Premier livre des Rois 18​:​1-46

18  Au bout de quelque temps, dans la troisième année de sécheresse+, Jéhovah dit à Élie : « Va voir Achab, car je vais faire pleuvoir sur le pays+. »  Élie se mit donc en route pour aller voir Achab, alors que la région de Samarie était durement touchée par la famine+.  Entre-temps, Achab avait fait appeler Abdias, l’intendant du palais*. (Abdias craignait beaucoup Jéhovah.  Quand Jézabel+ avait fait tuer les prophètes de Jéhovah, Abdias avait pris avec lui 100 prophètes et les avait cachés dans des grottes par groupes de 50, et il leur avait apporté du pain et de l’eau.)  Alors Achab dit à Abdias : « Parcourons le pays, faisons le tour de toutes les sources d’eau et de toutes les vallées*. Peut-être trouverons-​nous assez d’herbe pour nourrir les chevaux et les mulets. Sinon, tous nos animaux mourront. »  Ils se partagèrent donc le pays à parcourir. Achab partit seul par un chemin, et Abdias partit seul par un autre chemin.  Tandis qu’Abdias marchait, Élie vint à sa rencontre. Abdias le reconnut tout de suite. Il tomba à genoux, face contre terre, et dit : « Mon seigneur Élie+, est-​ce vraiment toi ? »  Élie lui répondit : « C’est bien moi. Va dire à ton maître que je suis là. »  Mais Abdias objecta : « Quel péché ai-​je donc commis ? Si je fais ce que tu me demandes, Achab va me tuer ! 10  Aussi vrai que Jéhovah ton Dieu est vivant, mon maître a envoyé des gens à ta recherche dans toutes les nations et dans tous les royaumes. Quand les gens d’un royaume ou d’une nation disaient : “Il n’est pas ici”, il leur faisait jurer qu’ils n’avaient pas pu te trouver+. 11  Et maintenant, tu me demandes d’aller dire à mon maître que tu es là ! 12  Quand je t’aurai quitté, l’esprit de Jéhovah te transportera+ vers un lieu que je ne connais pas. Et moi, j’aurai parlé à Achab, mais il ne te trouvera pas. Alors il me tuera, c’est certain. Pourtant, je crains Jéhovah depuis ma jeunesse. 13  Est-​ce qu’on ne t’a pas raconté, mon seigneur, ce que j’ai fait quand Jézabel tuait les prophètes de Jéhovah ? Ne sais-​tu pas que j’ai caché 100 prophètes de Jéhovah, par groupes de 50 dans une grotte, et que je leur apportais du pain et de l’eau+ ? 14  Et maintenant, tu me demandes d’aller dire à mon maître que tu es là ! Mais il va me tuer, c’est certain ! » 15  Cependant Élie lui répondit : « Aussi vrai que Jéhovah des armées, lui que je sers*, est vivant, j’irai voir le roi aujourd’hui. » 16  Abdias alla donc rejoindre Achab et lui raconta tout. Alors Achab alla à la rencontre d’Élie. 17  Dès qu’Achab vit Élie, il lui dit : « Te voilà enfin, toi qui causes tant de malheurs à Israël ! » 18  Élie répondit : « Ce n’est pas à cause de moi qu’Israël subit des malheurs, mais c’est à cause de toi et de la famille de ton père, parce que vous avez abandonné les commandements de Jéhovah et que vous servez les Baals+. 19  Maintenant, rassemble tout Israël auprès de moi au mont Carmel+, ainsi que les 450 prophètes de Baal et les 400 prophètes qui adorent le poteau sacré+, tous ceux qui mangent à la table de Jézabel. » 20  Achab envoya donc des messagers vers tous les Israélites et rassembla les prophètes au mont Carmel. 21  Alors Élie s’avança vers le peuple et dit : « Jusqu’à quand hésiterez-​vous*+ ? Si Jéhovah est le vrai Dieu, servez-​le+. Mais si c’est Baal, servez-​le ! » Le peuple ne lui répondit pas un mot. 22  Puis Élie ajouta : « Je suis le seul prophète de Jéhovah qui reste+, alors que les prophètes de Baal sont 450. 23  Apportez-​nous deux jeunes taureaux. Que les prophètes de Baal en choisissent un, qu’ils le découpent et placent les morceaux sur du bois. Mais ils ne doivent pas y mettre le feu. Quant à moi, je préparerai l’autre jeune taureau et je le placerai sur du bois. Je n’y mettrai pas le feu non plus. 24  Puis les prophètes devront prier* leur dieu+, et moi, je prierai* Jéhovah. Le Dieu qui répondra en mettant le feu au sacrifice montrera qu’il est le vrai Dieu+. » Le peuple répondit : « Nous sommes d’accord. » 25  Alors Élie dit aux prophètes de Baal : « Comme vous êtes les plus nombreux, choisissez en premier un jeune taureau et préparez-​le. Puis priez votre dieu. Mais vous ne devrez pas mettre le feu à votre sacrifice. » 26  Ils prirent donc le jeune taureau qu’ils avaient choisi, ils le préparèrent et ils prièrent Baal depuis le matin jusqu’à midi, en disant : « Ô Baal, réponds-​nous ! » Mais aucune voix ne se fit entendre. Personne ne leur répondit+. Et ils continuaient de boiter d’un pied sur l’autre autour de l’autel qu’ils avaient construit. 