Job 42​:​1-17

42  Alors Job répondit à Jéhovah et dit :   “ J’ai appris que tu peux tout+,et qu’aucune idée n’est irréalisable pour toi+.   ‘ Quel est celui qui, sans connaissance, obscurcit le conseil+ ? ’J’ai donc parlé, mais je ne comprenais pasdes choses trop prodigieuses pour moi, que je ne connais pas+.   ‘ Entends, s’il te plaît, et moi je parlerai.Je te questionnerai, et tu me renseigneras+. ’   Par ouï-dire* j’ai entendu parler de toi,mais maintenant mon œil te voit, oui.   C’est pourquoi je me rétracte,et je me repens*+ réellement dans la poussière et dans la cendre. ”  Et il arriva ceci : après que Jéhovah eut dit ces paroles à Job, Jéhovah alors dit à Éliphaz le Témanite : “ Ma colère s’est enflammée contre toi et contre tes deux compagnons+, parce que vous n’avez pas dit à mon sujet ce qui est vrai+, comme [l’a fait] mon serviteur Job.  Et maintenant prenez pour vous sept taureaux et sept béliers+, allez vers mon serviteur Job+ et vous devrez offrir un holocauste en votre faveur ; et Job mon serviteur priera pour vous+. Sa face seule je l’agréerai afin de ne pas commettre avec vous de sottise déshonorante, car vous n’avez pas dit à mon sujet ce qui est vrai, comme [l’a fait] mon serviteur Job+. ”  Éliphaz le Témanite, Bildad le Shouhite [et] Tsophar le Naamathite s’en allèrent donc et firent exactement comme Jéhovah leur avait dit ; et ainsi Jéhovah agréa la face de Job. 10  Et Jéhovah lui-​même fit s’en retourner l’état de captif de Job+ lorsqu’il pria en faveur de ses compagnons+, et Jéhovah se mit à donner en outre tout ce qui avait été à Job, au double+. 11  Vinrent alors vers lui tous ses frères et toutes ses sœurs, ainsi que tous ceux qui le connaissaient auparavant+, et ils se mirent à manger le pain avec lui+ dans sa maison ; ils se mirent à le plaindre et à le consoler de tout le malheur que Jéhovah avait laissé venir sur lui, puis ils lui donnèrent chacun une pièce d’argent* et chacun un anneau d’or. 12  Quant à Jéhovah, il bénit+ la fin de Job, par la suite, plus que son commencement+, si bien qu’il eut quatorze mille moutons* et six mille chameaux, mille paires de bovins et mille ânesses. 13  Il eut aussi sept fils et trois filles+. 14  Il appelait la première du nom de Yemima, la seconde du nom de Qetsia et la troisième du nom de Qérèn-Happouk. 15  On ne trouvait pas dans tout le pays d’aussi belles femmes que les filles de Job ; leur père leur donna alors un héritage parmi leurs frères+. 16  Et Job vécut encore après cela cent quarante ans*+, et il put voir ses fils et ses petits-fils+ — quatre générations. 17  Finalement Job mourut, vieux et rassasié de jours*+.

Notes

Ou : “ Par ce qui m’est venu à l’oreille ”.
Ou : “ je regrette ”.
Lit. : “ ils lui donnèrent chacun une qesita . Monnaie de valeur inconnue.
Voir 1:3, note “ moutons ”.
“ Et après cette plaie Job vécut cent soixante-dix ans ; toutes les [années] qu’il vécut furent de deux cent quarante-huit [“ huit ” manque dans LXXא,B] ans ”, LXX.
LXX ajoute : “ Et il a été écrit qu’il se relèvera avec ceux que Jéhovah relève. Dans le livre syriaque, on dit de cet [homme] qu’il résida dans le pays d’Ausitis [Outs], aux frontières de l’Idumée et de l’Arabie. Son nom était autrefois Yobab. Après qu’il eut pris une femme arabe, il devint père d’un fils dont le nom était Ennôn. Lui-​même était le fils de Zaré, son père, fils des fils d’Ésaü, mais [il était le fils] de Bosorrha, sa mère, de sorte qu’il était le cinquième [dans la lignée] d’Abraham. Voici les rois qui ont régné en Édom, pays dont il était aussi le chef : d’abord Balaq, le fils de Béor, et le nom de sa ville était Dennaba ; après Balaq, Yobab, celui qu’on appelle Job ; après lui, Asom, qui fut gouverneur du pays de Thaïmanitis ; après lui, Adad, le fils de Barad, qui retrancha Madiam dans la plaine de Moab, et le nom de sa ville était Géthaïm. Quant aux amis qui vinrent auprès de lui, [c’étaient] Éliphaz, des fils d’Ésaü, roi des Thaïmanites ; Bildad le chef absolu des Sauchéens ; Tsophar le roi des Minéens. ”