets, des secrétaires, des gens d’Érek+, des Babyloniens, des habitants de Suse+, c’est-à-dire les Élamites+, 10  et du reste des nations que le grand et honorable Assurbanipal* avait emmenées en exil et installées dans les villes de la Samarie+, et des autres habitants de la région de l’Au-Delà-du-Fleuve*. Et maintenant, 11  voici une copie de la lettre qu’ils lui envoyèrent.) « Au roi Artaxerxès, de la part de tes serviteurs, les hommes de la région de l’Au-Delà-du-Fleuve : Et maintenant, 12  que le roi sache que les Juifs qui sont partis de chez toi sont arrivés chez nous, à Jérusalem. Ils sont en train de reconstruire la ville rebelle et méchante ; ils en achèvent les murailles+ et en réparent les fondations. 13  Maintenant, que le roi sache que, si cette ville est reconstruite et si ses murailles sont achevées, ils ne paieront ni impôt, ni tribut+, ni droit de passage, et les finances des rois subiront des pertes. 14  Étant donné que nous recevons notre salaire* du palais et qu’il nous paraît anormal que l’on nuise aux intérêts du roi, nous avons tenu à envoyer cette lettre au roi pour le mettre au courant de la situation, 15  pour qu’on fasse des recherches dans le livre de l’histoire de tes ancêtres+. Dans ce livre, tu trouveras des informations et tu découvriras que cette ville est une ville rebelle, une ville qui cause du tort aux rois et aux provinces*, et où il s’est trouvé depuis les temps anciens des hommes qui provoquaient des révoltes. Voilà pourquoi cette ville a été détruite+. 16  Nous faisons savoir au roi que, si cette ville est reconstruite et si ses murailles sont achevées, alors tu n’auras plus aucun pouvoir* sur la région de l’Au-Delà-du-Fleuve+. » 17  Voici la réponse que le roi envoya à Rehoum, le fonctionnaire en chef du gouvernement, au scribe Shimshaï, au reste de leurs collègues qui habitaient à Samarie et aux autres habitants de la région de l’Au-Delà-du-Fleuve : « Salutations ! Maintenant donc, sachez que 18  le document officiel que vous nous avez envoyé a été lu de façon claire* devant moi. 19  Sur mon ordre, on a fait des recherches et on a découvert que, depuis très longtemps, il y a eu dans cette ville des soulèvements contre des rois, et que des rébellions et des révoltes y ont éclaté+. 20  Jérusalem était au pouvoir de rois puissants qui gouvernaient toute la région de l’Au-Delà-du-Fleuve, et on payait à ces rois impôt, tribut et droit de passage. 21  Maintenant donc, donnez l’ordre de faire arrêter le travail, afin que la ville ne soit pas reconstruite tant que moi, je n’en aurai pas donné l’ordre. 22  Et veillez à agir sans faute dans ce sens, afin qu’on arrête de nuire aux intérêts du roi+. » 23  La copie du document officiel du roi Artaxerxès fut lue devant Rehoum, le scribe Shimshaï et leurs collègues. Alors ils se dépêchèrent d’aller à Jérusalem voir les Juifs et ils usèrent de la force pour leur faire arrêter le travail. 24  C’est alors que furent interrompus les travaux du temple de Dieu, qui était à Jérusalem ; et le chantier fut à l’arrêt jusqu’à la deuxième année du règne du roi Darius de Perse+.

Notes

Litt. « recherchons ».
Litt. « affaiblissaient les mains des ».
Ou p.-ê. « la lettre fut écrite en araméen, puis traduite ».
De Esd 4:8 à 6:18, le texte original est en araméen.
En araméen Asnapar.
Ou « de la Transeuphratène », ou « de l’Outre-Fleuve », le fleuve désignant ici l’Euphrate.
Litt. « mangeons le sel ».
Ou « districts administratifs ».
Litt. « aucune part ».
Ou p.-ê. « traduit et lu ».

Notes d'étude

Documents multimédias