Deuxième lettre aux Corinthiens 4​:​1-18

4  Donc, puisque nous avons ce ministère grâce à la miséricorde qui nous a été faite, nous n’abandonnons pas.  Mais nous avons renoncé aux choses honteuses qu’on cache, ne nous conduisant pas avec ruse et ne falsifiant pas la parole de Dieu+ ; au contraire, en faisant connaître la vérité, nous nous recommandons à toute conscience humaine devant Dieu+.  Si vraiment la bonne nouvelle que nous annonçons est voilée, elle est voilée chez ceux qui vont à la mort,  chez les incrédules dont l’intelligence est aveuglée+ par le dieu de ce monde*+, si bien que la lumière de la glorieuse bonne nouvelle concernant le Christ, qui est l’image de Dieu+, ne peut pas percer+.  Nous ne prêchons pas au sujet de nous-​mêmes, mais nous prêchons que Jésus Christ est Seigneur et que nous sommes vos esclaves à cause de Jésus.  Car c’est Dieu qui a dit : « Que la lumière brille du milieu des ténèbres+ », et il a éclairé nos cœurs+ pour que, par le visage de Christ, la glorieuse connaissance de Dieu les illumine.  Cependant, nous avons ce trésor+ dans des vases en terre*+, pour que cette puissance qui dépasse la normale soit celle de Dieu et non pas celle qui vient de nous+.  Nous sommes serrés de toutes parts, mais pas au point de ne plus pouvoir bouger ; nous sommes perplexes, mais pas laissés totalement sans issue*+ ;  nous sommes persécutés, mais pas abandonnés+ ; nous sommes jetés à terre, mais pas anéantis+. 10  Nous subissons constamment dans notre corps le traitement mortel qu’a subi Jésus+, pour que la vie de Jésus se révèle aussi dans notre corps. 11  Oui, nous qui vivons, nous risquons sans arrêt la mort+ à cause de Jésus, pour que la vie de Jésus se révèle dans notre chair mortelle. 12  Ainsi, la mort est à l’œuvre en nous, mais la vie en vous. 13  Or nous avons, nous aussi, cet esprit de foi dont il est écrit : « J’ai exercé la foi, c’est pourquoi j’ai parlé+ » ; donc, nous exerçons la foi, c’est pourquoi nous parlons, 14  sachant que celui qui a ressuscité* Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus et qu’il nous présentera, nous ainsi que vous+. 15  Car tout cela est pour vous, afin que l’abondante faveur imméritée surabonde du fait que beaucoup plus de personnes offrent des remerciements*, à la gloire de Dieu+. 16  Voilà pourquoi nous n’abandonnons pas ; au contraire, même si ce que nous sommes extérieurement dépérit, à coup sûr ce que nous sommes intérieurement se renouvelle de jour en jour. 17  Car bien que les épreuves* soient momentanées et légères, elles produisent pour nous une gloire dont la grandeur* est de plus en plus extraordinaire et qui est éternelle+. 18  Aussi nous fixons nos yeux, non pas sur les choses qui se voient, mais sur celles qui ne se voient pas+, car les choses qui se voient sont temporaires, mais celles qui ne se voient pas sont éternelles.

Notes

Ou « ère », « système de choses ». Voir lexique (Système de choses).
Ou « jarres en argile ».
Ou p.-ê. « abandonnés au désespoir ».
Litt. « relevé ».
Ou « l’action de grâce ».
Ou « tribulations ».
Litt. « poids ».

Notes d'étude

Documents multimédias