Première lettre aux Corinthiens 2​:​1-16

2  Voilà pourquoi, frères, quand je suis venu chez vous pour vous annoncer le saint secret+ de Dieu, je ne suis pas venu en utilisant un langage ou une sagesse qui en imposent+.  Car parmi vous j’ai décidé de ne rien savoir sinon Jésus Christ, et Jésus Christ attaché au poteau*+.  Je suis venu chez vous faible, craintif et tout tremblant ;  et mon langage et ce que j’ai prêché n’étaient pas des paroles de sagesse persuasives, mais une démonstration d’esprit et de puissance+,  pour que vous ayez foi, non pas dans la sagesse humaine, mais dans la puissance de Dieu.  Il est vrai que nous parlons de sagesse parmi ceux qui sont mûrs+, mais non de la sagesse de ce monde* ni de celle des chefs de ce monde, qui doivent être réduits à rien+.  Nous parlons de la sagesse de Dieu qui est manifeste dans un saint secret+, sagesse cachée que Dieu, avant les systèmes de choses*, a d’avance destinée pour notre gloire.  C’est cette sagesse qu’aucun des chefs de ce monde* n’est parvenu à connaître+, car s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas attaché au poteau* le Seigneur glorieux.  Comme c’est écrit : « L’œil ne les a pas vues, et l’oreille ne les a pas entendues, et elles n’ont pas été conçues dans le cœur de l’homme, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment+. » 10  En effet, c’est à nous que Dieu les a révélées+ grâce à son esprit+, car l’esprit scrute toutes choses, même les choses profondes de Dieu+. 11  Car qui parmi les humains connaît les pensées d’un homme, si ce n’est l’esprit de cet homme ? De même aussi, personne n’est parvenu à connaître les pensées de Dieu, si ce n’est l’esprit de Dieu. 12  Or nous, nous avons reçu, non pas l’esprit du monde, mais l’esprit qui vient de Dieu+, afin de pouvoir connaître les choses que Dieu nous a données volontiers. 13  Ces choses, nous en parlons aussi, non pas avec des paroles qu’enseigne la sagesse humaine+, mais avec celles qu’enseigne l’esprit+ ; de cette façon, nous expliquons* des questions spirituelles avec des paroles spirituelles. 14  Mais l’homme physique n’accepte pas* les choses de l’esprit de Dieu, car elles sont stupides pour lui ; et il ne peut pas parvenir à les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on les examine. 15  Par contre, l’homme spirituel examine toutes choses+, mais lui, personne ne peut l’examiner. 16  En effet, « qui est parvenu à connaître la pensée de Jéhovah*, de façon à pouvoir l’instruire+ » ? Mais nous, nous avons la pensée de Christ+.

Notes

Ou « exécuté ».
Ou « ère », « système de choses ». Voir lexique (Système de choses).
Ou « ères ». Voir lexique (Système de choses).
Ou « ère », « système de choses ». Voir lexique (Système de choses).
Ou « exécuté ».
Ou « combinons ».
Ou « ne reçoit pas ».

Notes d'étude

Documents multimédias