Jérémie 20​:​1-18

20  Or Pashhour le fils d’Immer+, le prêtre, qui était aussi le commissaire en chef dans la maison de Jéhovah+, écoutait Jérémie prophétisant ces paroles.  Alors Pashhour frappa Jérémie le prophète+ et le mit aux ceps+ qui se trouvaient dans la Porte Supérieure de Benjamin, qui était dans la maison de Jéhovah.  Mais il arriva, le lendemain, que Pashhour fit sortir Jérémie des ceps+, et Jérémie lui dit alors : “ Jéhovah ne t’a pas appelé du nom+ de Pashhour, mais bien Frayeur de toutes parts*+.  Car voici ce qu’a dit Jéhovah : ‘ Voici que je fais de toi une frayeur pour toi-​même et pour tous ceux qui t’aiment* ; oui, ils tomberont par l’épée de leurs ennemis+, tandis que tes yeux regarderont+ ; et tout Juda, je le livrerai en la main du roi de Babylone ; il les emmènera bel et bien en exil à Babylone et les abattra avec l’épée+.  Oui, je livrerai toutes les réserves de cette ville, toute sa production, toutes ses choses précieuses ; et tous les trésors des rois de Juda, je vais les livrer en la main de leurs ennemis+. Et à coup sûr ils les pilleront, les prendront et les feront venir à Babylone*+.  Quant à toi, ô Pashhour, et à tous les habitants de ta maison, vous irez en captivité+ ; à Babylone tu arriveras, et là tu mourras, et là tu seras enterré, toi et tous ceux qui t’aiment+, parce que tu leur as prophétisé dans le mensonge+. ’ ”  Tu m’as dupé, ô Jéhovah, si bien que j’ai été dupé. Tu as employé ta force contre moi, si bien que tu l’as emporté+. Je suis devenu un objet de rire tout au long du jour ; tout le monde se moque de moi+.  Car toutes les fois que je parle, je crie. Violence et pillage, c’est ce que je clame+. Car la parole de Jéhovah est devenue pour moi un sujet d’opprobre et de raillerie tout au long du jour+.  Et j’ai dit : “ Je ne vais pas faire mention de lui, je ne parlerai plus en son nom+. ” Mais c’était dans mon cœur comme un feu brûlant, enfermé dans mes os ; et je me fatiguais de [le] contenir, et je ne pouvais pas [le supporter]*+. 10  Car j’ai entendu les mauvais propos de beaucoup+. C’était la frayeur de toutes parts*. “ Rapportez, pour que nous puissions rapporter sur son compte+. ” Tous les mortels qui me disent “ Paix* ! ” — ils guettent [pour voir si] je boite+. “ Peut-être sera-​t-​il dupé+, afin que nous l’emportions sur lui et nous vengions sur lui. ” 11  Mais Jéhovah était avec moi+ comme un homme fort et terrifiant+. C’est pourquoi ceux qui me persécutent trébucheront et ne l’emporteront pas+. Oui, ils deviendront tout honteux, car ils n’auront pas réussi. [Leur] humiliation — de durée indéfinie — ne sera pas oubliée+. 12  Mais toi, ô Jéhovah des armées, tu examines le juste+ ; tu vois les reins* et le cœur+. Que je voie ta vengeance sur eux+, car c’est à toi que j’ai révélé mon procès+. 13  Chantez pour Jéhovah ! Louez Jéhovah ! Car il a délivré l’âme du pauvre de la main des malfaiteurs+. 14  Maudit soit le jour où je suis né ! Que le jour où ma mère m’a mis au monde ne soit pas béni+ ! 15  Maudit soit l’homme* qui porta de bonnes nouvelles à mon père, disant : “ Il t’est né un fils, un mâle ! ” Il l’a vraiment réjoui+. 16  Oui, que cet homme devienne comme les villes que Jéhovah a renversées sans qu’Il ait eu du regret+. Il devra entendre une clameur au matin et un signal d’alarme au temps de midi+. 17  Oui, pourquoi ne m’a-​t-​il pas carrément mis à mort dès la matrice, afin que ma mère devienne pour moi ma tombe et que sa matrice reste grosse pour des temps indéfinis+ ? 18  Pourquoi suis-​je sorti de la matrice+ pour voir le dur travail et le chagrin+, et pour que mes jours s’achèvent dans la honte+ ?

Notes

“ Frayeur de toutes parts ”. Ou : “ Magormissabib ”. Héb. : Maghôr missaviv.
Ou : “ tous tes amis ”.
“ Babylone ”, LXXVg ; MTSy : “ Babel ”.
“ le supporter ”, d’après LXXVg.
“ frayeur de toutes parts ”. Héb. : maghôr missaviv. Cf. v. 20:3, note.
Lit. : “ Tout mortel [héb. : ʼènôsh] de ma paix ”.
Voir 11:20, note.
“ l’homme ”. Héb. : haʼish.