Psaume 8​:​1-9

Au directeur, sur la Guittith*+. Mélodie de David. 8  Ô Jéhovah notre Seigneur*, que ton nom est majestueux dans toute la terre+,toi dont on raconte la dignité* au-dessus des cieux+ !   De la bouche des enfants et des nourrissons tu as fondé* la force+,à cause de ceux qui se montrent hostiles à ton égard+,pour faire que l’ennemi et celui qui se venge cessent [leur action]+.   Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts+,la lune et les étoiles que tu as préparées+,   qu’est-​ce que le mortel+ pour que tu penses à lui+,et le fils de l’homme tiré du sol pour que tu t’occupes de lui+ ?   Tu t’es également mis à le faire de peu inférieur à ceux qui sont de condition divine*+,et de gloire+ et de splendeur tu l’as alors couronné+.   Tu le fais dominer sur les œuvres de tes mains+ ;tu as tout mis sous ses pieds+ :   Petit bétail* et bœufs, eux tous+,et aussi les bêtes de la campagne+,   les oiseaux du ciel et les poissons de la mer+,tout ce qui passe par les sentiers des mers+.   Ô Jéhovah notre Seigneur, que ton nom est majestueux dans toute la terre+ !

Notes

“ Guittith ”. Terme de musique dont le sens est incertain. LXXVg : “ pressoirs ”, comme si “ Guittith ” dérivait de gath (héb.), pressoir à huile ou à vin.
“ notre Seigneur ”. Héb. : ʼAdhonénou, pl. de ʼAdhôn, pour exprimer l’excellence.
“ toi dont on raconte la dignité ”. TSy : “ toi qui as placé (donné) ta gloire ” ; LXXVg: “ parce que ta magnificence a été élevée ”.
Ou : “ corrigé ”, en changeant une lettre héb.
“ à ceux qui sont de condition divine ”. Ou : “ aux divins ”. Héb. : ʼèlohim ; TLXXSyVg : “ aux anges, aux messagers ”.
“ Petit bétail ”, c.-à-d. moutons et chèvres.