Job 23​:​1-17

23  Alors Job répondit et dit :   “ Aujourd’hui encore mon état d’inquiétude+ est esprit de rébellion ;ma main est lourde à cause de mes soupirs.   Ah ! si vraiment je savais où le trouver+ !Je viendrais jusqu’à son lieu fixe+.   J’introduirais devant* lui un procès,et je remplirais ma bouche d’arguments contraires ;   je connaîtrais les paroles par lesquelles il me répondrait,et je réfléchirais à ce qu’il me dirait+.   Est-​ce avec une abondance de force qu’il me combattrait ?Oh non ! Lui me prêterait sûrement attention+.   Là, l’homme droit mettrait les choses en ordre avec lui,et j’échapperais pour toujours à mon juge*.   Voyez ! Je vais à l’est, mais il n’y est pas ;et de nouveau en arrière, mais je ne le discerne pas+ ;   à gauche, où il agit, mais je ne [l’]aperçois pas ;il oblique* à droite, mais je ne [le] vois pas. 10  Car il connaît bien le chemin que je suis+.[Après qu’]il m’aura mis à l’épreuve, j’en sortirai comme l’or+. 11  Ses pas* — mon pied les a saisis ;j’ai gardé sa voie, et je ne dévie pas+. 12  [Du] commandement de ses lèvres je ne m’éloigne pas+.J’ai conservé avec soin les paroles de sa bouche+, plus que ce qui est décrété pour moi. 13  Mais il n’a qu’une [idée], et qui peut s’opposer à lui+ ?Son âme a une envie, et il fera [cela]+. 14  Car il accomplira complètement ce qui est décrété pour moi+,et il y a chez lui beaucoup de choses comme celles-là. 15  Voilà pourquoi je me sens troublé à cause de lui,je fais attention et je le redoute+. 16  Mon cœur, Dieu* lui-​même l’a rendu lâche+,et le Tout-Puissant m’a troublé+. 17  Car je n’ai été réduit au silence ni à cause des ténèbresni parce que l’obscurité m’a couvert le visage.

Notes

Ou : “ contre ”. Cf. Gn 10:9, note “ avec ”.
Ou : “ adversaire en justice ”, en corrigeant le texte.
“ j’oblique ”, SyVg.
“ pas ”, sing., M ; LXX : “ Ses commandements ”.
“ Dieu ”. Héb. : weʼÉl.