Proverbes 7​:​1-27

7  Mon fils, garde mes paroles+, et puisses-​tu conserver avec soin auprès de toi mes commandements+.  Garde mes commandements, et reste en vie+, ainsi que ma loi, comme la pupille+ de tes yeux.  Attache-​les sur tes doigts+, écris-​les sur la tablette de ton cœur+.  Dis à la sagesse+ : “ Tu es ma sœur ” ; et puisses-​tu appeler “ parente ” l’intelligence,  pour te garder de la femme étrangère*+, de l’étrangère* qui a rendu doucereuses ses paroles+.  Car, [posté] à la fenêtre de ma maison, j’ai regardé à travers mon treillis+  pour examiner les personnes inexpérimentées+. J’ai discerné avec intérêt parmi les fils un jeune homme qui manquait de cœur*+ ;  il passait dans la rue, près du coin de [cette femme], et il marchait sur le chemin de sa maison+,  au crépuscule, au soir du jour+, à l’approche* de la nuit et de l’obscurité. 10  Et voici qu’une femme vient à sa rencontre, ayant le vêtement d’une prostituée+ et la ruse* au cœur. 11  Elle est agitée et obstinée+. Dans sa maison, ses pieds ne résident pas continuellement+. 12  Tantôt dehors, tantôt sur les places publiques+, et près de tous les coins elle est aux aguets+. 13  Elle l’a saisi et lui a donné un baiser+. Elle a pris un air effronté, et elle se met à lui dire : 14  “ Je devais des sacrifices de communion+. Aujourd’hui je me suis acquittée de mes vœux+. 15  C’est pourquoi je suis sortie à ta rencontre, pour chercher ton visage, afin de te trouver. 16  J’ai garni mon divan de couvertures, de choses bigarrées, de lin d’Égypte+. 17  J’ai aspergé mon lit de myrrhe, d’aloès et de cinnamome+. 18  Viens, abreuvons-​nous d’amour jusqu’au matin ; délectons-​nous de marques d’amour+. 19  Car le mari n’est pas dans sa maison, il s’en est allé par un chemin très long+. 20  Il a pris dans sa main un sac d’argent*. Au jour de la pleine lune, il viendra dans sa maison. ” 21  Elle l’a égaré par l’abondance de sa force de persuasion+. Elle le séduit par ses lèvres doucereuses+. 22  Tout à coup il se met à la suivre*+, comme un taureau qui vient à l’abattage, et comme s’il était chargé d’entraves* pour la discipline d’un sot, 23  jusqu’à ce qu’une flèche lui fende le foie+, comme un oiseau se précipite dans le piège+ ; non, il ne sait pas qu’il y va de son âme même*+. 24  Et maintenant, ô fils, écoutez-​moi et soyez attentifs aux paroles de ma bouche+. 25  Que ton cœur ne dévie pas vers ses voies. N’erre pas sur ses routes+. 26  Car nombreux sont ceux qu’elle a fait tomber morts+, et ils sont nombreux, tous ceux qu’elle tue+. 27  Sa maison, ce sont les voies du shéol*+ ; elles descendent vers les chambres intérieures de la mort+.

Notes

Héb. : zarah.
“ de l’étrangère ”. Héb. : minnakhriyah.
Ou : “ qui manquait de bons mobiles ”. Héb. : ḥasar-lév.
“ à l’approche ”, en corrigeant légèrement le texte ; M : “ dans la pupille (de l’œil) ”, ou : “ au milieu ”.
Lit. : “ et gardée de ”.
C.-à-d. de l’argent-métal.
Ou : “ à aller avec elle ”.
“ chargé d’entraves ”, en modifiant la vocalisation ; M : “ un anneau (une entrave) de cheville ”.
“ qu’il y va de son âme (sa vie) même ”. Héb. : ki-venaphshô houʼ ; gr. : psukhês ; lat. : animae. Voir App. 4A.
“ shéol ”. Héb. : sheʼôl ; gr. : haïdou ; lat. : inferi.