Deuxième livre des Rois 9​:​1-37

9  Alors le prophète Élisée appela un des fils des prophètes et lui dit : « Enroule ton vêtement autour de ta taille, prends ce flacon d’huile et dépêche-​toi d’aller à Ramoth-en-Galaad+.  À ton arrivée, tu chercheras Jéhu+ fils de Josaphat, lui-​même fils de Nimshi. Il sera avec les autres chefs de l’armée. Tu lui demanderas de se lever et tu iras avec lui dans la pièce la plus retirée de la maison.  Là, tu verseras le flacon d’huile sur sa tête et tu diras : “Voici ce que dit Jéhovah : ‘Je t’oins comme roi sur Israël+.’” Puis tu ouvriras la porte et tu t’enfuiras sans attendre. »  Ce fils des prophètes partit donc à Ramoth-en-Galaad.  Quand il arriva, les chefs de l’armée étaient assis ensemble. Alors il dit : « J’ai un message pour toi, ô chef ! » Jéhu lui demanda : « Pour lequel d’entre nous ? » Le messager lui répondit : « Pour toi, ô chef ! »  Jéhu se leva donc et entra dans la maison. Le messager versa l’huile sur la tête de Jéhu en disant : « Voici ce que dit Jéhovah le Dieu d’Israël : “Je t’oins comme roi sur le peuple de Jéhovah, sur Israël+.  Tu devras tuer la famille de ton seigneur Achab, et je vengerai le sang de mes serviteurs les prophètes et le sang de tous les autres serviteurs de Jéhovah que Jézabel a fait tuer+.  Toute la famille d’Achab mourra, et je ferai disparaître tous les hommes* de sa famille, même le plus insignifiant en Israël+.  Je ferai à la famille d’Achab ce que j’ai fait à la famille de Jéroboam+ fils de Nebath et à la famille de Baasa+ fils d’Ahiya. 10  Quant à Jézabel, les chiens la mangeront dans la parcelle de terrain qui se trouve à Jezréel+, et personne ne l’enterrera.” » Puis le messager ouvrit la porte et s’enfuit+. 11  Quand Jéhu sortit de la maison, les autres chefs de l’armée du roi lui demandèrent : « Est-​ce que tout va bien ? Que te voulait ce fou ? » Jéhu leur répondit : « Vous connaissez ce genre d’hommes et ce qu’ils racontent. » 12  Mais ils insistèrent : « Ne nous mens pas ! Dis-​nous ce qui s’est passé, s’il te plaît. » Alors Jéhu leur raconta ce que l’homme avait dit avant d’ajouter : « Voici ce que dit Jéhovah : “Je t’oins comme roi sur Israël+.” » 13  Alors les officiers se dépêchèrent d’enlever leurs manteaux et de les poser sur les marches pour Jéhu+, puis ils sonnèrent du cor et crièrent : « Jéhu est devenu roi+ ! » 14  Alors Jéhu+ fils de Josaphat, lui-​même fils de Nimshi, se mit à comploter contre le roi Joram. Joram et toute l’armée d’Israël étaient allés à Ramoth-en-Galaad+ pour défendre Israël contre les attaques du roi Hazael+ de Syrie. 15  Plus tard, Joram était retourné à Jezréel+ pour se faire soigner, car il avait été blessé par les Syriens pendant qu’il combattait le roi Hazael de Syrie+. Alors Jéhu dit : « Si vous êtes d’accord, ne laissons personne sortir de la ville et aller raconter dans Jezréel ce qui s’est passé. » 16  Puis Jéhu monta sur son char et partit à Jezréel, car c’est là que se trouvait Joram, couché parce qu’il était blessé. Le roi Ochozias de Juda était venu lui rendre visite. 17  Quand le guetteur qui se tenait sur la tour à Jezréel vit arriver la troupe des soldats de Jéhu, il annonça aussitôt : « Je vois une troupe de soldats. » Alors Joram dit : « Qu’on envoie un cavalier à leur rencontre et qu’il leur demande : “Venez-​vous avec la paix ?” » 18  Un cavalier partit donc à leur rencontre et leur dit : « Voici ce que demande le roi : “Venez-​vous avec la paix ?” » Mais Jéhu lui répondit : « Qu’as-​tu à me parler de paix ? Passe derrière moi et suis-​moi ! » Alors le guetteur annonça : « Le messager est arrivé jusqu’à eux, mais il ne revient pas. » 19  Un deuxième cavalier fut donc envoyé. Lorsqu’il rejoignit la troupe, il dit : « Voici ce que demande le roi : “Venez-​vous avec la paix ?” » Mais Jéhu lui répondit : « Qu’as-​tu à me parler de paix ? Passe derrière moi et suis-​moi ! » 20  Alors le guetteur annonça : « Le messager est arrivé jusqu’à eux, mais il ne revient pas. Le chef de la troupe conduit son char comme Jéhu petit-fils* de Nimshi, comme un fou. » 21  Alors Joram dit : « Qu’on attelle mon char ! » On attela donc son char, et le roi Joram d’Israël et le roi Ochozias+ de Juda sortirent chacun sur son char pour aller à la rencontre de Jéhu. C’est dans la parcelle de terrain de Naboth+ de Jezréel qu’ils le rejoignirent. 