Psaume 19​:​1-14

Au directeur. Mélodie de David. 19  Les cieux proclament la gloire de Dieu*+ ;et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce+.   Un jour après un autre jour fait jaillir le langage+,et une nuit après une autre nuit révèle la connaissance+.   Il n’y a pas de langage, et il n’y a pas de paroles ;chez eux aucune voix ne s’entend+.   Par toute la terre leur cordeau* est sorti+,et jusqu’à l’extrémité du sol productif* leurs discours+.En eux il a dressé une tente pour le soleil+,   et il est, lui, comme un époux sortant de sa chambre nuptiale+ ;il exulte, tel un homme fort, de courir sur un sentier+.   D’une extrémité des cieux il sort,et [le terme de] son tour est à leurs [autres] extrémités+ ;et rien n’est caché à sa chaleur+.   La loi+ de Jéhovah est parfaite+, ramenant l’âme+.Le rappel+ de Jéhovah est digne de foi+, rendant sage l’homme inexpérimenté+.   Les ordres+ de Jéhovah sont droits+, réjouissant le cœur+ ;le commandement+ de Jéhovah est pur+, faisant briller les yeux+.   La crainte+ de Jéhovah est pure, tenant pour toujours.Les décisions judiciaires+ de Jéhovah sont vérité+ ; elles se sont révélées justes l’une comme l’autre+. 10  Elles sont plus désirables que l’or*, oui que beaucoup d’or affiné*+ ;et plus douces que le miel+ et que le miel qui coule des rayons+. 11  En outre, ton serviteur a été averti par elles+ ;à les garder il y a une grande récompense+. 12  Les erreurs — qui peut les discerner+ ?De péchés cachés déclare-​moi innocent+. 13  Retiens aussi ton serviteur loin des actes de présomption*+ ;qu’ils ne me dominent pas+.Alors je serai complet+,et je serai resté innocent de beaucoup de transgressions. 14  Que les paroles de ma bouche et la méditation de mon cœur+deviennent agréables devant toi, ô Jéhovah mon Rocher+ et mon Rédempteur*+ !

Notes

“ Dieu ”. Héb. : ʼÉl.
“ leur cordeau ”. Héb. : qawwam ; LXXVg : “ voix, son ” ; Sy : “ nouvelle ”.
“ sol productif ”. Héb. : thévél ; LXX : “ terre habitée ” ; lat. : orbis terrae, “ cercle de la terre ”.
“ que l’or ”. Héb. : mizzahav.
“ oui que (...) d’or affiné ”. Héb. : oumippaz.
Ou : “ loin des présomptueux ”.
“ et mon Rédempteur (Racheteur) ”. Par extension : “ et mon Vengeur ”. Héb. : weghoʼal; lat. : et redemptor meus. Voir Jb 19:25 ; Pr 23:11.