Matthieu 1​:​1-25

1  Le livre de l’histoire*+ de Jésus Christ, fils de David+, fils d’Abraham+ :   Abraham devint père d’*Isaac+ ;Isaac devint père de Jacob+ ;Jacob devint père de Juda+ et de ses frères ;   Juda devint père de Pérets+ et de Zérah qu’il eut de Tamar ;Pérets devint père de Hetsrôn+ ;Hetsrôn devint père de Ram+ ;   Ram devint père d’Amminadab ;Amminadab devint père de Nahshôn+ ;Nahshôn devint père de Salmôn+ ;   Salmôn devint père de Boaz qu’il eut de Rahab+ ;Boaz devint père d’Obed qu’il eut de Ruth+ ;Obed devint père de Jessé+ ;   Jessé devint père de David+ le roi+. David devint père de Salomon+ qu’il eut de la femme d’Ouriya* ;   Salomon devint père de Rehabam*+ ;Rehabam devint père d’Abiya ;Abiya+ devint père d’Asa+ ;   Asa devint père de Yehoshaphat*+ ;Yehoshaphat devint père de Yehoram+ ;Yehoram devint père d’*Ouzziya* ;   Ouzziya devint père de Yotham ;Yotham+ devint père d’Ahaz*+ ;Ahaz devint père de Hizqiya*+ ; 10  Hizqiya devint père de Manassé+ ;Manassé+ devint père d’Amôn+ ;Amôn+ devint père de Yoshiya* ; 11  Yoshiya+ devint père de Yekonia+ et de ses frères, à l’époque de la déportation à Babylone*+.  12  Après la déportation à Babylone, Yekonia devint père de Shéaltiel+ ;Shéaltiel devint père de Zorobabel+ ; 13  Zorobabel devint père d’Abioud ;Abioud devint père d’Éliaqim ;Éliaqim devint père d’Azor ; 14  Azor devint père de Tsadoq ;Tsadoq devint père d’Akim ;Akim devint père d’Élioud ; 15  Élioud devint père d’Éléazar ;Éléazar devint père de Matthân ;Matthân devint père de Jacob ; 16  Jacob devint père de Joseph l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus+, qui est appelé Christ+. 17  Toutes les générations, depuis Abraham jusqu’à David, furent donc quatorze générations, et depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, quatorze générations, et depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. 18  Mais la naissance de Jésus Christ arriva ainsi. À l’époque où sa mère Marie était promise+ en mariage à Joseph, elle se trouva enceinte de par [l’]esprit saint+ avant leur union. 19  Cependant Joseph son mari, parce qu’il était juste et ne voulait pas la donner publiquement en spectacle+, se proposa de divorcer*+ d’avec elle en secret. 20  Mais après qu’il eut réfléchi à ces choses, voyez, l’ange de Jéhovah* lui apparut en rêve et dit : “ Joseph, fils de David, n’aie pas peur de prendre chez toi Marie ta femme, car ce qui a été engendré en elle est de par [l’]esprit saint+. 21  Elle mettra au monde un fils, et tu devras l’appeler du nom de Jésus*+, car il sauvera+ son peuple+ de ses péchés+. ” 22  Tout cela arriva effectivement pour que s’accomplisse ce qui avait été prononcé par Jéhovah*+ par l’intermédiaire de son prophète+, quand il a dit : 23  “ Voyez ! La vierge*+ deviendra enceinte et mettra au monde un fils, et on l’appellera du nom d’Emmanuel*+ ”, ce qui, traduit, signifie “ Avec nous est Dieu+. ” 24  Alors Joseph se réveilla de son sommeil et fit comme l’ange de Jéhovah* le lui avait prescrit, et il prit sa femme chez lui. 25  Mais il n’eut pas de relations+ avec elle* jusqu’à ce qu’elle ait mis au monde un fils+ ; et il l’appela du nom de Jésus+.

Notes

Ou : “ la lignée d’ascendance, l’origine ”. Gr. : généséôs, “ genèse ” ; lat. : generationis, “ génération ” ; J17,18(héb.) : tôledhoth, “ généalogie ”. Voir Gn 2:4 et Gn 5:1, notes “ histoire ”.
Lit. : “ engendra ”. Gr. : égénnêsén ; lat. : genuit.
Ou : “ de celle qui avait appartenu à Ouriya ”.
Gr. : Rhoboam ; lat. : Roboam.
Gr. : Iôsaphat ; lat. : Iosaphat.
Ahazia, Yehoash et Amatsia manquent dans WH. Voir cependant 1Ch 3:11, 12.
Gr. : Ozéïan ; lat. : Oziam, “ Ozias ”.
Gr. : Akas ; lat. : Achaz.
Gr. : Hézékian ; lat. : Ezechiam, “ Ézéchias ”.
Gr. : Iôséïan ; lat. : Iosam, “ Josias ”.
Gr. : Babulônos ; J17,22(héb.) : Bavèl. Voir 2R 17:24, note.
Ou : “ de la relâcher ”. Lit. : “ de la délier ”.
“ de Jéhovah ”. J3,4,7-14,16-18,22-24,28(héb.) : יהוה (Yehowah) ; gr. : Κυρίου (Kuriou), sans l’article défini, “ Seigneur ”. La Sainte Bible, par J. Darby, Valence 1970 (comme la “ Bible Elberfeld ”, Die Heilige Schrift, par R. Brockhaus, Wuppertal, Elberfeld 1891), donne en note sur Mt 1:20 : “ ‘ Seigneur ’, sans l’article dans le grec, pour ‘ Jéhovah (l’Éternel) ’, ici et ailleurs ”. Évangile de Matthieu, par C. Tresmontant, Paris 1986 : “ messager de yhwh ”. L’auteur indique en note que les traducteurs “ ont, non pas traduit, mais rendu le saint tétragramme hébreu YHWH par le grec kurios, sans l’article ”. La Bible, par A. Chouraqui, Paris 1985 : “ messager de IHVH/adonaï ”. Premier des 237 endroits où, dans les Écritures grecques chrétiennes, le nom divin “ Jéhovah ” apparaît dans le texte de cette traduction. Il apparaît 72 autres fois dans les notes, mais pas dans le texte. Voir App. 1D.
“ Jésus ”. Gr. : ’Ιησοῦν (Iêsoun) ; J1-14,16-18,22(héb.) : ישוע (Yéshouaʽ, “ Yéshoua ”, p.-ê. une forme abrégée de Yehoshoua qui signifie “ Jéhovah est salut ”).
Voir App. 1D.
“ La vierge ”. Gr. : parthénos ; J22(héb.) : haʽalmah.
Gr. : Émmanouêl ; J17,18,22(héb.) : ʽImmanouʼél.
Voir App. 1D.
Lit. : “ il ne la connaissait pas ”.