Lévitique 13​:​1-59

13  Jéhovah continua de parler à Moïse et à Aaron. Il leur dit :  « Si un homme présente sur la peau* un gonflement, une dartre ou une tache et que cela risque de devenir la lèpre*+ sur sa peau, on devra l’amener à Aaron, le prêtre, ou à l’un de ses fils, les prêtres+.  Le prêtre examinera la lésion de la peau. Si, à l’endroit de la lésion, les poils ont blanchi et que la lésion paraisse plus profonde que la peau, c’est la lèpre. Le prêtre examinera la lésion et déclarera l’homme impur.  Mais si la tache de la peau est blanche, qu’elle ne paraisse pas plus profonde que la peau, et que les poils n’aient pas blanchi, le prêtre mettra l’homme en quarantaine pendant sept jours+.  Le septième jour, le prêtre l’examinera : s’il voit que la lésion n’a pas évolué et ne s’est pas étendue sur la peau, il le mettra en quarantaine pendant sept autres jours.  « Le septième jour, le prêtre le réexaminera : si la lésion a pâli et ne s’est pas étendue dans la peau, le prêtre le déclarera pur+. C’était seulement une dartre. L’homme lavera ses vêtements et sera pur.  Mais si la dartre* s’est vraiment étendue sur la peau après qu’il a paru devant le prêtre pour que sa purification soit reconnue, il paraîtra de nouveau* devant le prêtre.  Le prêtre examinera la dartre : si elle s’est étendue dans la peau, le prêtre le déclarera impur. C’est la lèpre+.  « Si la lèpre apparaît chez un homme, on devra l’amener au prêtre, 10  et le prêtre l’examinera+ : s’il y a un gonflement blanc sur la peau, qu’il ait fait blanchir les poils et qu’il y ait une plaie à vif+ à l’endroit du gonflement, 11  c’est une lèpre chronique sur sa peau ; le prêtre le déclarera impur. Il ne le mettra pas en quarantaine+, car il est impur. 12  Mais si la lèpre fait éruption sur toute la peau et recouvre l’homme de la tête aux pieds, d’après ce que le prêtre peut voir, 13  et qu’en examinant l’homme, le prêtre voie que la lèpre a recouvert toute sa peau, il le déclarera pur*. Comme elle est devenue entièrement blanche, il est pur. 14  Mais dans le cas où une plaie à vif apparaît dans la peau, il sera impur. 15  Quand le prêtre verra la plaie à vif, il déclarera l’homme impur+. La plaie à vif est impure. C’est la lèpre+. 16  Mais si la plaie à vif redevient blanche, il viendra vers le prêtre. 17  Le prêtre examinera l’homme+ : si la lésion a blanchi, le prêtre le déclarera pur. Il est pur. 18  « Si un homme présente un furoncle sur la peau et qu’il guérisse, 19  mais qu’à l’endroit du furoncle apparaisse un gonflement blanc ou une tache d’un blanc rougeâtre, il devra se montrer au prêtre. 20  Le prêtre examinera la tache+ : si elle paraît plus profonde que la peau et que les poils aient blanchi, le prêtre déclarera l’homme impur. C’est la lèpre qui a fait éruption dans le furoncle. 21  Mais si le prêtre l’examine et voit qu’elle ne contient pas de poils blancs, qu’elle n’est pas plus profonde que la peau et qu’elle est devenue pâle, le prêtre mettra l’homme en quarantaine pendant sept jours+. 22  Et si elle s’est visiblement étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur. C’est la lèpre. 23  Mais si la tache reste stationnaire, si elle ne s’est pas étendue, c’est seulement l’inflammation due au furoncle ; le prêtre le déclarera pur+. 24  « Ou bien si quelqu’un a une cicatrice due au feu et que la chair à vif de la cicatrice devienne une tache blanc rougeâtre ou blanche, 25  le prêtre l’examinera : si les poils dans la tache ont blanchi et que la tache paraisse plus profonde que la peau, c’est la lèpre qui a fait éruption dans la cicatrice, et le prêtre déclarera l’homme impur. C’est la lèpre. 26  Mais si le prêtre examine la tache et voit qu’elle ne contient pas de poils blancs, qu’elle n’est pas plus profonde que la peau et qu’elle est pâle, le prêtre mettra l’homme en quarantaine pendant sept jours+. 27  Le prêtre examinera l’homme le septième jour et, si la tache s’est clairement étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur. C’est la lèpre. 28  Mais si la tache est restée stationnaire, ne s’est pas étendue sur la peau, et si elle est pâle, ce n’est qu’un gonflement de la cicatrice ; le prêtre le déclarera pur, car c’est une inflammation de la cicatrice. 29  « Si un homme ou une femme présente une lésion à la tête ou au menton, 30  le prêtre examinera la lésion+ : si elle paraît plus profonde que la peau et que les poils soient jaunes et rares, le prêtre déclarera la personne impure. C’est une lésion du cuir chevelu ou du visage. C’est la lèpre de la tête ou du menton. 