Chant de Salomon (Cantique des cantiques) 1​:​1-17

1  Le plus beau des chants*, qui est de Salomon+ :   « Offre-​moi les baisers de ta bouche,car tes marques de tendresse sont meilleures que le vin+.   Le parfum de tes huiles est agréable+. Ton nom est comme une huile odorante que l’on répand+. C’est pour cela que les jeunes filles t’aiment.   Emmène-​moi*, courons ! Car le roi m’a fait entrer dans ses appartements ! Soyons joyeux, réjouissons-​nous ensemble. Célébrons* tes marques de tendresse plus que le vin. Elles* ont raison de t’aimer.   J’ai le teint hâlé*, mais je suis jolie, ô filles de Jérusalem,comme les tentes de Kédar+, comme les toiles des tentes+ de Salomon.   Ne me dévisagez pas parce que je suis basanée,parce que le soleil a arrêté son regard sur moi. Les fils de ma mère se sont mis en colère contre moi ;ils m’ont envoyée surveiller les vignes,mais ma vigne à moi, je ne l’ai pas surveillée.   Dis-​moi, ô toi que j’aime tant,où tu conduis ton troupeau+,où tu le fais coucher à midi. Pourquoi devrais-​je être comme une femme drapée d’un voile*au milieu des troupeaux de tes amis ? »   « Si tu ne le sais pas, ô toi, la plus belle des femmes,suis les traces du troupeauet conduis tes chevreaux près des tentes des bergers. »   « Toi que j’aime, tu as aussi belle allurequ’une de ces juments* attelées aux chars de Pharaon+. 10  Tes joues s’embellissent de bijoux* ;ton cou, de rangées de perles. 11  Nous te ferons des bijoux* en oravec des points d’argent. » 12  « Pendant que le roi est assis à sa table ronde,mon parfum*+ répand sa senteur. 13  Mon bien-aimé est pour moi comme l’odorant sachet de myrrhe*+que je porte la nuit entre mes seins. 14  Mon bien-aimé est pour moi comme une grappe de henné+parmi les vignes d’Èn-Guédi+. » 15  « Que tu es belle, ma chérie ! Que tu es belle ! Tes yeux sont pareils à ceux d’une colombe+. » 16  « Que tu es beau et charmant, mon bien-aimé+ ! Le feuillage est notre lit, 17  les cèdres sont les poutres de notre maison* ;les genévriers, son plafond.

Notes

Ou « le chant des chants ».
Litt. « entraîne-​moi après toi ».
Ou « racontons ».
C.-à-d. les jeunes filles.
Litt. « je suis noire ».
Ou « voile de deuil ».
Ou « que ma jument ».
Ou p.-ê. « sont jolies entre les tresses de cheveux ».
Ou « cercles ».
Litt. « nard ».
Ou « magnifique maison ».

Notes d'étude

Documents multimédias