Néhémie 13​:​1-31

13  En ce temps-​là, le livre de Moïse a été lu au peuple+, et on a découvert qu’il y était écrit que jamais un Ammonite ou un Moabite+ ne devait être admis dans l’assemblée* du vrai Dieu+.  En effet, les Ammonites et les Moabites n’étaient pas allés à la rencontre des Israélites avec du pain et de l’eau. Au contraire, ils avaient payé Balaam pour qu’il les maudisse+, mais notre Dieu avait changé la malédiction en bénédiction+.  Dès que le peuple a entendu la Loi, il s’est mis à séparer d’Israël tous ceux qui étaient d’origine étrangère*+.  Or, avant cela, le prêtre chargé des salles de stockage* du temple* de notre Dieu+ était Éliashib+, un parent de Tobia+.  Il avait mis à la disposition de Tobia une grande salle de stockage, où auparavant on mettait l’offrande de céréales, l’oliban*, les ustensiles, et le dixième* des céréales, du vin nouveau et de l’huile+, ce à quoi ont droit les Lévites+, les chanteurs et les portiers, ainsi que la contribution pour les prêtres+.  Pendant tout ce temps, je n’étais pas à Jérusalem, car je m’étais rendu auprès du roi Artaxerxès+ de Babylone dans la 32année de son règne+. Quelque temps plus tard, je lui ai demandé l’autorisation de m’absenter.  Puis je suis venu à Jérusalem et j’ai découvert qu’Éliashib+ avait commis un acte grave : il avait mis à la disposition de Tobia+ une salle de stockage dans la cour du temple du vrai Dieu.  J’ai été très contrarié et j’ai jeté tout le mobilier de Tobia hors de la salle de stockage.  Après cela j’ai ordonné que l’on purifie les salles de stockage. Ensuite j’y ai remis les ustensiles du temple du vrai Dieu+ ainsi que l’offrande de céréales et l’oliban+. 10  J’ai aussi appris que les Lévites n’avaient pas reçu les portions+ qui leur étaient destinées+. C’est pourquoi les Lévites et les chanteurs qui effectuaient le service étaient partis travailler chacun dans son champ+. 11  J’ai donc réprimandé les magistrats+, en disant : « Pourquoi la maison du vrai Dieu a-​t-​elle été négligée+ ? » Ensuite j’ai convoqué ceux qui étaient partis et je leur ai ordonné de reprendre leurs postes. 12  Et tous les habitants de Juda sont venus déposer le dixième+ des céréales, du vin nouveau et de l’huile dans les salles de stockage+. 13  Puis j’ai nommé responsables des salles de stockage le prêtre Shélémia, le scribe* Zadok et Pedaya, qui faisait partie des Lévites. Hanân fils de Zakour, lui-​même fils de Matania, était leur assistant. En effet, ces hommes étaient considérés comme dignes de confiance. Ce sont eux qui ont été chargés de faire la distribution à leurs frères. 14  « Souviens-​toi de moi+ pour cela, ô mon Dieu, et n’efface pas de ta mémoire l’amour fidèle que j’ai manifesté pour ta maison et pour les services qu’on y effectue*+ ! » 15  À cette même époque, j’ai vu qu’il y avait en Juda des gens qui foulaient le raisin dans les pressoirs le jour du sabbat+. D’autres mettaient des céréales en tas et les chargeaient sur des ânes, ou faisaient entrer dans Jérusalem du vin, des raisins, des figues et toutes sortes de charges, le jour du sabbat+. Alors je leur ai recommandé fermement de ne pas vendre de nourriture ce jour-​là*. 16  Les Tyriens qui habitaient dans la ville apportaient du poisson et toutes sortes de marchandises, et ils les vendaient aux Judéens à Jérusalem le jour du sabbat+. 17  J’ai donc réprimandé les nobles de Juda, en disant : « Vous rendez-vous compte de la gravité de vos actes ? Vous ne respectez même pas le jour du sabbat ! 18  N’est-​ce pas parce que vos ancêtres ont agi ainsi que notre Dieu a fait venir tout ce malheur sur nous et sur cette ville ? Parce que vous ne respectez pas le sabbat+, la colère de Dieu contre Israël va devenir encore plus ardente. » 19  Voilà pourquoi, dès que le jour a commencé à baisser à Jérusalem, avant le sabbat, j’ai ordonné qu’on ferme les battants des portes et qu’on ne les rouvre pas avant la fin du sabbat. J’ai aussi placé quelques-uns de mes assistants aux portes pour que personne ne fasse entrer de charges dans la ville le jour du sabbat. 20  Les commerçants et les vendeurs de toutes sortes de marchandises ont donc passé la nuit hors de Jérusalem une ou deux fois. 21  Alors je les ai mis en garde en leur disant : « Pourquoi passez-​vous la nuit devant la muraille ? Si vous recommencez, je vous chasserai par la force. » Et depuis, ils ne sont plus venus le sabbat. 22  Puis j’ai demandé aux Lévites de se purifier régulièrement et de venir garder les portes pour que le jour du sabbat reste saint+. « De cela aussi, souviens-​toi en ma faveur, ô mon Dieu, et aie pitié de moi dans ton immense amour fidèle+ ! » 23  À cette même époque, j’ai aussi vu des Juifs qui s’étaient mariés* avec des femmes asdodiennes+, ammonites ou moabites+. 24  La moitié de leurs enfants parlait l’asdodien et l’autre moitié parlait les langues des différents peuples, mais aucun ne savait parler la langue des Juifs. 25  Alors j’ai réprimandé ces hommes et je les ai maudits ; j’en ai frappé quelques-uns+ et leur ai arraché les cheveux, et je les ai fait jurer par Dieu, en disant : « Vous ne devez pas donner vos filles à leurs fils, et vous ne devez accepter aucune de leurs filles pour vos fils ou pour vous-​mêmes+. 26  N’est-​ce pas à cause de femmes étrangères que le roi Salomon d’Israël a péché ? Parmi les nombreuses nations il n’y avait pas un roi comme lui+, et il était aimé de son Dieu+, si bien que Dieu l’a fait roi sur tout Israël. Pourtant, même lui, les femmes étrangères l’ont fait pécher+. 27  N’est-​ce pas scandaleux de votre part d’agir aussi mal et de vous montrer infidèles envers notre Dieu en vous mariant avec des femmes étrangères+ ? » 28  Un des fils de Joyada+ fils du grand prêtre Éliashib+ était devenu le gendre de Sânbalath+ le Horonite. Je l’ai donc chassé loin de moi. 29  « Souviens-​toi d’eux, ô mon Dieu, car ils ont profané la prêtrise, et l’alliance de la prêtrise+ et des Lévites+ ! » 30  Je les ai aussi purifiés de toute souillure venant des peuples étrangers, puis j’ai attribué des fonctions aux prêtres et aux Lévites, pour que chacun effectue son service+. 31  Et j’ai pris des dispositions pour la fourniture du bois+ aux moments fixés, et pour les premiers produits des récoltes. « Souviens-​toi de moi et bénis-​moi*, ô mon Dieu+ ! »

Notes

Ou « congrégation ».
Ou « métis ».
Ou « salles à manger ».
Litt. « maison ».
Ou « la dîme ».
Ou « copiste ».
Ou « pour sa gestion ».
Ou p.-ê. « ce jour-​là, je leur ai fait comprendre qu’ils ne devaient pas vendre de nourriture ».
Ou « avaient installé chez eux ».
Ou « souviens-​toi de moi pour le bien ».

Notes d'étude

Documents multimédias