31  Mais si le prêtre voit que la lésion ne paraît pas plus profonde que la peau et ne contient pas de poils noirs, le prêtre devra mettre la personne en quarantaine pendant sept jours+. 32  Le prêtre examinera la lésion le septième jour : si la lésion ne s’est pas étendue, qu’aucun poil jaune n’y soit apparu et qu’elle ne paraisse pas plus profonde que la peau, 33  la personne devra se faire raser, mais elle ne se fera pas raser à l’endroit de la lésion. Puis le prêtre la mettra en quarantaine pendant sept jours. 34  « Le septième jour, le prêtre réexaminera la lésion : si la lésion du cuir chevelu ou du visage ne s’est pas étendue sur la peau et ne paraît pas plus profonde que la peau, le prêtre déclarera l’homme pur ; celui-ci lavera ses vêtements et il sera pur. 35  Cependant, si la lésion s’étend visiblement sur la peau après la purification de l’homme, 36  le prêtre examinera l’homme, et si la lésion s’est étendue sur la peau, le prêtre n’aura pas à rechercher les poils jaunes. Cet homme est impur. 37  Mais si l’examen révèle que la lésion ne s’étend pas et que des poils noirs y ont poussé, la lésion est guérie. Il est pur, et le prêtre le déclarera pur+. 38  « Si un homme ou une femme présente des taches sur la peau* et que ces taches soient blanches, 39  le prêtre les examinera+ : si les taches de la peau sont d’un blanc pâle, c’est une éruption sans gravité qui est apparue sur la peau. La personne est pure. 40  « Si un homme perd ses cheveux et devient chauve, il est pur. 41  S’il perd ses cheveux sur le devant de la tête et devient chauve à cet endroit, il est pur. 42  Mais si une plaie d’un blanc rougeâtre apparaît sur la partie chauve de son crâne ou sur son front, c’est la lèpre qui fait éruption sur son crâne ou sur son front. 43  Le prêtre examinera l’homme : si le gonflement dû à la lésion est d’un blanc rougeâtre sur la partie chauve du sommet de sa tête ou sur son front et qu’il ressemble à la lèpre sur sa peau, 44  il est lépreux. Il est impur, et le prêtre le déclarera impur à cause de la lèpre sur sa tête. 45  Quant au lépreux, il faudra que ses vêtements soient déchirés et que ses cheveux soient négligés ; il faudra qu’il se couvre la moustache et crie : “Impur, impur !” 46  Il sera impur tant qu’il aura la maladie. Comme il est impur, il vivra à l’écart. Il habitera hors du camp+. 47  « Si la lèpre* contamine un vêtement, que ce soit un vêtement en laine ou en lin, 48  que ce soit dans la chaîne ou dans la trame du lin ou de la laine, ou encore une peau ou tout ouvrage en peau, 49  si la tache vert-jaune ou rougeâtre due à la maladie contamine le vêtement, une peau, la chaîne, la trame ou tout objet en peau, c’est une contamination par la lèpre ; on devra la montrer au prêtre. 50  Le prêtre examinera la tache et il devra mettre l’objet contaminé en quarantaine pendant sept jours+. 51  Si, en examinant la tache le septième jour, il voit qu’elle s’est étendue sur le vêtement, dans la chaîne, dans la trame ou dans la peau (quel que soit l’usage que l’on fait de la peau), la tache est due à une lèpre maligne, et l’objet est impur+. 52  Il devra brûler le vêtement, ou la chaîne ou la trame dans la laine ou dans le lin, ou tout objet en peau sur lequel la tache est apparue, car c’est une lèpre maligne. Ce sera détruit par le feu. 53  « Mais si le prêtre examine la tache et qu’elle ne se soit pas étendue sur le vêtement, ou dans la chaîne ou la trame, ou sur l’objet en peau quel qu’il soit, 54  le prêtre ordonnera qu’on lave l’objet contaminé, et il le mettra en quarantaine pendant sept autres jours. 55  Le prêtre examinera l’objet contaminé après qu’il aura été lavé : si la tache n’a pas changé d’aspect, même si elle ne s’est pas étendue, l’objet est impur. Tu le détruiras par le feu, parce qu’il a été rongé, soit par-dessous, soit par-dessus. 56  « Mais si le prêtre examine la tache et qu’elle soit pâle après qu’on l’a lavée, il l’arrachera du vêtement, ou de la peau, ou de la chaîne, ou de la trame. 57  Mais si elle apparaît encore à un autre endroit du vêtement, ou dans la chaîne, ou dans la trame, ou sur tout objet en peau, c’est qu’elle s’étend ; tu détruiras par le feu tout objet contaminé+. 58  Le vêtement, la chaîne, la trame ou tout objet en peau que tu auras lavé et dont la tache aura disparu devra être lavé une deuxième fois ; et il sera pur. 59  « Telle est la loi sur la lèpre dans un vêtement en laine ou en lin, ou dans la chaîne ou dans la trame, ou sur tout objet en peau, pour le déclarer pur ou impur. »

Notes

Litt. « dans la peau de sa chair ».
Ou « la lésion ».
Ou « une deuxième fois ».
Ou « non contagieux ».
Litt. « dans la peau de leur chair ».

Notes d'étude

Documents multimédias