Deuxième lettre aux Corinthiens 3​:​1-18

3  Sommes-​nous de nouveau en train de nous recommander nous-​mêmes ? Comme certains hommes, avons-​nous besoin de lettres de recommandation pour vous ou de vous ?  Notre lettre, c’est vous-​mêmes+ ; elle est inscrite sur nos cœurs, connue et lue par tous les humains.  Car il est évident que vous êtes une lettre de Christ écrite par nous grâce à notre ministère+, inscrite non avec de l’encre mais avec l’esprit d’un Dieu vivant, non sur des tablettes de pierre+ mais sur des tablettes de chair, sur des cœurs+.  Nous avons cette conviction devant Dieu grâce au Christ.  Ce n’est pas que de nous-​mêmes nous soyons qualifiés pour estimer que quelque chose vient de nous, mais notre capacité vient de Dieu+  qui nous a vraiment qualifiés pour être ministres d’une nouvelle alliance+, et non d’un code écrit+, oui, ministres de l’esprit ; car le code écrit condamne à mort+, mais l’esprit donne la vie+.  Or le code qui amène la mort et qui a été gravé en lettres sur des pierres+ a paru avec une telle gloire que les fils d’Israël ne pouvaient pas fixer le visage de Moïse à cause de la gloire de son visage+, gloire qui devait disparaître.  S’il en a été ainsi, pourquoi l’esprit ne devrait-​il pas être amené*+ avec encore plus de gloire+ ?  Car si le code qui amène la condamnation+ a été glorieux+, plus glorieux encore allait être ce qui amène la justice+ ! 10  En fait, ce qui a été rendu glorieux dans le passé a même été dépouillé de sa gloire à cause de la gloire qui lui est supérieure+. 11  Car si ce qui devait disparaître a été introduit avec gloire+, la gloire de ce qui demeure doit être encore plus grande+ ! 12  Puisque nous avons cette conviction*+, nous parlons très librement, 13  et nous ne faisons pas comme Moïse, qui se mettait un voile sur le visage+ pour que les fils d’Israël ne fixent pas leurs regards sur la fin de ce qui devait être annulé. 14  Mais leur intelligence s’est engourdie+. Et jusqu’à ce jour, quand on lit l’ancienne alliance, ce voile est toujours là+, parce que c’est seulement par le moyen de Christ qu’il est enlevé+. 15  Oui, jusqu’à ce jour, chaque fois qu’on lit les écrits de Moïse+, un voile se trouve sur leur cœur+. 16  Mais quand on se tourne vers Jéhovah*, le voile est enlevé+. 17  Or Jéhovah* est l’Esprit+, et là où est l’esprit de Jéhovah*, là est la liberté+. 18  Et nous tous — alors que, le visage dévoilé, nous reflétons comme des miroirs la gloire de Jéhovah* —, nous sommes transformés en cette même image, reflétant de mieux en mieux cette gloire*, exactement comme l’accomplit Jéhovah* l’Esprit*+.

Notes

Ou « donné ».
Ou « espérance ».
Litt. « transformés de gloire en gloire ».
Ou p.-ê. « l’esprit de Jéhovah ».

Notes d'étude

Documents multimédias