Isaïe 38​:​1-22

38  À cette époque-​là, Ézéchias tomba malade. Alors qu’il était sur le point de mourir+, le prophète Isaïe+ fils d’Amoz alla le voir et lui dit : « Voici ce que dit Jéhovah : “Fais connaître à ta famille* tes dernières volontés, car tu vas mourir. Tu ne guériras pas de ta maladie+.” »  En entendant ces mots, Ézéchias tourna son visage vers le mur et adressa cette prière à Jéhovah :  « S’il te plaît, Jéhovah, je t’en supplie, souviens-​toi+ que je t’ai servi fidèlement et d’un cœur entier+, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux. » Et Ézéchias se mit à pleurer abondamment.  Jéhovah parla alors à Isaïe :  « Retourne voir Ézéchias+ et dis-​lui : “Voici ce que dit Jéhovah le Dieu de ton ancêtre David : ‘J’ai entendu ta prière+. J’ai vu tes larmes+. Voici que je prolonge ta vie*+ de 15 ans.  Je te délivrerai, toi et cette ville, du roi d’Assyrie et je défendrai cette ville+.  Voici le signe que Jéhovah te donne. En le voyant, tu sauras que Jéhovah réalisera ce qu’il a annoncé+ :  je vais faire remonter de dix marches l’ombre du soleil+ qui descend sur l’escalier* d’Achaz.’” » Et l’ombre remonta de dix marches l’escalier qu’elle avait descendu.  Écrit* du roi Ézéchias de Juda, à l’époque où il tomba malade et se rétablit. 10  Je disais : « Au milieu de ma vie,je dois franchir les portes de la Tombe*. Je serai privé des années qui me restent. » 11  Je disais : « Je ne verrai pas Jah*, Jah au pays des vivants+. Je ne contemplerai plus les humainsquand je serai avec les habitants du lieu où tout s’arrête. 12  Ma demeure a été arrachée et emportée loin de moi+comme la tente d’un berger. Comme un tisserand avec un tissu, j’ai enroulé ma vie ;il me coupe comme les fils de chaîne* d’un tissu. De l’aube à la tombée de la nuit, tu me mènes vers la fin+. 13  J’essaie de rester calme jusqu’au matin. Mais comme un lion, il continue à briser tous mes os. De l’aube à la tombée de la nuit, tu me mènes vers la fin+. 14  Comme le martinet ou la grive*, sans arrêt je gémis+ ;comme la colombe, sans trêve je roucoule tristement+. Mes yeux s’épuisent à regarder vers le haut+ : “Ô Jéhovah, je suis dans une grande détresse ;soutiens-​moi*+ !” 15  Que puis-​je dire ? Il m’a parlé et il a agi. Je marcherai humblement* pendant le reste de mes annéesà cause de mon amère détresse. 16  “Ô Jéhovah, tout homme vit grâce à ces choses*,et c’est par elles que mon esprit reste en vie. Tu me rétabliras et tu me garderas en vie+. 17  Vois ! Au lieu d’être en paix, j’étais très amer ;mais par affection pour moi,tu m’as préservé de la fosse de la destruction+. Tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos*+. 18  Car la Tombe* ne peut pas te glorifier+,la mort ne peut pas te louer+. Ceux qui descendent dans la fosse ne peuvent pas espérer en ta fidélité+. 19  Le vivant, le vivant, lui, peut te louer,comme moi aujourd’hui. Un père peut faire connaître à ses fils ta fidélité+. 20  Ô Jéhovah, sauve-​moi,et nous jouerons mes chants sur des instruments à cordes+tous les jours de notre vie, à la maison de Jéhovah+.” » 21  Isaïe ordonna alors : « Apportez un gâteau de figues sèches et appliquez-​le sur le furoncle pour que le roi se rétablisse+. » 22  Entre-temps, Ézéchias avait demandé : « Quel signe me permettra de savoir que je monterai à la maison de Jéhovah+ ? »

Notes

Ou « au palais ».
Litt. « tes jours ».
P.-ê. que les marches de cet escalier servaient à mesurer le temps, comme sur un cadran solaire.
Ou « composition ».
« Jah » est une abréviation du nom Jéhovah.
C.-à-d. les fils tendus dans le sens de la longueur du tissu. Voir lexique.
Ou p.-ê. « la grue ».
Litt. « sois mon garant ».
Ou « solennellement ».
C.-à-d. les paroles et les actions de Dieu.
Ou « enlevé tous mes péchés de ta vue ».

Notes d'étude

Documents multimédias