Philémon 1​:​1-25

 Paul, prisonnier+ pour Christ Jésus*, et Timothée+, [notre] frère, à Philémon*, notre bien-aimé et notre compagnon de travail+,  et à Apphia, notre sœur, et à Archippe+, notre compagnon d’armes+, et à la congrégation qui est dans ta maison+ :  À vous faveur imméritée et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ+.  Je remercie toujours mon Dieu quand je fais mention de toi dans mes prières+,  car je continue d’entendre parler de ton amour et de la foi que tu as envers le Seigneur Jésus et envers tous les saints+ ;  afin que la communication de ta foi+ devienne agissante* du fait que tu reconnais* que toute bonne chose chez nous a un lien avec Christ.  Car j’ai eu beaucoup de joie et de consolation au sujet de ton amour+, parce que les tendres affections* des saints ont été réconfortées+ grâce à toi, frère.  C’est pourquoi, bien que j’aie, en ce qui concerne Christ, une grande franchise* pour t’ordonner+ de faire ce qui convient,  j’aime mieux t’exhorter* en raison de l’amour+, puisque je suis tel que je suis, moi Paul, un vieillard*, oui maintenant aussi prisonnier+ pour Christ Jésus ; 10  je t’exhorte au sujet de mon enfant+, de qui je suis devenu père+ alors que je me trouve dans les liens, Onésime*+, 11  qui autrefois t’a été inutile, mais qui maintenant nous est utile à toi et à moi+. 12  Celui-là, je te le renvoie, oui lui-​même, c’est-à-dire mes propres tendres affections*+. 13  Je voudrais bien le retenir pour moi, afin qu’il continue à me servir* à ta place+ dans les liens+ que je porte à cause de la bonne nouvelle*. 14  Mais sans ton assentiment je ne veux rien faire, afin que ta bonne action ait lieu, non pas comme sous la contrainte*, mais de ton plein gré*+. 15  Peut-être, en effet, est-​ce pour cette raison qu’il s’est échappé pour une heure, afin que tu le retrouves pour toujours, 16  non plus comme un esclave+, mais mieux qu’un esclave+, comme un frère bien-aimé+, surtout pour moi, mais combien plus pour toi, et dans les liens de la chair et dans [le] Seigneur. 17  Si donc tu me tiens pour un associé+, accueille+-​le aimablement comme si c’était moi. 18  D’autre part, s’il t’a fait quelque tort ou te doit quelque chose, mets cela sur mon compte*. 19  Moi, Paul, j’écris de ma propre main+ : je rembourserai... pour ne pas te dire que, d’ailleurs, tu me dois ta personne même. 20  Oui, frère, que je tire profit de toi en ce qui concerne [le] Seigneur ; réconforte mes tendres affections+ en ce qui concerne Christ. 21  Ayant confiance en ta docilité*, je t’écris, sachant que tu feras même davantage que les choses que je dis+. 22  Mais en même temps prépare-​moi aussi un logement+, car j’espère que, grâce à vos prières+, je serai relâché+ pour vous. 23  Épaphras+ mon compagnon de captivité en union avec Christ t’envoie ses salutations, 24  [ainsi que] Marc, Aristarque+, Démas+, Luc, mes compagnons de travail. 25  Que la faveur imméritée du Seigneur Jésus Christ [soit] avec l’esprit [que] vous [manifestez]*+.

Notes

Ou : “ prisonnier de Christ Jésus ”.
“ à Philémon ”. Gr. : Philêmoni, qui signifie “ Qui aime ”.
“ devienne agissante ”. Lit. : “ devienne opérante dans ”.
“ du fait que tu reconnais ”. Lit. : “ dans la connaissance exacte ”.
“ les tendres affections ”. Lit. : “ les entrailles ”.
Lit. : “ franc-parler, liberté de langage ”.
Lit. : “ encourager ”.
Ou : “ un ambassadeur ”.
“ Onésime ”, qui signifie “ Profitable ”.
Voir Phm v. 7, note.
Lit. : “ il me serve ”.
Ou : “ dans les liens de la bonne nouvelle ”.
Lit. : “ nécessité ”.
Lit. : “ mais selon ce qui est volontaire ”.
Lit. : “ à moi porte en compte ”.
Lit. : “ ton obéissance ”.
Lit. : “ avec votre esprit ”.