Premier livre de Samuel 4​:​1-22

4  Et ce que disait Samuel parvenait à tout Israël. Un jour, les Israélites allèrent combattre les Philistins ; ils installèrent leur camp près d’Ébèn-Ézèr. Les Philistins, eux, avaient installé leur camp à Afek.  Ils se rangèrent alors en formation de combat pour affronter Israël, mais le combat tourna mal pour Israël, qui perdit la bataille. Les Philistins tuèrent environ 4 000 hommes qui étaient sur le champ de bataille, dans la campagne.  Quand les soldats rentrèrent au camp, les anciens d’Israël dirent : « Pourquoi Jéhovah a-​t-​il permis que nous soyons battus* par les Philistins aujourd’hui+ ? Allons chercher l’arche de l’Alliance de Jéhovah qui est à Silo+, pour qu’elle soit avec nous et qu’elle nous sauve de la main de nos ennemis. »  On envoya donc des hommes à Silo, et ils rapportèrent l’arche de l’Alliance de Jéhovah des armées, qui est assis sur son trône au-dessus* des chérubins+. Hofni et Finéas+, les deux fils d’Héli, escortèrent l’arche de l’Alliance du vrai Dieu.  Dès que l’arche de l’Alliance de Jéhovah arriva dans le camp, tous les Israélites se mirent à pousser de grands cris, si fort que le sol en tremblait.  Quand les Philistins entendirent les cris, ils se demandèrent : « Pourquoi ces grands cris dans le camp des Hébreux ? » Par la suite, ils apprirent que l’Arche de Jéhovah avait été apportée dans le camp.  Alors ils prirent peur, car, disaient-​ils, « Dieu est entré dans le camp des Hébreux+ ! » Et ils s’écrièrent : « Malheur à nous ! Car une chose pareille n’est jamais arrivée.  Malheur à nous ! Qui nous sauvera de la main de ce Dieu majestueux ? C’est ce Dieu qui a frappé l’Égypte de toutes sortes de malheurs dans le désert+.  Soyez courageux et agissez en hommes, Philistins, pour que vous ne deveniez pas les serviteurs des Hébreux comme ils ont été vos serviteurs+. Agissez en hommes et combattez ! » 10  Alors les Philistins combattirent les Israélites et les vainquirent+. Les Israélites s’enfuirent et chacun rentra chez lui. La défaite fut terrible : parmi les Israélites, 30 000 soldats à pied furent tués. 11  De plus, les Philistins s’emparèrent de l’Arche de Dieu, et Hofni et Finéas, les deux fils d’Héli, furent tués+. 12  Un homme de la tribu de Benjamin quitta en courant le champ de bataille et il arriva à Silo le jour même, les vêtements déchirés et de la poussière sur la tête+. 13  À son arrivée, Héli était assis sur un siège au bord de la route en train de guetter, car il s’inquiétait beaucoup* pour l’Arche du vrai Dieu+. L’homme entra dans la ville pour annoncer la nouvelle, et toute la ville se mit à pousser des cris. 14  Quand Héli entendit ce vacarme, il demanda : « Pourquoi tous ces cris ? » Et l’homme se dépêcha de venir l’informer. 15  (Or Héli était âgé de 98 ans. Il avait le regard fixe, il ne voyait plus+.) 16  Le messager lui dit : « Je suis l’homme qui est revenu du champ de bataille ! Je me suis enfui de là-bas aujourd’hui même. » Héli lui demanda : « Que s’est-​il passé, mon fils ? » 17  Alors le messager raconta : « Israël a fui devant les Philistins, et le peuple a subi une grande défaite+. Tes deux fils, Hofni et Finéas, sont morts+, et les Philistins se sont emparés de l’Arche du vrai Dieu+. » 18  Au moment où le messager mentionna l’Arche du vrai Dieu, Héli tomba de son siège à la renverse, à la porte de la ville. Sa nuque se brisa, et il mourut, car il était vieux et lourd. Il avait jugé Israël pendant 40 ans. 19  Sa belle-fille, la femme de Finéas, était enceinte et sur le point d’accoucher. Quand elle apprit que les Philistins s’étaient emparés de l’Arche du vrai Dieu et que son beau-père et son mari étaient morts, elle se tordit de douleur à cause de contractions soudaines et accoucha. 20  Juste avant qu’elle meure, les femmes qui se tenaient près d’elle lui dirent : « Ne t’inquiète pas, car tu as donné naissance à un garçon. » Mais elle resta indifférente* et ne leur répondit pas. 21  Elle appela le garçon Ikabod*+, car, disait-​elle, « la gloire d’Israël est partie en exil+ ». Elle faisait allusion à la prise de l’Arche du vrai Dieu et à ce qui était arrivé à son beau-père et à son mari+. 22  Elle dit : « La gloire d’Israël est partie en exil, parce que l’Arche du vrai Dieu a été emportée+. »

Notes

Litt. « pourquoi Jéhovah nous a-​t-​il battus ».
Ou p.-ê. « entre les ».
Litt. « son cœur tremblait ».
Ou « n’y fixa pas son cœur ».
Signifie « où est la gloire ? ».

Notes d'étude

Documents multimédias