Proverbes 25​:​1-28

25  Ceux-ci également sont les proverbes de Salomon+, qu’ont transcrits les hommes de Hizqiya le roi de Juda+ :  La gloire de Dieu, c’est de cacher une chose+, et la gloire des rois, c’est de scruter une chose+.  Les cieux par [leur] hauteur+ et la terre par [sa] profondeur+, et le cœur des rois, cela est inscrutable+.  Qu’on ôte* de l’argent les scories, et le tout sortira affiné*+.  Qu’on ôte le méchant de devant le roi+, et son trône sera solidement établi par la justice+.  Ne te fais pas honneur devant le roi+, et ne te tiens pas à la place des grands+.  Car mieux vaut qu’[il] te dise : “ Monte ici+ ” que s’il t’abaisse devant un noble que tes yeux ont vu+.  Ne sors pas pour engager précipitamment un procès, de peur qu’on ne se demande ce que tu feras à la fin du [procès], lorsque ton semblable se mettra à t’humilier+.  Plaide ta cause avec ton semblable+, et ne révèle pas les propos confidentiels d’un autre+, 10  de peur que celui qui écoute ne te couvre de honte et que tes mauvais propos ne puissent être rattrapés. 11  Comme des pommes d’or dans des ciselures d’argent, [ainsi] est une parole dite en son temps+. 12  Une boucle d’oreille en or et un ornement en or spécial*, [tel] est, pour l’oreille qui entend, quelqu’un qui reprend avec sagesse+. 13  Comme la fraîcheur de la neige+ au jour de la moisson, [ainsi] est l’envoyé fidèle pour ceux qui l’expédient*, car il rétablit l’âme* de ses maîtres*+. 14  Comme des nuages légers et un vent sans pluie torrentielle, [ainsi] est un homme* qui se glorifie d’un cadeau dans le mensonge+. 15  Par la patience* on persuade un commandant, et la langue douce peut briser un os+. 16  As-​tu trouvé du miel+ ? Mange ce qui te suffit, de peur que tu n’en prennes trop et que tu ne doives le vomir+. 17  Fais que ton pied soit rare dans la maison de ton semblable, de peur qu’il n’en ait assez de toi et qu’il ne te haïsse bel et bien. 18  Comme une massue, une épée et une flèche affûtée, [ainsi] est un homme qui dépose contre son semblable en faux témoin+. 19  Comme une dent cassée et un pied vacillant, [ainsi] est la confiance en quelqu’un qui se révèle un traître au jour de la détresse+. 20  Qui ôte un vêtement par un jour de froid est comme du vinaigre sur de l’alcali et comme un chanteur avec des chansons sur un cœur triste+. 21  Si celui qui te hait a faim, donne-​lui du pain à manger ; s’il a soif, donne-​lui de l’eau à boire+. 22  Car ce sont des braises que tu amasses sur sa tête+, et Jéhovah lui-​même te rétribuera+. 23  Le vent du nord enfante comme dans les douleurs une pluie torrentielle+ ; et la langue [qui trahit] un secret, un visage contre qui l’on aurait invectivé+. 24  Mieux vaut habiter sur le coin d’un toit qu’avec une femme querelleuse, bien que dans une maison en commun+. 25  Comme de l’eau fraîche pour une âme fatiguée+, ainsi est une bonne nouvelle venant d’un pays lointain+. 26  Une source polluée et une fontaine souillée, [tel] est le juste lorsqu’il chancelle devant le méchant+. 27  Manger trop de miel n’est pas bon+ ; et quand les gens scrutent leur propre gloire, est-​ce une gloire+ ? 28  Comme une ville forcée, sans muraille, [ainsi] est l’homme qui ne contient pas son esprit+.

Notes

“ Qu’on ôte ”. En héb. il s’agit d’un vb. à l’inf. absolu, donc atemporel et impersonnel.
“ le tout sortira affiné ”, en modifiant légèrement M d’après LXX ; M : “ un vase sortira pour l’affineur ”.
“ or spécial ”. Héb. : khathèm, mot emprunté à l’égyptien.
Ou : “ celui qui l’expédie ” ; pl. dans M pour exprimer l’excellence.
Ou : “ car (...) la vie ”. Héb. : wenèphèsh.
Ou : “ son maître ”. Héb. : ʼadhonaw, pl., p.-ê. pour exprimer l’excellence.
“ un homme ”. Héb. : ʼish.
Lit. : “ En longueur (lenteur) de narines (colère) ”.