22  Dès que Joram vit Jéhu, il lui demanda : « Viens-​tu avec la paix, Jéhu ? » Mais Jéhu lui répondit : « Quelle paix pourrait-​il bien y avoir, tant qu’existeront la prostitution de Jézabel+, ta mère, et toutes ses sorcelleries+ ? » 23  Joram fit aussitôt demi-tour avec son char pour s’enfuir et il dit à Ochozias : « C’est un piège, Ochozias ! » 24  Jéhu prit son arc et tira sur Joram. La flèche atteignit Joram entre les épaules, elle lui sortit par le cœur et il s’écroula dans son char. 25  Alors Jéhu dit à Bidkar, son aide de camp : « Prends-​le et jette-​le là, dans le champ de Naboth de Jezréel+. Souviens-​toi : toi et moi, nous étions sur nos chevaux* derrière Achab, son père, quand Jéhovah a fait cette déclaration contre lui+ : 26  “Moi, Jéhovah, je déclare : ‘Aussi vrai que j’ai vu hier le sang de Naboth+ et le sang de ses fils, je te ferai payer+ tes crimes ici même, dans cette parcelle de terrain’, c’est là ce que déclare Jéhovah.” Maintenant donc, prends-​le et jette-​le là, dans cette parcelle de terrain, comme Jéhovah l’avait annoncé+. » 27  Quand le roi Ochozias+ de Juda vit ce qui se passait, il s’enfuit par le chemin de la maison du jardin. (Plus tard, Jéhu se lança à sa poursuite et dit : « Tuez-​le, lui aussi ! » Les hommes lui tirèrent donc dessus alors qu’il était sur son char, sur la route montant vers Gour, près d’Ibléam+. Mais Ochozias continua de fuir jusqu’à Megiddo, où il mourut. 28  Alors ses serviteurs le transportèrent à Jérusalem dans un char, et ils l’enterrèrent dans sa tombe, avec ses ancêtres, dans la Cité de David+. 29  Ochozias+ était devenu roi de Juda dans la 11e année du règne de Joram fils d’Achab.) 30  Quand Jéhu arriva à Jezréel+, Jézabel+ l’apprit. Alors elle se farda les yeux avec un fard noir et se fit une belle coiffure. Puis elle regarda par la fenêtre pour voir ce qui se passait en bas. 31  Quand Jéhu entra par la porte de la ville, elle lui dit : « Tout s’est-​il bien terminé pour Zimri, qui a assassiné son seigneur+ ? » 32  Il leva la tête vers la fenêtre et cria : « Qui est de mon côté ? Qui+ ? » Aussitôt deux ou trois fonctionnaires de la cour se penchèrent pour regarder vers lui. 33  Alors il leur dit : « Jetez-​la par la fenêtre ! » Ils jetèrent donc Jézabel par la fenêtre. Une partie de son sang gicla sur le mur et sur les chevaux. Puis Jéhu la fit piétiner par ses chevaux. 34  Après quoi il entra, il mangea et but, puis il dit à des hommes : « Allez vous occuper de cette femme maudite et enterrez-​la. Après tout, c’est une fille de roi+. » 35  Mais quand ils voulurent l’enterrer, ils ne retrouvèrent que son crâne, ses pieds et ses mains+. 36  Quand ils vinrent le raconter à Jéhu, il dit : « Cela réalise ce que Jéhovah a annoncé+ par l’intermédiaire de son serviteur Élie le Tishbite : “Les chiens mangeront Jézabel dans la parcelle de terrain qui se trouve à Jezréel+. 37  Et le cadavre de Jézabel deviendra comme du fumier répandu sur les champs, dans la parcelle de terrain qui se trouve à Jezréel, pour qu’on ne puisse pas dire : ‘C’est Jézabel.’” »

Notes

Litt. « quiconque urine contre un mur ». En hébreu, expression méprisante désignant les hommes.
Litt. « fils ».
Litt. « conduisions des attelages ».

Notes d'étude

Documents multimédias