Deuxième lettre aux Corinthiens 5​:​1-21

5  Nous savons en effet que si notre maison terrestre, cette tente, vient à être détruite*+, nous aurons une construction venant de Dieu, une maison qui ne sera pas faite par des mains+, mais qui sera éternelle dans le ciel.  Dans cette maison* terrestre, nous gémissons et nous désirons vivement revêtir celle qui est pour nous et qui vient du ciel*+,  afin que, lorsque nous l’aurons revêtue, nous ne soyons plus nus.  Oui, nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous ne voulons pas nous dévêtir de celle-ci, mais que nous voulons aussi revêtir l’autre+, pour que ce qui est mortel soit englouti par la vie+.  Or celui qui nous a préparés pour cela même, c’est Dieu+, qui nous a donné l’esprit comme gage de ce qui est à venir*+.  Nous sommes donc toujours pleins de courage et nous savons que, tant que nous restons dans ce corps, nous sommes loin du Seigneur+,  car nous marchons par la foi, non par la vue.  Oui, nous sommes pleins de courage et nous préférerions être loin de ce corps pour aller vivre près du Seigneur+.  C’est pourquoi, que nous vivions près de lui ou que nous soyons loin de lui, nous nous efforçons de lui plaire. 10  Car nous devrons tous comparaître* devant le tribunal* du Christ, pour que soit rendu à chacun selon ce qu’il aura fait quand il était dans le corps, que ce soit du bien ou du mal*+. 11  Ainsi, sachant que nous devons craindre le Seigneur, nous continuons à persuader les hommes. Nous sommes bien connus de Dieu, et j’espère que nous sommes également bien connus de vos consciences. 12  Nous ne sommes pas de nouveau en train de nous recommander nous-​mêmes auprès de vous, mais plutôt de vous donner de bonnes raisons d’être fiers de nous, pour que vous puissiez répondre à ceux qui se vantent des apparences+, et non de ce qu’il y a dans le cœur. 13  Car si nous avions perdu la raison+, c’était pour Dieu ; si nous avons toute notre raison, c’est pour vous. 14  En effet, l’amour qu’a le Christ nous oblige, car voici la conclusion à laquelle nous sommes arrivés : Un seul homme est mort pour tous+ ; ainsi donc, tous étaient morts. 15  Et il est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-​mêmes+, mais pour celui qui est mort pour eux et a été ressuscité*. 16  Aussi, désormais, nous ne considérons plus personne d’un point de vue humain+. Même si autrefois nous avons considéré Christ de cette manière, maintenant, c’est sûr, nous ne le considérons plus ainsi+. 17  Par conséquent, si quelqu’un est en union avec Christ, il est une créature nouvelle+ ; les choses anciennes ont disparu ; voyez : des choses nouvelles sont venues à l’existence. 18  Mais toutes choses viennent de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui grâce à Christ+ et nous a donné le ministère de la réconciliation+, 19  ministère qui consiste à déclarer que Dieu, par le moyen de Christ, a réconcilié un monde avec lui-​même+, ne tenant pas compte de leurs fautes+ ; et il nous a confié le message de la réconciliation+. 20  Nous sommes donc des ambassadeurs+ à la place de Christ+, comme si Dieu lançait un appel par notre intermédiaire. À la place de Christ, nous vous en prions : « Réconciliez-​vous avec Dieu. » 21  Celui qui n’a pas connu le péché+, Dieu l’a fait devenir péché* pour nous, afin que nous devenions justice de Dieu par son moyen+.

Notes

Ou « se dissoudre », « se décomposer ».
Ou « habitation ».
Ou « revêtir notre habitation céleste ».
Ou « acompte (arrhes) », « garantie de ce qui est à venir ».
Ou « être manifestés ».
Ou « la tribune de justice ». Voir lexique (Tribunal).
Ou « vil ».
Litt. « relevé ».
Ou « sacrifice pour le péché ».

Notes d'étude

Documents multimédias