Malachie 4​:​1-6

4  *“ Car voici que vient le jour qui est brûlant comme le four+ ; oui, tous les présomptueux et tous ceux qui pratiquent la méchanceté deviendront comme du chaume+. Oui, le jour qui vient les dévorera ”, a dit Jéhovah des armées, “ si bien qu’il ne leur laissera ni racine ni branche+.  Et pour vous qui craignez mon nom se lèvera à coup sûr le soleil de la justice+, avec la guérison dans ses ailes+ ; oui, vous sortirez et vous frapperez le sol [de vos pieds] comme des veaux engraissés+. ”  “ Oui, vous foulerez aux pieds [les] méchants, car ils deviendront comme de la poudre sous la plante de vos pieds, au jour où j’agirai+ ”, a dit Jéhovah des armées.  “ Souvenez-​vous de la loi de Moïse mon serviteur, par laquelle je lui ai donné ordre en Horeb au sujet de tout Israël, oui des prescriptions et des décisions judiciaires*+.  “ Voyez ! Je vous envoie Éliya* le prophète+ avant la venue du grand et redoutable jour de Jéhovah+.  Et il devra ramener le cœur des pères vers les fils et le cœur des fils vers les pères ; de peur que je ne vienne et ne frappe bel et bien la terre*, [la] vouant à la destruction*+. ”

Notes

Dans TSyVg, le chap. 4 commence ici ; dans MLXX, ce v. correspond à 3:19, et le chap. 3 continue jusqu’à la fin du livre.
Dans LXX, le v. 4 suit le v. 6, ce qui fait que la prophétie se termine sur une note d’espoir.
“ Éliya ”. Héb. : ʼÉliyah ; LXXVg : “ Élias ”.
Ou : “ le pays ”. Héb. : haʼarèts ; lat. : terram.
Ou : “ d’interdit ”. Héb. : ḥérèm. Cette prophétie s’achevant sur une note sévère, les Juifs ont coutume de relire le v. 4:5, dont la tonalité est joyeuse. Ils faisaient des répétitions de ce genre à la fin d’autres livres, tels que Ecclésiaste, Isaïe et Lamentations.