Deuxième livre de Samuel 6​:​1-23

6  Alors David réunit de nouveau les meilleurs soldats d’Israël : 30 000 hommes.  Puis David et tous ses hommes partirent à Baalé-Juda, pour aller y chercher l’Arche du vrai Dieu+. C’est devant elle que les gens prient* Jéhovah des armées+, qui est assis sur son trône au-dessus* des chérubins+.  Ils allèrent chez Abinadab+, qui habitait sur la colline. Toutefois, c’est sur un chariot+ qu’ils mirent l’Arche du vrai Dieu pour la transporter. Le chariot était neuf. Ouza et Ahio, les fils d’Abinadab, le dirigeaient.  Ainsi ils prirent l’Arche du vrai Dieu qui était dans la maison d’Abinadab, sur la colline, et la transportèrent sur le chariot. Ahio marchait devant l’Arche.  David et tout le peuple d’Israël fêtaient l’évènement devant Jéhovah avec toutes sortes d’instruments en bois de genévrier, des harpes, d’autres instruments à cordes+, des tambourins+, des sistres* et des cymbales+.  Mais quand ils arrivèrent à l’aire de battage de Nakôn, les bœufs faillirent faire tomber l’Arche du vrai Dieu. Et Ouza tendit le bras et la retint+.  À cause de cet acte irrespectueux+, la colère de Jéhovah s’enflamma contre Ouza, et le vrai Dieu le fit mourir+ à l’endroit même. Ouza mourut là, près de l’Arche du vrai Dieu.  David fut contrarié* parce que la colère de Jéhovah s’était abattue* sur Ouza. Et depuis, ce lieu s’appelle Pérez-Ouza*.  Ce jour-​là, David eut peur de Jéhovah+ et il se dit : « Dans ce cas, comment faire venir l’Arche de Jéhovah dans ma ville+ ? » 10  David ne voulut donc plus faire apporter l’Arche de Jéhovah dans la Cité de David+, là où il habitait. Au lieu de cela, il fit déposer l’Arche dans la maison d’Obed-Édom+ le Gatéen. 11  L’Arche de Jéhovah resta trois mois dans la maison d’Obed-Édom le Gatéen. Et Jéhovah bénissait Obed-Édom et toute sa famille+. 12  Un jour, on informa le roi David que Jéhovah bénissait la famille d’Obed-Édom et tout ce qui lui appartenait parce que l’Arche du vrai Dieu était chez lui. Alors David partit chercher l’Arche du vrai Dieu chez Obed-Édom, et la fit porter dans la Cité de David. Tout le monde débordait de joie+. 13  Les porteurs+ de l’Arche de Jéhovah firent six pas, et là, David sacrifia un taureau et un autre animal engraissé. 14  David dansait et tournoyait de toute sa force devant Jéhovah. Il était vêtu d’un éphod* de lin*+. 15  David et tout le peuple d’Israël accompagnaient l’Arche+ de Jéhovah. On poussait des cris de joie+ et on sonnait du cor+. 16  Mais quand l’Arche de Jéhovah arriva dans la Cité de David, Mikal+ fille de Saül regarda par la fenêtre et vit le roi David qui sautait, dansait et tournoyait devant Jéhovah. Alors elle se mit à le mépriser dans son cœur+. 17  L’Arche de Jéhovah fut apportée et déposée à l’endroit prévu, à l’intérieur de la tente que David avait dressée pour elle+. Alors David offrit des holocaustes*+ et des sacrifices de paix*+ devant Jéhovah+. 18  Après avoir offert les holocaustes et les sacrifices de paix, David bénit le peuple au nom de Jéhovah des armées. 19  De plus, il offrit à tout le monde, à toute la foule des Israélites, aux hommes comme aux femmes, un pain en forme de couronne, un gâteau de dattes et un gâteau de raisins secs. Puis chacun rentra chez soi. 20  Quand David rentra chez lui pour bénir sa famille, Mikal+ fille de Saül sortit à sa rencontre. Elle lui dit : « Qu’il s’est rendu glorieux, le roi d’Israël, en se montrant à moitié nu devant les servantes de ses officiers, comme le ferait un homme sans cervelle+ ! » 21  Mais David lui répondit : « J’ai fêté cet évènement devant Jéhovah, lui qui m’a préféré à ton père et à toute sa famille, et qui m’a établi comme chef d’Israël, le peuple de Jéhovah+. C’est pourquoi je veux fêter l’évènement devant Jéhovah. 22  Et je suis prêt à m’humilier encore plus, et même à m’abaisser à mes propres yeux. Et les servantes dont tu as parlé, ce sont elles qui me rendront honneur. » 23  Et Mikal+ fille de Saül n’eut pas d’enfant jusqu’à sa mort.

Notes

Litt. « appellent le nom de ».
Ou p.-ê. « entre les ».
Instrument de musique ressemblant à un hochet.
Ou « attristé ».
Litt. « Jéhovah avait fait une brèche (ouverture) contre ».
Signifie « brèche (ouverture) contre Ouza ».
Litt. « s’était attaché un éphod de lin autour de la taille ».
Ou « de communion ». Voir lexique (Sacrifice de paix).

Notes d'étude

Documents multimédias