27  Vers midi, Élie commença à se moquer d’eux en disant : « Appelez de toutes vos forces ! Après tout, c’est un dieu+ ! Peut-être qu’il est perdu dans ses pensées ou qu’il est parti faire ses besoins*. Ou peut-être qu’il dort et qu’il faut que quelqu’un le réveille ! » 28  Ils appelaient de toutes leurs forces et ils se faisaient des entailles avec des poignards et des lances, selon leur coutume, jusqu’à ce que leur sang coule sur tout leur corps. 29  L’heure de midi passa. Ils continuèrent à s’agiter frénétiquement* jusqu’à l’heure où l’on présente l’offrande de céréales du soir. Mais aucune voix ne se fit entendre. Personne ne leur répondit. Personne ne leur prêta attention+. 30  Finalement Élie dit au peuple de s’approcher de lui. Il s’approcha donc. Alors Élie répara l’autel de Jéhovah qui avait été démoli+. 31  Il prit 12 pierres, 12 comme le nombre des tribus des fils de Jacob, l’homme à qui Jéhovah avait dit : « On t’appellera Israël+. » 32  Avec ces pierres, il reconstruisit un autel+ en l’honneur du nom de Jéhovah. Puis il creusa tout autour de l’autel un fossé d’une superficie équivalant à peu près à celle qu’on ensemence avec deux séas* de semence. 33  Ensuite il disposa du bois sur l’autel et découpa le jeune taureau en morceaux, qu’il plaça sur le bois+. Et il dit : « Remplissez d’eau quatre grandes jarres et versez-​les sur le sacrifice qui va être brûlé et sur le bois. » 34  Puis il dit : « Faites-​le une deuxième fois. » Et ils le firent une deuxième fois. Il dit de nouveau : « Faites-​le une troisième fois. » Et ils le firent une troisième fois. 35  Ainsi l’eau se répandit tout autour de l’autel. Élie fit aussi remplir d’eau le fossé. 36  Vers l’heure où l’on présente l’offrande de céréales du soir+, le prophète Élie s’approcha de l’autel et dit : « Ô Jéhovah, le Dieu d’Abraham+, d’Isaac+ et d’Israël, que l’on sache aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur et que j’ai fait toutes ces choses parce que tu me l’as demandé+. 37  Réponds-​moi, ô Jéhovah ! Réponds-​moi, pour que ce peuple sache que toi, Jéhovah, tu es le vrai Dieu et que tu souhaites qu’il se tourne de nouveau vers toi+. » 38  Alors le feu de Jéhovah tomba du ciel et consuma le sacrifice+, les morceaux de bois, les pierres et la poussière, et il assécha l’eau qui était dans le fossé+. 39  Quand le peuple vit cela, ils tombèrent tous à genoux, face contre terre, et s’exclamèrent : « Jéhovah est le vrai Dieu ! Jéhovah est le vrai Dieu ! » 40  Alors Élie leur dit : « Saisissez les prophètes de Baal ! Que pas un seul ne s’échappe ! » Aussitôt, ils les saisirent. Élie fit descendre les prophètes au torrent*, le Kishôn+, et là il les tua+. 41  Puis Élie dit à Achab : « Remonte, mange et bois, car on entend le bruit d’une pluie torrentielle+. » 42  Alors Achab monta pour manger et pour boire. Quant à Élie, il monta au sommet du mont Carmel, s’accroupit par terre et mit son visage entre ses genoux+. 43  Puis il dit à son serviteur : « Monte plus haut, s’il te plaît, et regarde en direction de la mer. » Le serviteur monta, il regarda, et il dit : « Je ne vois rien. » Élie lui dit à sept reprises : « Retourne là-haut. » 44  La septième fois, le serviteur lui dit : « Tiens ! Il y a un petit nuage de la taille d’une main d’homme qui monte de la mer. » Alors Élie lui dit : « Va dire à Achab : “Attelle ton char ! Descends avant que la pluie torrentielle ne t’empêche de rentrer !” » 45  Entre-temps, des nuages arrivèrent, le ciel devint sombre et le vent se leva. Puis une pluie torrentielle se mit à tomber+. Sur son char, Achab continuait de rouler en direction de Jezréel+. 46  Or Jéhovah remplit de force* Élie, qui enroula son vêtement autour de ses hanches et courut devant Achab jusqu’à Jezréel.

Notes

Litt. « maison ».
Ou « oueds ».
Litt. « devant qui je me tiens ».
Ou « boiterez-​vous sur deux béquilles ».
Litt. « appeler le nom de ».
Litt. « appeler le nom de ».
Ou p.-ê. « est parti en voyage ».
Ou « à se comporter en prophètes ».
1 séa : 7,33 L. Voir app. B14.
Ou « oued ».
Litt. « la main de Jéhovah vint sur ».

Notes d'étude

Documents multimédias