Proverbes 30​:​1-33

30  Les paroles d’Agour le fils de Yaqé, le message de poids+. La déclaration de l’homme robuste à Ithiël, à Ithiël et à Oukal.  Car je suis plus dépourvu de raison que n’importe qui+, et je n’ai pas l’intelligence des humains+ ;  et je n’ai pas appris la sagesse+ ; et la connaissance du Très-Saint*, je ne la connais pas+.  Qui est monté au ciel pour qu’il puisse en descendre+ ? Qui a recueilli le vent+ dans le creux de ses deux mains ? Qui a enveloppé les eaux dans un manteau+ ? Qui a fait lever toutes les extrémités de la terre+ ? Quel est son nom+ et quel est le nom de son fils, si tu le sais+ ?  Toute parole de Dieu* est affinée+. Il est un bouclier pour ceux qui se réfugient en lui+.  N’ajoute rien à ses paroles+, de peur qu’il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur+.  Je t’ai demandé deux choses+. Ne me les refuse pas avant que je meure+.  Éloigne de moi la fausseté et la parole mensongère+. Ne me donne ni pauvreté ni richesse+. Laisse-​moi dévorer la nourriture prescrite pour moi+,  de peur que je ne me rassasie et que vraiment je ne [te] renie+ et ne dise : “ Qui est Jéhovah+ ? ” et de peur que je ne tombe dans la pauvreté et que vraiment je ne vole et ne m’attaque au nom de mon Dieu*+. 10  Ne calomnie pas un serviteur auprès de son maître*+, de peur qu’il n’appelle le mal sur toi et que tu ne sois tenu pour coupable+. 11  Il y a une génération qui appelle le mal sur son père et qui ne bénit pas sa mère+. 12  Il y a une génération qui est pure à ses yeux+, mais qui n’a pas été lavée de ses excréments+. 13  Il y a une génération dont les yeux sont devenus ô combien ! hautains et dont les yeux rayonnants sont élevés+. 14  Il y a une génération dont les dents sont des épées et dont les mâchoires sont des grands couteaux+, pour dévorer les affligés de dessus la terre et les pauvres parmi les humains*+. 15  Les sangsues ont deux filles [qui crient] : “ Donne ! Donne ! ” Il y a trois choses qui ne se rassasient pas, quatre qui n’ont pas dit : “ Assez ! ” : 16  le shéol+, et une matrice fermée*+, une terre qui n’a pas été rassasiée d’eau+, et le feu+ qui n’a pas dit : “ Assez+ ! ” 17  L’œil qui se moque d’un père et qui méprise l’obéissance envers une mère+ — les corbeaux du ouadi le crèveront et les fils de l’aigle le dévoreront. 18  Il y a trois choses qui se sont révélées trop prodigieuses* pour moi, et quatre que je ne suis pas parvenu à connaître : 19  la voie d’un aigle dans les cieux, la voie d’un serpent sur un rocher, la voie d’un navire au cœur de la mer+ et la voie d’un homme robuste chez une jeune fille+. 20  Voici la voie d’une femme adultère : elle a mangé et s’est essuyé la bouche, et elle a dit : “ Je n’ai pas fait de tort+. ” 21  Sous trois choses la terre s’est agitée, et sous quatre elle ne saurait supporter : 22  sous un esclave quand il vient à régner+, et un insensé quand il a de la nourriture en suffisance+ ; 23  sous une femme haïe quand on en prend possession, [faisant d’elle] une épouse+, et une servante quand elle dépossède sa maîtresse+. 24  Il y a quatre choses qui sont les plus petites de la terre, mais elles sont sages d’instinct*+ : 25  les fourmis sont un peuple qui n’est pas fort+, et pourtant elles préparent en été leur nourriture+ ; 26  les damans+ sont un peuple qui n’est pas fort, et pourtant ils placent leur maison sur un rocher+ ; 27  les sauterelles+ n’ont pas de roi, et pourtant elles sortent, elles toutes, divisées en groupes+ ; 28  le gecko+ saisit avec ses mains et il est dans le magnifique palais* du roi. 29  Il y en a trois qui ont une belle allure, et quatre qui ont une belle démarche : 30  le lion, qui est le plus fort parmi les bêtes et qui ne rebrousse chemin devant personne+ ; 31  le lévrier* ou le bouc, et un roi d’une troupe de soldats de son peuple*+. 32  Si tu as fait l’insensé en t’élevant+, et si tu as fixé ta pensée [sur cela], [mets] la main à la bouche+. 33  Car le battage du lait produit du beurre, la pression du nez produit du sang, et la pression de la colère produit la querelle+.

Notes

“ Très-Saint ”. Héb. : Qedhoshim, pl. de qadhôsh, pour exprimer l’excellence et la majesté. Voir 9:10, note.
“ Toute parole de Dieu ”. Héb. : kol-ʼimrath ʼÈlôah.
“ nom de mon Dieu ”. Héb. : shém ʼÈlohay, pl. de ʼÈlôah.
“ son maître ”. Mmarge(héb.) : ʼadhonaw, pl. de ʼadhôn, pour exprimer l’excellence.
Lit. : “ parmi l’homme tiré du sol ”. Héb. : ʼadham ; pourrait être lu ʼadhamah, “ du sol ”.
Lit. : “ fermeture de la matrice ”.
“ choses impossibles (...) à comprendre ”, LXX ; Vg : “ choses difficiles ”.
Lit. : “ sont des sages rendues sages ”.
Ou : “ dans les palais ”. Héb. : behékhelé.
Ou : “ le coq ” ; ou encore : “ le cheval de guerre ”. Lit. : “ l’[animal] ceint aux reins ”.
Ou : “ un roi contre qui il n’y a pas de soulèvement de la part de son peuple ”.